International

FEDERATION SYNDICALE MONDIALE : PREMIER MAI 2018 : AVEC INTERNATIONALISME ET SOLIDARITE !

 

 

Premier Mai 2018: Avec internationalisme et solidarité !

17 Apr 2018

La Fédération Syndicale Mondiale (FSM), au nom de ses plus de 92 millions d’affiliés à travers le monde, salue cette journée tous les travailleurs qui vivent, travaillent et luttent aux quatre coins du monde. Le Premier Mai était, est et sera un guide pour les luttes d’hier et de demain. Le Premier Mai doit être un message de résistance contre la bourgeoisie, les impérialistes et les politiques de leurs alliances internationales.

En même temps, le sang des ouvriers qui a été versé à Chicago en 1886 nous rappelle notre devoir aujourd’hui ; nous rappelle que rien n’est gratuit ; tout droit ou liberté qui a été conquis par notre classe a été gagné par des sacrifices, des confrontations et des luttes organisées.

Aujourd’hui, bien que la technologie et le progrès scientifique aient contribué à l’augmentation de la richesse sociale produite, les conditions de vie de notre classe se détériorent. Dans tous les pays capitalistes, les patrons attaquent nos acquis de classe : ils détruisent les salaires, les retraites et la sécurité sociale ; ils privatisent tout, ils n’hésitent pas à attaquer même le droit sacré de grève ! La grève est l’arme la plus puissante que nous avons entre nos mains et nous ne permettrons à personne de la limiter ou de la transformer en lettre morte !

En même temps, ils préparent et mènent des guerres régionales intenses. Ils ouvrent la voie à de nouveaux massacres qui maximiseront leurs profits, à de nouvelles interventions impérialistes qui détruiront les nations, verseront le sang des peuples et les dépouilleront de leurs ressources naturelles. L’intervention impérialiste actuelle en Libye et en Syrie, l’ingérence croissante contre le Venezuela, la décision des États-Unis de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, le massacre de l’Arabie Saoudite contre le Yémen, la tension dans la péninsule coréenne, tout indique que les multinationales ont « senti » de nouveaux secteurs de rentabilité ; et chaque fois cela arrive à travers les cadavres des travailleurs.

Dans les conditions actuelles de la crise économique profonde du capitalisme et de la concurrence intense entre plusieurs centres impérialistes pour contrôler de nouveaux marchés, nos armes les plus puissantes sont l’INTERNATIONALISME et la SOLIDARITÉ. Aucun travailleur ne devrait se sentir seul. Tous ensemble, nous devons progresser avec la solidarité et l’internationalisme, en construisant l’unité de la classe ouvrière pour mettre en œuvre le slogan de Karl Marx : « Prolétaires de tous les pays, unissez-vous ! ».

Dans ce contexte et à l’occasion de cet anniversaire, la FSM exprime sa solidarité avec nos frères poursuivis, les immigrés et les réfugiés qui, à cause des balles des impérialistes ou de la pauvreté et de la misère générées par ce système, sont forcés de quitter leur patrie. La FSM restera fermement de leur côté, luttant pour un monde sans exploitation et sans réfugiés. Les immigrés doivent devenir une partie intégrante des syndicats, s’unir avec les travailleurs locaux et lutter ensemble pour les salaires, les droits, contre les guerres et les interventions.

Nous ajoutons notre voix à celle du peuple palestinien héroïque pour qu’ils aient leur propre patrie indépendante et démocratique.

D’autre part, nous sommes aux côtés de la femme travailleuse qui lutte ; la même qui subit une double exploitation. Lors du récent Congrès Mondial des Femmes Travailleuses au Panama, les femmes affiliées à la FSM ont déclaré clairement qu’elles revendiquent l’égalité des droits au travail, dans la société et dans la vie. La FSM lutte et continuera à lutter pour cette égalité. C’est la même orientation que nous suivons pour les jeunes, puisque la nouvelle génération de travailleurs a la tâche d’honorer les meilleures traditions de lutte du Premier Mai.

Cette année, la FSM, en donnant la main à quiconque s’est levé, a annoncé l’année de l’éducation et de la formation syndicale. Notre but est que les nouvelles générations de travailleurs soient insubordonnées, militantes, ennemies de la conciliation et de la collaboration de classe. Nous honorons l’année de la formation syndicale et demandons à chaque syndicat de contribuer à la vérité militante, révélant la véritable signification du Premier Mai et les sacrifices que la classe ouvrière a faits pour cela. En sauvant le passé, c’est-à-dire la mémoire de notre mouvement, nous laissons un héritage pour les luttes de demain et nous avons aussi un outil pour l’avenir. C’est un devoir de connaître l’histoire de notre mouvement.

La FSM avance, se renforce et grandit : et c’est ce qui fait peur à nos adversaires. Il n’y a pas d’autre chemin que de rendre la FSM présente partout, aux quatre coins du monde, de sorte qu’il n’y ait plus de travailleurs affamés, licenciés, persécutés ou emprisonnés. La FSM doit être une «tranchée» de lutte pour un avenir sans exploitation de l’homme par l’homme. C’est ainsi que deviendra réalité la vision du premier secrétaire général de la FSM, Luis Saillant, présentée en 1945 : «La FSM pour les travailleurs du monde entier! »

VIVE LE PREMIER MAI !

 

http://www.wftucentral.org/premier-mai-2018-avec-internationalisme-et-solidarite/?lang=fr


 

 

KIM JONG-UN DENONCE LES SOUTIENS US A "ISRAËL"

Israël : Kim dénonce les soutiens US à Israël

Sat Apr 21, 2018 11:23AM

Kim Jong-un: Israël n'existe pas pour qu'on lui attribue une capitale. ©réseauinternational

Kim Jong-un: Israël n'existe pas pour qu'on lui attribue une capitale. ©réseauinternational

L’agence centrale de presse nord-coréenne KCNA a estimé que le régime israélien menaçait la paix au Moyen-Orient. Elle a appelé les États-Unis à renoncer à soutenir le régime de Tel-Aviv.

Dans un article sur l’escalade des tensions entre les militaires israéliens et les Palestiniens dans la bande de Gaza, le magazine américain Newsweek a écrit : « Après l’intensification des affrontements dans l’enclave palestinienne de la bande de Gaza, la Corée du Nord a condamné les États-Unis et leur soutien à Israël. » 

Syrie: Kim félicite Assad

Le dirigeant nord coréen a exprimé sa solidarité ave le peuple et le gouvernement syrien à l’occasion du 72e anniversaire de l’indépendance de la Syrie.

 

« L’acte barbare d’Israël, consistant à massacrer les Palestiniens, sape tous les efforts pour rétablir la paix au Moyen-Orient et constitue un crime abominable qui devrait être condamné par tout le monde », a rapporté KCNA.

« Si les États-Unis souhaitent protéger les droits de l’homme, ils doivent soutenir les efforts internationaux pour mettre fin aux violations des droits de l’homme par Israël, mais les États-Unis au lieu de condamner Israël lui apportent un soutien sans faille au vu et au su de la communauté internationale et se posent en porte-étendard des droits de l’homme », poursuit l’agence de presse nord-coréenne.

Plus loin dans son rapport, Newsweek a écrit : « Ce rapport a été publié alors que les États-Unis et la Corée du Nord s’apprêtent à lancer d’éventuelles négociations. »

Après un an de prise de bec entre le président américain, Donald Trump, et le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un, l’heure est de nouveau à l’optimisme quant à une désescalade des tensions dans la péninsule coréenne.

Kim Jong-un et les dirigeants nord-coréens ont toujours critiqué les interventions américaines au Moyen-Orient, Pyongyang étant même allé jusqu’à envoyer ses forces militaires dans cette région pour aider les pays arabes à combattre Israël dans les années 1960 et 1970.

Alors que le président américain et le dirigeant nord-coréen devraient se rencontrer fin mai ou début juin, il existe encore des différends majeurs entre les deux pays. L’attaque de Washington contre la Syrie est un sujet auquel la Corée du Nord accordera une attention particulière lors des discussions à venir.

La Corée du Nord a également vivement réagi à la décision de Trump de reconnaître Qods comme capitale d’Israël. À cette occasion, le leader nord-coréen avait déclaré : « Depuis quand Israël est-il un pays, pour avoir une capitale ? »

Qods: ce qu'en dit Kim Jong-Un

Israël n'existe pas pour que l'on puisse lui attribuer une capitale quelconque. (leader nord-coréen)

http://www.presstv.com/DetailFr/2018/04/21/559213/Isral--Kim-met-en-garde-les-USAµ


 

APRES LA DECOUVERTE DE GISEMENTS DE GAZ, LE SENEGAL SE TOURNE VERS LES INVESTISSEURS RUSSES

Sénégal

Après la découverte de gisements de gaz, Dakar se tourne vers les investisseurs russes

© Photo. Eugenia Dolina

ECONOMIE

URL courte

3200

Six nouveaux gisements de gaz, projets d’exploitation du minerai de fer, construction de barrages… Thierno Ba Demba Diallo, conseiller du gouvernement sénégalais, a abordé pour Sputnik ces projets qu’il a évoqué au Forum économique de Yalta, en Crimée, et a raconté pourquoi son pays était intéressé à tisser des liens avec la Russie.

Suite à la découverte de toute une série de gisements de gaz, de pétrole ainsi que de ressources minières, le Sénégal a décidé d'inviter dans le pays des entreprises russes. C'est un des motifs qui a fait venir Thierno Ba Demba Diallo, conseiller du gouvernement sénégalais, jusqu'en Crimée, où se déroule actuellement le quatrième Forum économique international de Yalta.

Thierno Ba Demba Diallo

© SPUTNIK . EKATERINA YANSON

Thierno Ba Demba Diallo

«Nous sommes venus ici avec des projets concernant le gaz. Mon pays a découvert six gisements de gaz», nous raconte-t-il, évoquant également des projets d'exploitation du minerai de fer ainsi que ceux de construction de barrages. «Nous espérons pouvoir rencontrer des entreprises qui pourraient être intéressées à coopérer avec notre pays dans ces domaines», poursuit le responsable.

drapeau russe

© SPUTNIK . ALEXANDR POLEGENKO

«L’Afrique a besoin de la Russie comme la Russie a besoin de l’Afrique»

 

«Dans ces secteurs on sait que la Russie a de l'expérience, notamment dans l'exploitation du pétrole et du gaz. C'est tout nouveau chez nous, on vient de découvrir ça et dans ce domaine, par exemple, c'est important que la Russie collabore avec l'Afrique», a ajouté Thierno Ba Demba Diallo.

L'officiel appelle à mieux exploiter le potentiel des rapports bilatéraux, où, d'après lui, «il y a énormément de possibilités de coopération». «La Russie a une expérience, un savoir-faire sur le plan technologique, sur le plan de l'industrie lourde que l'Afrique n'a pas», a-t-il poursuivi.

 

Crimée

© SPUTNIK . SERGEY MAMONTOV

«Des projets, il y en a» : un sénateur congolais évoque les relations Russie-RDC

Le responsable sénégalais a par ailleurs déploré le format relativement modeste des relations avec Moscou et invite la Russie à faire davantage sur le plan de la coopération économique et politique avec son pays.

 

«Aujourd'hui la Russie est devenue un moteur des relations internationales. Le Président russe est un homme qui est un élément moteur dans le monde, mais la Russie n'est pas très représentée en Afrique. Il y a de cela 20 ans, 30 ans la Russie, l'URSS était quand même un des acteurs majeurs en Afrique», a-t-il déploré.

https://fr.sputniknews.com/economie/201804211036048705-senegal-russie-gisements-investisseurs/


 

LA COREE DU NORD INDIQUE SOUS QUELLES CONDITIONS ELLE POURRAIT RECOURIR A SES ARMES NUCLEAIRES

Corée du Nord

Pyongyang indique sous quelles conditions il pourrait recourir à ses armes nucléaires

© Sputnik . Ilya Pitalev

INTERNATIONAL

URL courte

10353

La Corée du Nord a pris une décision spectaculaire en annonçant samedi la fin des essais nucléaires et des tests de missiles intercontinentaux ainsi que la fermeture de son site d'essais atomiques. Pyongyang s’est engagé à s’y tenir en précisant toutefois une condition.

La Corée du Nord va suspendre à compter de ce samedi ses essais nucléaires et de missiles balistiques et démanteler le site à partir duquel elle procédait à ses tests d'armes atomiques.

«La RPDC n'aura jamais recours aux armes nucléaires ni ne transfèrera en aucun cas d'armes nucléaires ou de la technologie nucléaire, sauf s'il y a des menaces et des provocations nucléaires contre elle», a annoncé le comité central à la suite du discours de Kim Jong-un, selon KCNA.

 

Corée du Nord

© SPUTNIK . ILYA PITALEV

La Chine décrète un embargo contre la Corée du Nord sur des produits à usage militaire

Les deux Corées, qui sont techniquement toujours en conflit depuis la fin de la guerre en 1953, ont expérimenté une détente importante dans leurs relations depuis les J.O. de Pyeongchang où les délégations des deux pays ont défilé sous un drapeau unifié lors de la cérémonie d'ouverture.

 

Cette détente, qui s'est traduite par un certain nombre d'échanges, a permis de fixer une date pour le premier sommet entre les deux pays depuis plus de dix ans. Il aura lieu ce vendredi.

https://fr.sputniknews.com/international/201804211036045681-coree-nord-recours-armes-nucleaires/



 

L'OBJECTIF D'ACQUISITION DE L'ARME NUCLEAIRE ETANT REALISE, KIM JONG-UN REVELE LES ENJEUX DE LA NOUVELLE STRATEGIE DE SON PAYS

Kim Jong-un

Kim Jong-un révèle les enjeux de la nouvelle stratégie de son pays

© REUTERS / KCNA

INTERNATIONAL

URL courte

8350

L'objectif d'acquisition de l'arme nucléaire étant réalisé, Kim Jong-un a déclaré que désormais son pays allait concentrer «tous les efforts» sur le développement de l'économie.

Kim Jong-un considère que son pays n'a plus besoin de recourir aux essais nucléaires et aux tests de missiles balistiques dans la mesure où les objectifs de ces programmes ont été atteints.

«Pour garantir dans la transparence la suspension des essais nucléaires, le site nucléaire du nord de la République sera démantelé», rapporte KCNA dans la foulée de la première assemblée plénière du Parti des travailleurs de Corée de cette année.

«Notre but est de stimuler l'ensemble de l'économie nationale et de la placer dans une spirale ascendante, et d'établir ainsi une économie socialiste indépendante et moderne», a déclaré le leader nord-coréen.

«Les projets principaux du Parti et du pays iront dans le sens de la construction d'une économie socialiste et tous nos efforts iront dans ce sens», indique KCNA.

 

Image d'illustration

© AP PHOTO / AHN YOUNG-JOON

Pyongyang serait prêt à discuter de la dénucléarisation de la péninsule de Corée

Le gouvernement nord-coréen annonce en outre qu'il entend engager des discussions avec la communauté internationale. Kim Jong-un doit rencontrer la semaine prochaine le Président sud-coréen Moon Jae-in avant un sommet, fin mai ou début juin, avec Donald Trump.

https://fr.sputniknews.com/international/201804211036045500-coree-nord-strategie-enjeux/


 

LA COREE DU NORD N'AYANT PLUS BESOIN DE TESTS BALISTIQUES ET NUCLEAIRES FERME SON POLYGONE D'ESSAIS NUCLEAIRES

Soldats nord-coréens

La Corée du Nord annonce la fermeture de son polygone d’essais nucléaires

© AP Photo/ Wong Maye-E, File

INTERNATIONAL

URL courte

23563

La Corée du Nord a annoncé vendredi la prochaine fin d’exploitation de son polygone d’essais nucléaires, d’après l’agence KCNA. Selon l’agence, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a déclaré que son pays n’avait plus besoin de tests balistiques et nucléaires.

Pyongyang cessera d’utiliser son polygone d’essais nucléaires Punggye-ri à partir du 21 avril, a annoncé vendredi l’agence KCNA, à l’issue d’une séance plénière du comité central du Parti du travail de Corée.

«La Corée du Nord gèlera ses tests nucléaires et ses tirs de missiles balistiques intercontinentaux à partir du 21 avril. Le Nord fermera son centre d'essais nucléaires situé dans la partie septentrionale du pays pour confirmer sa promesse de suspendre les tests», a indiqué l'agence nord-coréenne.

 

Donald Trump

© REUTERS / JOSHUA ROBERTS

Trump annonce une rencontre avec Kim «dans les semaines à venir»

Selon l’agence, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a déclaré que son pays n’avait plus besoin d’essais balistiques et nucléaires.

 

Pyongyang «rejoindra les efforts internationaux visant à arrêter les essais nucléaires», a indique M.Kim cité par l’agence.

La Corée du Nord entend dialoguer avec la communauté internationale en vue de garantir la paix sur la péninsule de Corée.

Pyongyang, qui s'est retiré du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) en 2003, a indiqué qu'il n'utiliserait pas ses armes atomiques que s'il est victime d'une provocation nucléaire et qu'il ne transmettrait pas ses armes ou technologies nucléaires à un pays tiers.

Donald Trump et Kim Jong-un

© AP PHOTO / AHN YOUNG-JOON

Et si les USA frappaient la Syrie? Quel en serait l’impact sur le futur sommet Trump-Kim?

 

«Nous n'utiliserons jamais nos armes nucléaires, si notre pays n'est pas confronté à des menaces ou provocations nucléaires. En aucun cas nous ne transmettrons pas des armes ou technologies nucléaires [à des pays tiers, ndlr]. Nous nous consacrerons à créer une économie socialiste forte et mobiliserons nos ressources humaines et matérielles pour augmenter sensiblement le niveau de vie des gens», lit-on dans le communiqué.

Kim Jong-un et le Président Donald Trump se sont précédemment entendus de se rencontrer en mai ou en juin, alors qu’un sommet intercoréen est programmé pour avril.

https://fr.sputniknews.com/international/201804201036044968-coree-polygone-exploitation/


 

LE TELEPHONE ROUGE ENTRE LES DEUX COREES

Le téléphone rouge entre dans l'histoire commune des deux Corées

Fri Apr 20, 2018 6:13PM

Le téléphone vert signifie que l'appel a été fait par la Corée du Sud et le téléphone rouge est utilisé pour recevoir les appels de la Corée du Nord. ©ici.radio-canada.ca

Le téléphone vert signifie que l'appel a été fait par la Corée du Sud et le téléphone rouge est utilisé pour recevoir les appels de la Corée du Nord. ©ici.radio-canada.ca

L'ouverture d'une ligne téléphonique directe serait le signe d’un réchauffement diplomatique entre Moon Jae-in et Kim Jong-un à une semaine avant la rencontre prévue des deux hommes dans la zone démilitarisée.

Dès ce vendredi, les chefs de deux Corées pourront communiquer tranquillement par le téléphone rouge, a rapporté l'agence sud-coréenne Yonhap, citant la présidence à Séoul.

PressTV-Corée: le Sud et le Nord se parlent

Les deux Corées se retrouveront ce jeudi à la Maison de la paix pour les préparatifs d'un sommet rarissime le 27 avril.

Selon l'AFP, la rencontre du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un avec le président sud-coréen Mon-Jae est considérée comme l’évènement le plus marquant de l’histoire commune des deux Corées.

Un essai d’une durée de 4 minutes et 19 secondes a approuvé le bon fonctionnement de la ligne téléphonique.

PressTV-Mission secrète de Pompeo à Pyongyang?

Le Washington Post a fait part d’une visite secrète du directeur de la CIA à Pyongyang et de sa rencontre avec le leader nord-coréen Kim Jong-un.

http://www.presstv.com/DetailFr/2018/04/20/559148/Le-tlphone-rouge-entre-les-deux-Cores


 

ENORME SCANDALE A L'ONU : UN DOSSIER EXPLOSIF REVELE QUE LES TRAVAILLEURS HUMANITAIRES AURAIENT VIOLE 60 000 PERSONNES ET COMPTERAIENT 3300 PEDOPHILES

Dossier explosif sur l’ONU: Les travailleurs humanitaires auraient violé 60 000 personnes et compteraient 3 300 pédophiles

 

Un lanceur d’alerte prétend que le personnel de l’ONU serait responsable de 60 000 viols au cours de la dernière décennie alors que les travailleurs humanitaires se livreraient à des abus sexuels incontrôlés dans le monde entier.

Cette révélation provient d’un dossier explosif que l’ancien haut fonctionnaire des Nations Unies Andrew Macleod a remis au secrétaire du Département du Dévellopement International Priti Patel l’année dernière.

Dans ce document, le professeur Macleod a également estimé que 3 300 pédophiles travaillaient pour les différentes agences de l’organisme mondial.

Et il y a eu un camouflage «endémique» de crimes écoeurants pendant deux décennies, avec le renvoi de ceux qui tentaient d’en parler.

Partageant son dossier avec The Sun, le professeur MacLeod a averti la nuit dernière que le scandale des abus était à la même échelle de grandeur que celui de l’Église catholique.

Le professeur MacLeod a averti que le scandale des abus en spirale était à la même échelle que celui de l’Église catholique.

L’universitaire respecté a déclaré: « Il y a des dizaines de milliers de travailleurs humanitaires dans le monde qui ont des tendances pédophiles, mais si vous portez un t-shirt de l’UNICEF, personne ne vous demandera ce que vous faites.

« Vous avez l’impunité pour faire ce que vous voulez.

« C’est un problème endémique dans l’ensemble du milieu humanitaire à travers le monde ».

« Le système déraille, et aurait dû s’arrêter il y a quelques années. »

Le professeur MacLeod fait campagne pour des contrôles beaucoup plus strictes des travailleurs humanitaires sur le terrain

Le professeur MacLeod a travaillé comme chef de l’aide pour l’ONU dans le monde entier, y compris des emplois de haut niveau dans les Balkans, au Rwanda et au Pakistan – où il était chef des opérations du Centre de coordination des urgences de l’ONU.

Il fait campagne pour des contrôles bien plus strictes des travailleurs humanitaires sur le terrain, milite pour que les violeurs parmi eux soient traduits en justice, et veut que le Royaume-Uni mène le combat.

Le terrible chiffre de 60 000 du professeur est basé sur l’admission l’année dernière du secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, que les casques bleus et le personnel civil des Nations Unies ont abusé de 311 victimes en une seule période de 12 mois en 2016.

L’ONU admet également que le nombre vraisemblablement exact de ca rapportés contre son personnel serait le double car les chiffres en dehors des zones de guerre ne sont pas rassemblés centralement.

L’an dernier, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a admis que les casques bleus et le personnel civil de l’ONU avaient agressé 311 victimes en une seule période de 12 mois en 2016

Le Prof. MacLeod estime également qu’un seul sur 10 de tous les viols et agressions commis par des membres du personnel des Nations Unies est signalé, car même au Royaume-Uni, le taux de signalement n’est que de 14%.

Mme Patel a dit que le personnel du DFID a essayé de la dissuader de faire un discours critique sur l’abus sexuel des travailleurs humanitaires, arguant que c’était seulement par les soldats de l’ONU et de prétendre que le contraire allait « trop ​​loin ».

La Grande-Bretagne est l’un des dix principaux contributeurs au budget de l’ONU, avec plus de 2 milliards de livres sterling par an.

Lundi, l’ancien ministre du cabinet Priti Patel a accusé les hauts fonctionnaires du DFID de faire partie de la couverture

Le professeur MacLeod a insisté sur le fait que la « dure réalité » était que « les viols d’enfants sont financés par inadvertance en partie par des contribuables britanniques ».

Il a ajouté: « Je sais qu’il y a eu beaucoup de discussions aux échelons supérieurs des Nations Unies du type « quelque chose doit être fait » mais rien d’efficace n’a été fait, et si vous regardez le dossier des lanceurs d’alerte, ils ont été renvoyés.

« L’étendue de ce problème est comparable à celle de l’Église catholique, si ce n’est plus. »

Conor Burns, qui est l’aide parlementaire de Boris Johnson, a qualifié la fureur d’Oxfam de «pointe d’un iceberg pour découvrir ce qu’il s’est passé»

Penny Mordaunt s’est promis hier soir de «renforcer notre travail pour lutter contre l’exploitation et les abus sexuels à travers l’ONU»

M. Burns était un ami universitaire du professeur MacLeod et a demandé qu’il soit écouté très sérieusement.

M. Burns a ajouté: « Je crois qu’il y a eu une activité systématique, organisée et dissimulée pendant de très nombreuses années ».

Penny Mordaunt s’est engagée ce soir à «intensifier notre travail pour lutter contre l’exploitation et les abus sexuels à travers l’ONU et d’autres organisations internationales».

En septembre de l’année dernière, la Première ministre Theresa May a également menacé de retirer de l’argent à l’ONU et lui a demandé de «regagner la confiance» des gens.

Le No 10 a insisté aujourd’hui sur le fait qu’il y aura une « tolérance zéro » envers tout acte d’abus sexuel.

Mais Downing Street s’est abstenu d’ordonner une enquête sur les allégations de Mme Patel, malgré leur gravité.

Source : http://www.fawkes-news.com/2018/02/dossier-explosif-sur-lonu-les.html

https://www.cadoitsesavoir.fr/dossier-explosif-sur-lonu-les-travailleurs-humanitaires-auraient-viole-60-000-personnes-et-compteraient-3-300-pedophiles/?utm_campaign=Push&utm_source=Push_Notifications&utm_medium=Ca+doit+se+savoir



 

LES USA ET L'UE SOMMENT LA TUNISIE DE NORMALISER SES RELATIONS AVEC "ISRAËL"

La Tunisie se voit sommée de normaliser ses relations avec Israël

Tue Apr 17, 2018 6:21PM

Un projet de loi présenté au Parlement tunisien criminalise la normalisation des relations avec le régime israélien. (Photo d'archives)

Un projet de loi présenté au Parlement tunisien criminalise la normalisation des relations avec le régime israélien. (Photo d'archives)

Les États-Unis et les pays européens ont averti la Tunisie contre de nouvelles sanctions si elle continuait de refuser de normaliser ses relations avec le régime d’Israël.

Selon le journal Rai al-Youm, les hautes autorités européennes ont menacé Tunis que le coût du refus de normaliser ses relations avec Israël serait considérable.

Le gel des subventions, des crédits internationaux, du programme israélien de soutien au tourisme en Tunisie pourraient être les conséquences encourues par le pays.

http://www.presstv.com/DetailFr/2018/04/17/558847/La-Tunisie-somme-de-normaliser-avec-Isral


 

OSCAR FORTIN : LORSQUE LE MENSONGE REGNE EN MAITRE, LA DEMOCRATIE CESSE D'EXISTER

Lorsque le mensonge règne en maître, la démocratie cesse d’exister

Par Oscar Fortin

Mondialisation.ca, 15 avril 2018

Humanisme 14 avril 2018

Région : 

Thème: 

Analyses: 

Ce matin, 14 avril 2018, les peuples du monde se sont réveillés avec cette grande nouvelle des bombardements de la Syrie de la part des forces armées des États-Unis, de la France et de l’Angleterre.

Les peuples de l’Occident, bien désinformés par leurs médias officiels, y ont vu une juste réponse pour punir le gouvernement de Bachar al Assad d’avoir utilisé des armes chimiques contre sa propre population. Une leçon bien méritée de la part d’un gouvernement dictatorial et criminel. Personne ne s’est posé la question de savoir quel intérêt pouvait-il avoir à agir ainsi au moment où ses troupes prennent le dessus sur les terroristes.

Les peuples pour qui la presse officielle de l’Occident n’a plus aucune crédibilité, y ont plutôt vu une opération visant à détruire toutes les traces du montage d’une vidéo, réalisée dans un hôpital de Ghouta, mettant en scène des soi-disant agents du régime syrien, arrosant de produits, soi-disant chimiques, des civils enfants, adultes, invités à crier « qu’ils étaient victimes d’une attaque chimique.». Cette vidéo existe vraiment et deux témoins, se reconnaissant sur la vidéo, en ont raconté l’histoire. Je vous invite à lire cet article ainsi que les liens qui y sont inscrits.

Les attaques de la coalition occidentale se réalisent au moment où les experts internationaux de l’Organisation contre l’usage des armes chimiquess’apprêtaient à débarquer en Syrie pour y voir plus clair tant sur les armes chimiques supposément utilisées, que sur ceux qui en seraient les responsables.

« Pour éclairer ce qui s’est réellement passé à Douma, les dix experts envoyés par l’OIAC vont recueillir des témoignages et prélever des échantillons du sang des victimes sur les lieux de l’attaque.

Les échantillons vont apporter plus de clarté et peut-être même des pistes qui mèneront aux coupables. Les résultats finaux devraient arriver d’ici trois à quatre semaines, selon l’OIAC. »

La coalition occidentale n’a pas jugé bon d’attendre les résultats de cette enquête pas plus que l’autorisation du Conseil de sécurité des Nations Unies, pour agir unilatéralement. Les peuples de l’Occident, qui applaudissent les actions criminelles de leurs dirigeants et qui font fi du droit international, ne peuvent être que le produit d’une manipulation et désinformation qui en font des « moutons » entièrement soumis à leur maître, le mensonge.

De pareils évènements ne sont pas sans nous rappeler cet autre grand mensonge qui a conduit les peuples de l’Occident à appuyer une guerre qui aura fait plus de trois millions de morts et d’autant de blessés en Irak. Les recherches sur les faits se font après que les décisions soient prises à leur sujet et non l’inverse. Tout devient alors une question de maquillage. Rien n’a changé à ce chapitre. Les journalistes, les metteurs en scène y jouent un rôle de premier plan. Ils sont payés pour dire et exécuter ce que le patron exigen d’eux.

Ici, une confession à relire, celle de Colin Powell dont le mensonge s’est imposé au plus crédible de l’Administration Bush.

Oscar Fortin

La source originale de cet article est Humanisme

Copyright © Oscar FortinHumanisme, 2018

https://www.mondialisation.ca/lorsque-le-mensonge-regne-en-maitre-la-democratie-cesse-dexister/5624814