10 DECOUVERTES SPATIALES QUI NOUS LAISSENT SANS VOIX

 
Un astronaute sur la Lune

10 découvertes spatiales qui nous laissent sans voix

© NASA.
Sci-tech
URL courte
42445201

Si l’homme explore l'espace depuis des décennies, l'Univers regorge toujours de nombreux mystères. Même les découvertes déjà faites par les scientifiques paraissent toujours aussi surprenantes et incroyables.

Alcool

Сomète C2014 W2 (Lovejoy)
 
 
Сomète C2014 W2 (Lovejoy)

Un groupe international d'astrophysiciens a récemment annoncé qu'il y avait de l'alcool sur la comète C2014 W2 (Lovejoy). Les chercheurs ont fait cette découverte grâce au radiotélescope du Pico Veleta situé dans la Sierra Nevada, en Espagne. 

Ils ont identifié 21 molécules organiques différentes dont de l'alcool éthylique, du glycolaldéhyde (un sucre simple), de l'éthylène glycol (antigel) et de la glycine (un acide aminé) dans le halo de vapeur libéré par la comète lors de son passage près du Soleil fin janvier 2015.

C'est la première fois que de l'alcool éthylique est découvert sur une comète.

Pour le moment, on ne sait pas vraiment d'où proviennent ces molécules organiques. Selon une hypothèse, elles pourraient être nées dans le grand nuage interstellaire qui a formé notre Système solaire.

Planète de diamant

Découverte en 2009, la planète PSR J1719-1438b est située dans la constellation du Serpent, à 3.900 années-lumière du Système solaire. Selon les calculs, elle serait entièrement composée de carbone cristallisé.

Diamants
 
 
 
Diamants

La planète au nom difficilement prononçable n'est pas la seule à avoir cette composition précieuse. Les scientifiques en connaissent au moins cinq autres qui posséderaient aussi un noyau métallique et dont le manteau serait constitué d'éléments carbonés. D'après les astronomes, des régions entières de ces astres seraient recouvertes de diamants.

Nuage de pluie géant

Située à 10 milliards d'années-lumière de la Terre, cette accumulation de gouttelettes d'eau entoure un trou noir supermassif. Ce nuage serait 100.000 fois plus grand que le Soleil.

Etoiles froides

Quand on parle des étoiles, on pense le plus souvent à des boules gazeuses géantes produisant de la lumière, de l'énergie et de la chaleur comme le Soleil. 

 

Mais il y existe beaucoup d’autres types d’étoile, parmi lesquels on peut citer les naines brunes. Ces étoiles mourantes n'ont pas la masse nécessaire pour la fusion thermonucléaire, elles ont tendance à progressivement refroidir et à s'éteindre, jusqu'à ce que la lumière qu'elles émettent soit réduite à des longueurs d'onde infrarouges, qui sont invisibles pour l'œil humain.

Située à une quarantaine d'années-lumière de la Terre dans la constellation de la Lyre, l'étoile WISE 1828+2650 est l'une des plus froides naines brunes connues à ce jour. La température à sa surface ne dépasse pas les 25°C. On pourrait s'y promener en T-shirt.

 

Océan de la vie

Titan, le plus grand satellite naturel de la planète Saturne, posséderait un océan souterrain qui pourrait constituer un environnement favorable à la vie, d'après la NASA.

Le climat de cette lune est très rude. La température moyenne de son atmosphère est de —179 °C. Mais Titan est souvent comparé à la Terre au début de son existence. Il pourrait abriter des formes de vie primitives, surtout dans les lacs souterrains où les conditions seraient beaucoup plus clémentes.

Foudre spatiale

La foudre n'est pas un phénomène exclusivement terrestre. Des décharges électrostatiques ont été enregistrées dans l'atmosphère de Vénus, de Jupiter, de Saturne, d'Uranus et d'autres planètes. Mais les éclairs les plus violents se produisent près des trous noirs.

Les jets, ces flux de matière éjectés par des trous noirs stellaires, des quasars et des radiogalaxies, seraient en fait aussi des éclairs. Ils seraient alimentés par de vastes trous noirs. La matière serait comprimée en un petit volume jusqu'à emmagasiner assez d'énergie pour être projetée dans l'espace. Les scientifiques n'ont pas encore assez d'informations sur ce phénomène. 

Un jet a notamment été découvert dans la galaxie 3c303. Le jet, qui aurait une longueur de 150.000 années-lumière, est probablement issu de champs magnétiques provenant d'un immense trou noir.

Enfer réel

Vue d'artiste de la planète Corot-7b
 
 
Vue d'artiste de la planète Corot-7b

Si l'enfer réel existe quelque part dans l'Univers, il se trouve sans doute sur la planète CoRoT-7b. Cette exoplanète évolue autour de l'étoile COROT-7 dans la constellation de la Licorne, à 489 années-lumière de la Terre. 

La planète CoRoT-7b se trouve très près de son étoile et lui présente toujours la même face. La température serait supérieure à 2.500°C sur sa surface diurne, ce qui doit la faire ressembler à un océan de lave. La partie éclairée de CoRoT-7b serait suffisamment chaude pour transformer les minéraux de la surface en vapeurs. Des "nuages" de minéraux se formeraient ainsi en altitude puis, par condensation, retomberaient sous forme de pluies de pierres.

Les scientifiques supposent que cette planète aurait été une géante gazeuse grande comme Saturne, mais son diamètre actuel est seulement 1,5 fois supérieur à celui de la Terre.

Magnétoiles (Magnétars)

Vue d'artiste d'une magnétoile
 
 
Vue d'artiste d'une magnétoile

Le Soleil tourne sur lui-même en 25 jours, faisant basculer son champ magnétique. Imaginez une étoile mourante qui se contracte dans son agonie. Une étoile géante devient une petite boule de seulement plusieurs dizaines de kilomètres de diamètre. Elle tourne de plus en plus vite sur son axe comme une danseuse de ballet faisant des tours de fouetté. Et son champ magnétique la suit dans ce mouvement.

Les magnétoiles sont des étoiles à neutrons disposant d'un champ magnétique extrêmement intense, qui émet des radiations électromagnétiques de haute énergie, comme les rayons X et gamma. Selon les chercheurs, le champ magnétique d'une magnétoile peut être un million de fois plus intense que le champ magnétique terrestre. 

Planètes orphelines

Vue d'artiste de la planète orpheline CFBDSIR J214947.2-040308.9
 
 
Vue d'artiste de la planète orpheline CFBDSIR J214947.2-040308.9

On a appris à l'école que les planètes gravitent autour des étoiles et qu’elles possèdent des satellites qui à leur tour gravitent autour d’elles. Mais il existe toujours des exceptions. Imaginez qu'il y a des planètes qui n'ont de liens gravitationnels avec aucune étoile ou planète. On les appelle planètes orphelines ou planètes errantes.

Si une planète orpheline fait partie d'une galaxie, elle tourne autour du nœud de cette galaxie même si elle n'a pas de liaison gravitationnelle avec une étoile. Une telle planète met alors de longues années à parcourir son orbite. Mais il arrive également qu'une planète dérive dans l'espace interstellaire comme un objet indépendant.

Machine à remonter le temps

L'espace et l'Univers se présentent en fait sous la forme d’une machine à remonter le temps où les distances sont mesurées en années (années-lumière). La Voie lactée est large d'environ 100.000 années-lumière et les conséquences de tout événement qui se produit à un bout de notre galaxie ne seront visibles à l'autre bout que 100.000 années plus tard.

Mais cela ne signifie pas que la vitesse de propagation de l'information dans l'Univers est limitée par la vitesse de la lumière. Si on étudie l'espace au moyen d'un télescope infrarouge, on peut apercevoir ce qui n'existe pas encore ou n'existe plus.

Piliers de la Création vus par le télescope spatial Hubble
Piliers de la Création vus par le télescope spatial Hubble

Par exemple, les fameux Piliers de la Création, trois colonnes de poussières interstellaires découvertes dans la nébuleuse de l'Aigle, ont été détruits par l'explosion d'une supernova il y a 6.000 ans, d'après les données du télescope Spitzer. La nébuleuse de l'Aigle est située à environ 7.000 années-lumière de la Terre. Les Piliers de la Création seront donc toujours visibles pendant mille ans, bien qu'ils n'existent plus depuis longtemps. 

http://fr.sputniknews.com/sci_tech/20160220/1021951791/espace-mysteres-incroyables.html


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau