International

COMITE NORD-COREEN POUR LA PAIX : LES USA MENACENT LA PAIX !

Les USA, une menace pour la paix dans la péninsule coréenne

Fri Feb 23, 2018 9:20AM

Des drapeaux nord-coréens flottent derrière le leader Kim Jong-un. ©Sputnik

Des drapeaux nord-coréens flottent derrière le leader Kim Jong-un. ©Sputnik

Le Comité nord-coréen pour la paix a mis en garde contre les exercices militaires conjoints organisés par les USA et le Japon. Selon le Comité ces mesures haineuses nuiront à la bonne entente entre les deux Corées.

« Nuisant à l’atmosphère améliorée des relations intercoréennes et des efforts de paix dans la péninsule, ces manœuvres sont une mesure belliqueuse et provocatrice qui pourrait être l'étincelle d'un conflit », a déclaré le Comité nord-coréen pour la paix tout en qualifiant la démarche d’acte de « sauvage et de gangster ».

Le Japon et les USA entament ce vendredi 23 février, des exercices militaires qui vont durer une semaine.

Durant ces derniers mois, des délégations nord-coréennes de haut niveau se sont entretenus avec les autorités de Séoul au sujet de la participation de Pyongyang au Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang. Ainsi, Kim Yo-jong, la sœur du dirigeant Kim Jong-un, accompagnée d’une délégation de haut niveau, a participé à la cérémonie d’ouverture des JO et a effectué plusieurs rencontres jugées positives avec les autorités sud-coréennes.

Suite à la décision des deux Corées d’atténuer leurs tensions, Pyongyang a cessé ses essais nucléaires et balistiques.

Cependant, Washington tient à organiser des exercices militaires conjoints avec le Japon et la Corée du Sud à proximité de la péninsule.

http://www.presstv.com/DetailFr/2018/02/23/553319/Les-USA-une-menace-pour-la-paix-dans-la-pninsule-corenne


 

VENEZUELA : LE PRESIDENT NICOLAS MADURO ANNONCE LE LANCEMENT D'UNE NOUVELLE CRYPTOMONNAIE ADOSSEE A L'OR

Nicolas Maduro

Nicolas Maduro annonce le lancement d’une nouvelle cryptomonnaie adossée à l’or

© REUTERS/ Miraflores Palace

ECONOMIE

URL courte

271

Après le lancement de la cryptomonnaie Petro soutenue par le pétrole vénézuélien, Caracas annonce la création d’une nouvelle cryptomonnaie, cette fois-ci adossée à l'or.

 

Un ordinateur

CC0 / UNSPLASH

Que sait-on du Petro, nouvelle monnaie virtuelle du Venezuela?

Le gouvernement vénézuélien se prépare à lancer une nouvelle cryptomonnaie soutenue par l'or la semaine prochaine, a déclaré le Président Nicolas Maduro.

 

«Je ne veux pas devancer les choses, mais nous avons préparé une surprise, un "petro" soutenu par l'or, qui aura les mêmes paramètres que le "petro" soutenu par le pétrole. Ce sujet sera soulevé la semaine prochaine», a-t-il indiqué.

Le Venezuela a lancé, le 20 février, la prévente de cryptomonnaies soutenues chacune par un baril de pétrole vénézuélien. M.Maduro a estimé les premiers gains à 735 millions de dollars.

https://fr.sputniknews.com/economie/201802221035243641-venezuela-cryptomonnaie-maduro/


 

NIGERIA : 111 LYCEENNES DISPARUES APRES UNE ATTAQUE TERRORISTE DE BOKO HARAM

Nigeria : 111 lycéennes disparues après une attaque de Boko Haram

Wed Feb 21, 2018 7:2PM

Une fille nigériane, le 21 septembre 2017. ©Reuters

Une fille nigériane, le 21 septembre 2017. ©Reuters

« Cent onze lycéennes sont portées disparues dans le nord-est du Nigeria, deux jours après l’attaque d’une école de filles par Boko Haram », a annoncé le mercredi 21 février à la presse le ministre de la Police de l’État de Yobe.

« 815 étudiantes sont rentrées à l’internat pour filles de Dapchi sur un total de 926 élèves, les autres étant toujours manquantes », a déclaré Abdulmaliki Sumonu, précisant qu’« aucun cas d’enlèvement n’a pour l’instant été établi ».

Les familles craignent qu’il s’agisse d’un enlèvement comme en 2014 pour les 276 lycéennes de Chibok.

Le groupe terroriste Boko Haram est un groupe extrémiste qui s’oppose aux sciences et enseignements d’origine occidentale. Boko Haram opère dans certains pays d’Afrique du Nord.  

Source : AFP

http://www.presstv.com/DetailFr/2018/02/21/553177/Abdulmaliki-Sumonu-Chibok-Nigeria-Boko-Haram-lycennes-disparues


 

BAHREÏN : L'OPPOSANT NABIL RAJAH CONDAMNE A 5 ANS DE PRISON POUR DES TWEETS DENONCANT L'INTERVENTION DE LA COALITION ARABE AU YEMEN

Bahreïn: l’opposant Nabil Rajab condamné à cinq ans de prison pour des tweets

Le célèbre opposant bahreïni Nabil Rajab a été condamné mercredi à cinq ans de prison pour des tweets dénonçant l'intervention de la coalition arabe dans le conflit au Yémen et des cas de torture à Bahreïn, ont déclaré une source judiciaire et deux ONG.

Bahreïn: l'opposant Nabil Rajab condamné à cinq ans de prison pour des tweets

M. Rajab, l'une des figures des manifestations de 2011, avait déjà été condamné à deux ans de prison en juillet dernier pour «propagation de rumeurs et de fausses nouvelles» lors d'interviews télévisées critiquant le pouvoir à Manama.

La condamnation de mercredi a été prononcée par la Haute cour criminelle de Bahreïn, ont précisé deux ONG, le Bahrain Center for Human Rights (BCHR) et le Bahrain Institute for Rights and Democracy (BIRD).

Nabil Rajab était poursuivi pour des tweets où il était accusé d'avoir critiqué l'Arabie saoudite et ses alliés, dont Bahreïn, pour leur rôle dans la guerre qui se poursuit depuis 2015 au Yémen. Il était également accusé d'avoir relayé des critiques sur des cas de torture dans la prison de Jaw, à Bahreïn.

«Ce jugement est un exemple criant de la manière dont des tribunaux à Bahreïn répriment la liberté d'expression», a affirmé sayed Ahmed Alwadaei, directeur de BIRD.

Le 25 janvier, plusieurs groupes de défense des droits de l'Homme, dont l'Organisation mondiale contre la torture (OMCT) et la Fédération internationale des ligues des droits de l'Homme (FIDH), avaient déclaré craindre pour la santé de Nabil Rajab, qui a été hospitalisé à plusieurs reprises en détention.

Le petit royaume de Bahreïn, dirigé par la dynastie Al-Khalifa, est secoué par des troubles sporadiques depuis la répression en 2011 de grandes manifestations populaires réclamant des réformes.

Source: agences et rédaction

21-02-2018 | 11:49

https://french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=26262&cid=310#.Wo1rTajOVPY


 

MANLIO DINUCCI : L'OTAN A DEJA VOTE, AVANT NOUS

L’Otan a déjà voté, avant nous

L’art de la guerre

Par Manlio Dinucci

Mondialisation.ca, 20 février 2018

ilmanifesto.it

Région : 

Thème: 

Il y a un parti qui, même s’il n’apparaît pas, participe de fait aux élections italiennes : le Nato Party, formé par une majorité transversale qui soutient explicitement ou par consentement tacite l’appartenance de l’Italie à la Grande Alliance sous commandement USA. Cela explique pourquoi, en pleine campagne électorale, les principaux partis ont tacitement accepté les engagements ultérieurs pris par le gouvernement dans la rencontre des 29 ministres Otan de la Défense (pour l’Italie Roberta Pinotti), les 14-15 février à Bruxelles.

Les ministres ont d’abord participé au Groupe de planification nucléaire de l’Otan, présidé par les Etats-Unis, dont les décisions sont toujours top secret. Puis, s’étant réunis comme Conseil Atlantique Nord, les ministres ont annoncé, après deux heures seulement, d’importantes décisions (déjà prises dans un autre lieu) pour “moderniser la structure de commandement de l’Otan, colonne vertébrale de l’Alliance”. Est instauré un nouveau Commandement conjoint pour l’Atlantique, probablement situé aux Etats-Unis, dans le but de “protéger les lignes maritimes de communication entre Amérique du Nord et Europe”. On invente ainsi le scénario de sous-marins russes qui pourraient couler les navires marchands sur les voies transatlantiques. Est aussi instauré un nouveau Commandement logistique, probablement situé en Allemagne, pour “améliorer le mouvement en Europe de troupes et équipements essentiels à la défense”. On invente ainsi le scénario d’une Otan obligée de se défendre d’une Russie agressive, alors que c’est l’Otan qui amasse agressivement des forces aux frontières de la Russie. Sur cette base seront institués en Europe d’autres commandements de la composante terrestre pour “améliorer la riposte rapide de nos forces”.

Est prévu aussi un nouveau Centre de Cyber Opérations pour “renforcer nos défenses”, situé près du quartier général de Mons (Belgique), avec à sa tête le Commandant suprême allié en Europe qui est toujours un général USA nommé par le président des Etats-Unis. Est confirmé l’engagement à accroître la dépense militaire : dans les trois dernières années les alliés européens et le Canada l’ont augmentée au total de 46 milliards de dollars, mais ce n’est qu’un début. L’objectif est que tous atteignent au moins les 2% du PIB (les USA en dépensent 4%), afin d’avoir “plus d’argent et donc plus de capacités militaires”. Les pays européens qui ont jusqu’à présent atteint et dépassé ce quota sont : Grèce (2,32%), Estonie, Grande-Bretagne, Roumanie, Pologne. La dépense militaire de l’Union européenne – a-t-on rappelé dans une rencontre avec la représentante de l’Ue Federica Mogherini- doit être complémentaire à celle de l’Otan. La ministre Pinotti a confirmé que “l’Italie, respectant la requête étasunienne, a commencé à augmenter la dépense pour la Défense” et que “nous continuerons dans cette voie qui est une voie de responsabilité”. La voie est donc tracée.

Mais de tout cela on ne dit mot dans la campagne électorale. Tandis que sur l’appartenance de l’Italie à l’Union européenne les principaux partis ont des positions diversifiées, sur l’appartenance de l’Italie à l’Otan ils sont pratiquement unanimes. Ce qui fausse tout le cadre. On ne peut pas discuter d’Union européenne en ignorant que 21 des 27 pays Ue (après le Brexit), avec environ 90% de la population de l’Union, font partie de l’Otan sous commandement USA. On ne peut pas ignorer les conséquences politiques et militaires -et en même temps économiques, sociales et culturelles- du fait que l’Otan est en train de transformer l’Europe en un champ de bataille contre la Russie, présentée comme un ennemi menaçant : le nouvel “empire du mal” qui attaque de l’intérieur “la plus grande démocratie du monde” avec son armée de troll.

Manlio Dinucci

 

Article original en italien :

Ha già votato la Nato prima di noi

Edition de mardi 20 février 2018 de il manifesto

https://ilmanifesto.it/ha-gia-votato-la-nato-prima-di-noi/

Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

La source originale de cet article est ilmanifesto.it

Copyright © Manlio Dinucciilmanifesto.it, 2018

https://www.mondialisation.ca/lotan-a-deja-vote-avant-nou/5623354


 

LA FIN DE LA TREVE COREENNE APRES LES JO DE PYONGYANG?

image de démonstration

Fin de la trêve coréenne? Vers des exercices militaires américano-coréens après les JO

© AP Photo/ Lee Jin-man

INTERNATIONAL

URL courte

509

Séoul et Washington apporteront après la fin des Jeux paralympiques de mars des précisions sur leurs projets d’exercices militaires conjoints, a déclaré mardi le ministre sud-coréen de la Défense.

 

Des pom-pom girls nord-coréennes en Corée du Sud

© REUTERS/ AHN YOUNG-JOON

Séoul et Pyongyang pourraient organiser ensemble les Jeux asiatiques d’hiver en 2021

La date des manœuvres militaires conjointes entre les États-Unis et la Corée du Sud, qui provoquent à chaque fois la colère de Pyongyang, sera annoncée après la fin des Jeux paralympiques de mars, a annoncé mardi le ministre sud-coréen de la Défense, cité par la chaîne de télévision YTN.

 

Comme l'a précisé l'agence Reuters, le ministre sud-coréen de la Défense, Song Young-moo, a déclaré qu'il ferait avec son homologue américain James Mattis une annonce officielle à ce sujet entre la fin des Jeux paralympiques, le 18 mars, et la fin de ce même mois.

Selon la déclaration du ministère de la Défense adressée au Parlement sud-coréen, il s'agit des manœuvres Key Resolve et Ulchi Freedom Guardian, au cours desquels seront perfectionnés les moyens de contrer les menaces balistiques de la Corée du Nord.

YTN précise également que les exercices annuels Key Resolve et Foal Eagle ont habituellement lieu fin février-début mars, mais que cette année Séoul et Washington ont pris la décision de reporter ces manœuvres afin de ne pas aggraver les tensions avec la Corée du Nord, qui les considère comme une agression.

 

L'ensemble nord-coréen Moranbong

© AP PHOTO/ KRT

 

Les Jeux olympiques ont permis une détente inattendue entre le Nord et le Sud, Pyongyang ayant envoyé non seulement des athlètes, mais aussi des artistes ou encore une délégation de très haut rang comptant notamment la sœur du leader Kim Jong Un.

 

Plus tôt, la présidence sud-coréenne a également annoncé que le Président Moon avait été invité à Pyongyang pour des entretiens avec Kim Jong-un et que le dirigeant nord-coréen souhaitait que cette rencontre ait lieu «prochainement».

https://fr.sputniknews.com/international/201802201035208572-coree-manoeuvres-militaires/


 

MOYEN-ORIENT : LA DONNE CHANGE EN FAVEUR DE LA RESISTANCE

La donne change en faveur de la Résistance

Sun Feb 18, 2018 7:16PM

Les combattants de la Résistance palestinienne. (Photo d'archives)

Les combattants de la Résistance palestinienne. (Photo d'archives)

Les mouvements de résistance populaire en Palestine ont annoncé que l’opération héroïque à l’est de Khan Younes dans le sud de la bande de Gaza était une réponse aux violations du régime israélien dans la région.

Des militaires israéliens ont été blessés par une explosion survenue à la frontière orientale de Khan Younes, samedi après-midi. Certains se trouvent dans un état grave.

D’autres groupes de résistance palestiniens ont également réussi à chasser les avions de combat israéliens du ciel de Gaza, à l’aide de leur système de défense aérienne.

L’intensification des exactions du régime de Tel-Aviv à l’encontre des Palestiniens résulte de son sentiment croissant de défaite contre le front de la Résistance dans la région, y compris en Syrie.

Les Palestiniens mettent les bouchées doubles

La Résistance palestinienne a averti les patrouilles israéliennes qu’une réponse cinglante serait apportée à leur répression.

Ces derniers jours, le front de la Résistance a porté de durs coups au régime israélien. La DCA syrienne a abattu un F-16 la semaine dernière, marquant ainsi un tournant dans l’histoire de la Résistance et mettant fin au mythe de l’invincibilité militaire d’Israël.  

Cette prouesse de l’armée syrienne a indubitablement bouleversé les rapports de force et le pouvoir de dissuasion aussi bien sur terre que dans le ciel. Les règles du jeu au Moyen-Orient s’en sont trouvées aussi chamboulées.

De l’intérieur, Israël souffre d’une perte de légitimité et d’identité, lui qui ne comptait jusqu’à présent que sur sa capacité militaire, qui a été remise en question en deux occasions : l’une lors de la guerre de 33 jours contre le Liban et l’autre, dans les trois guerres de Gaza.

Les forces aériennes du régime de Tel-Aviv ont également essuyé un camoufler lors de la destruction de leur F-16 et de la fuite de leurs chasseurs de l’espace aérien de Gaza.

Transition vers une nouvelle politique de dissuasion

L’axe de la Résistance traverse une transition vers une politique de dissuasion plus efficace. Ce changement des équations est marqué par une nouvelle politique de dissuasion comprenant des phases d’attaque contre les cibles israéliennes.

Or, la peur a changé de camp avec la destruction du F-16. La vulnérabilité de l’armée israélienne a intensifié l’anxiété des autorités, de sorte que les allégations et le comportement de Benyamin Netanyahu ont paru quelque peu incohérents, voire ridicules, sur la scène internationale.

À ce sujet, en réaction au discours démagogue de Netanyahu à la Conférence sur la sécurité de Munich, le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a déclaré : « Aujourd’hui nous avons assisté à un cirque et à un show animé ! Passons dorénavant aux choses sérieuses. »

Invité à s’exprimer, le Premier ministre israélien s’est adressé directement à M. Zarif. Au moment de parler du conflit qui oppose les deux pays, il a brandi un morceau de métal, qu’il a présenté comme faisait partie d’un drone iranien en provenance de Syrie qui aurait pénétré dans l’espace aérien israélien avant d’être abattu par l’armée israélienne.

L’impuissance d’Israël face à la stratégie de résistance dans la région a donc détruit l’équilibre mental des responsables israéliens.

Netanyahu ressemble maintenant à un enfant qui a besoin d’aide pour marcher, et dont les cris ne sont plus pris au sérieux.

http://www.presstv.com/DetailFr/2018/02/18/552833/Khan-Younes-la-donne-change-en-faveur-de-la-Rsistance


 

TUNISIE : MANIFESTATION ANTI-ISRAELIENNE ET DE SOUTIEN AU PEUPLE PALESTINIEN

Tunisie: rassemblement de soutien au projet de loi sur la criminalisation de la normalisation avec Israël

Sun Feb 18, 2018 9:49AM

Rassemblement pro-Palestinien à Tunis. ©Nessama TV

Rassemblement pro-Palestinien à Tunis. ©Nessama TV

Les rues de la capitale tunisienne était samedi 17 février le théâtre d'un rassemblement en soutien à la Palestine et contre la normalisation avec le régime israélien.

Un rassemblement a été organisé, samedi 17 février, sur l’avenue Habib Bourguiba de la capitale tunisienne pour soutenir le peuple palestinien et le projet de loi sur la criminalisation de la normalisation avec le régime israélien.

Le projet de loi devait être soumis au Parlement et adopté pour criminaliser toute normalisation avec le régime israélien, mais son examen en commission a été entravé et reporté, sine die, par la majorité parlementaire formée d'Ennahdha et Nidaa Tounes.

Les manifestants ont dénoncé la décision et ce qu'ils ont qualifié d'« effort de rapprochement avec Israël ». Ils ont aussi scandé des slogans en soutien au peuple palestinien.

Le secrétaire général du Watad (parti unifié des patriotes démocrates) Zied Lakhdhar, a indiqué, au cours du rassemblement, que « la colère de la rue sera le meilleur soutien à l’adoption » de ce texte, affirmant que « les luttes contre la normalisation » continuent.

Press TV Français@PresstvFr

Tunisie: un député déchire le drapeau israélien en séance plénière en signe de protestation contre le report répété d’un projet de loi qui «criminalise la normalisation avec l’entité sioniste».

Twitter Ads info and privacy

La secrétaire générale du Courant populaire, autre composante du Front populaire, a elle aussi accusé le gouvernement, la majorité parlementaire et la Présidence de la République de chercher à « contourner » l’initiative de loi, estimant que l’adoption d’un tel texte « permettrait de juger du niveau de respect de la souveraineté nationale ».

La Tunisie soutient la Palestine

Le vote de la Tunisie en faveur de la résolution rejetant la décision de Trump sur Qods est une question de principe.

http://www.presstv.com/DetailFr/2018/02/18/552770/Tunisie-rassemblement-de-soutien-au-projet-de-loi-sur-la-criminalisation-de-la-normalisation-avec-Isral


 

LE PRÉSIDENT DE LA BOLIVIE EVO MORALES DÉNONCE LA MENACE D’UNE INTERVENTION ÉTATS-UNIENNE AU VENEZUELA

LE PRÉSIDENT EVO MORALES DÉNONCE LA MENACE D’UNE INTERVENTION ÉTATS-UNIENNE AU VENEZUELA

Publié par Venezuela infos dans BolivieEtats-Unisimpérialismeunité latino-américaine

evo_morales_bolivia.jpg_1718483347-580x327

Le président de la Bolivie, Evo Morales, a demandé le mardi 13 février 2018 que se réunisse en urgence un sommet de l’Union des Nations Sud-américaines (UNASUR) face à la menace états-unienne d’intervenir militairement au Venezuela depuis la Colombie.

Depuis La Paz, le dirigeant bolivien a réaffirmé sa solidarité avec le peuple frère du Venezuela et demandé à l’UNASUR de faire respecter sa souveraineté.

La menace d’une intervention militaire au Venezuela a été brandie par le secrétaire d’Etat états-unien, Rex Tillerson, lors de sa tournée au Mexique, en Colombie, au Pérou, en Argentine et en Jamaïque, pour préparer le renversement du gouvernement de Nicolás Maduro.

« Tillerson vient visiter plusieurs pays, j’imagine, pour convaincre ou influencer ses présidents de droite en vue de participer à une intervention militaire ou pour noyer le Venezuela », a déclaré Morales lors de son émission de radio « Caminando con el pueblo ».

Le président Morales a également dénoncé les déclarations du sénateur républicain Marco Rubio, qui a déclaré peu après Tillerson, que « c’est le meilleur moment pour un coup d’État au Venezuela, pour des raisons humanitaires ».

Le dirigeant bolivien a rappelé que dans les années 70 et 80, le Plan Condor a été créé pour exercer clandestinement le terrorisme d’Etat contre les dirigeants syndicaux, anticapitalistes et militants de gauche qui s’opposaient aux dictatures du Chili et de l’Argentine. Brésil, Paraguay, Bolivie et Uruguay.

Le Plan Condor a été coordonné avec les États-Unis et la CIA, avec un solde d’au moins 50 000 morts, 400 000 emprisonnés et 30 000 disparus.

Source : https://www.telesurtv.net/news/bolivia-cumbre-unasur-emergencia-intervencion-eeuu-venezuela-20180213-0044.html

Traduction: T.D.

URL de cet article : https://wp.me/p2ahp2-40e


 

LE NOMBRE D'ENFANTS VIVANT EN ZONES DE CONFLIT EST D'AU MOINS 357 MILLIONS SOIT UN ENFANT SUR SIX DANS LE MONDE

Le nombre d’enfants vivant dans des zones de conflit atteint un niveau record

 Depuis 8 heures  15 février 2018

enfantsyemenites

 Moyent-Orient - Syrie

 

no author

Le nombre d’enfants vivant dans des zones de conflit ou exposés à diverses formes de violences a atteint un niveau inédit, selon l’ONG Save the Children.

Au moins 357 millions d’enfants, soit un sur six dans le monde, vivent aujourd’hui dans des zones de conflit, ce qui constitue une hausse de 75% depuis le début des années 1990, indique un rapport de l’ONG Save the Children rendu public jeudi.

La Syrie, l’Afghanistan et la Somalie sont dans le top du classement des pays les plus dangereux pour les mineurs. Viennent ensuite le Yémen, le Nigeria, le Soudan du Sud, l’Irak, la RDC, le Soudan et la RCA.

Dans ces pays, les enfants sont victimes de meurtres et de mutilations, de violences sexuelles, d’enlèvements et d’attaques visant les écoles et les hôpitaux, indique l’ONG. Dans le même temps, ils y sont recrutés comme soldats et souffrent d’absence d’accès à l’assistance humanitaire.

«En Syrie, les enfants sont surtout exposés aux risques de bombardements et de tirs d’artillerie. Au Yémen, la situation est similaire, mais les enfants yéménites sont également privés d’accès à l’aide humanitaire.

Selon les évaluations dressées par les Nations unies, plus de 73.000 enfants ont été tués ou mutilés dans le cadre de 25 conflits depuis 2005. Or, depuis 2010, le nombre de cas vérifiés d’enfants tués ou mutilés a augmenté de près de 300%, constate l’ONG.

Source: Sputnik

https://french.almanar.com.lb/782208