UNE CAMPAGNE D’AGRESSION CONTRE LA GAUCHE ET LES COMMUNISTES EST EN COURS AU VENEZUELA

tourtaux-jacques Par Le 16/06/2022 0

Dans VENEZUELA

15 Juin 2022

Perfecto Abreu Nieves : "Une campagne d'agression contre la gauche et les communistes est en cours au Venezuela".
7 juin, 2022
Tribuna Popular
1 Vote

Caracas, 06/06/2022 (Redacción TP) - "En ce moment, en plus de la crise structurelle du capitalisme rentier dans le pays et du tournant politique néolibéral en direction du gouvernement, une campagne d'agression contre le Parti communiste du Venezuela (PCV) et la gauche est également en cours", a dénoncé Perfecto Abreu Nieves, président de cette organisation lors de sa participation à l'émission 10 minutes avec le Coq Rouge.

"Il ne fait aucun doute qu'après la 15e conférence nationale du PCV, où nous avons décidé de nous dissocier des politiques économiques du gouvernement, les attaques virulentes contre notre parti se sont intensifiées, et ceux qui mènent aujourd'hui ces attaques étaient nos alliés du Gran Polo Patriotico", a-t-il expliqué.

"Nous avons décidé de rompre cette alliance parce qu'il n'y avait pas de leadership collectif qui se construisait là. L'élite qui a hégémonisé la direction du Parti socialiste uni du Venezuela et le gouvernement, a progressivement marginalisé le projet d'indépendance et de souveraineté pour développer une politique de capitulation ; elle a conclu des accords avec la direction de l'opposition qui a tenté de briser les institutions démocratiques, de déstabiliser le pays et a appelé à des sanctions et à l'invasion du Venezuela", a poursuivi le dirigeant communiste.


"Nous avons décidé de suivre une politique de démarcation et de regroupement des forces pour la construction d'un grand bloc ouvrier, paysan, communal et populaire qui puisse faire face à la cession de nos ressources et de la valeur de notre force de travail aux transnationales", a indiqué Abreu Nieves.

"C'est pourquoi le gouvernement a proposé la liquidation du PCV. Parce qu'en neuf décennies, le PCV a démontré historiquement qu'il a toujours été aux côtés de la classe ouvrière et du peuple vénézuélien dans la lutte pour leurs droits démocratiques", a-t-il ajouté.

"Le PCV a été le premier parti à s'opposer au pacte de Punto Fijo signé par Rómulo Betancourt comme la première trahison du mouvement civico-militaire qui a renversé la dictature de Marcos Pérez Jiménez. AD, COPEI et les partis qui en sont issus, comme Primero Justicia et d'autres, ces mêmes forces qui se sont opposées au processus bolivarien, applaudissent aujourd'hui les politiques économiques du gouvernement de Maduro", a déclaré Abreu Nieves en examinant la trajectoire de son parti.

"Ils veulent faire disparaître l'icône que représente le PCV pour les causes des travailleurs et la véritable confrontation avec l'impérialisme. Aujourd'hui, nous sommes la seule opposition révolutionnaire qui existe en tant que parti et nous avons donc la tâche, dans ce prochain congrès, de reprendre la défense du PCV et les luttes pour les droits des travailleurs et des secteurs populaires", a-t-il souligné.

"Nous avons une tâche titanesque pour organiser le parti pour ce nouveau scénario, pour créer une grande force avec la classe ouvrière et la paysannerie pour affronter les politiques néolibérales", a conclu le président du PCV.

source : https://prensapcv.wordpress.com/2022/06/07/video-perfecto-abreu-nieves-esta-en-marcha-una-campana-de-agresion-contra-la-izquierda-y-los-comunistas-en-venezuela/

Tag(s) : #Venezuela#Communiste#PCV

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire