29 AOUT, JOURNEE INTERNATIONALE CONTRE LES ESSAIS NUCLEAIRES

 

 

IRIB – Le 29 août était la Journée internationale contre les essais nucléaires.

Le 2 décembre 2009, lors de sa soixante-quatrième session, l'Assemblée générale de l'ONU a proclamé le 29 août Journée internationale contre les essais nucléaires dans une résolution appelant à éduquer le public et à le sensibiliser « aux effets des explosions expérimentales d'armes nucléaires et autres explosions nucléaires et à la nécessité d'y mettre fin, en tant que moyen parmi d'autres de parvenir à l'objectif d'un monde sans armes nucléaires ». 183 pays du monde ont jusqu’ici signé le traité de l’interdiction des essais nucléaires et 164 pays l’ont adopté. 8 autres pays doivent appliquer ce traité, pour qu’il entre dans la phase opérationnelle. Dans un message publié à l’occasion de cette journée, le Secrétaire général de l’ONU, Ban ki-moon a demandé aux pays qui n’ont pas encore adhéré au traité sur l’interdiction des essais nucléaires de le signer et adopter, car, une telle mesure serait un pas essentiel vers un monde dépourvu d’arme nucléaire. L’ONU espérait qu’en proclamant un jour particulier la Journée internationale de l’interdiction des essais nucléaires, elle accélérerait le processus de désarmement nucléaire dans le monde. Ces dernières années, certains efforts ont été déployés afin de réduire les armements nucléaires et révéler les dangers qui en résultent pour la planète, mais le problème est que les pays détenteurs d’arme atomique ont conditionné la signature et l’adoption de ce traité à la même mesure des autres détenteurs, les uns des autres. Bien que l’ère de la guerre Froide soit révolue, la course aux armements entre les deux grandes puissances militaires du monde se poursuivent, sur un fond de méfiance réciproque et des différents au sujet des questions sécuritaires et en raison, notamment, des intérêts économiques issus de la vente d’armes mais aussi, par souci des grandes puissances de renforcer leur influence régionale. Deux détenteurs d’arme atomique, la Russie et les Etats-Unis, en parlant, entre autres, du traité Start, cherchent à se montrer engagés à restreindre l’usage des armes atomiques, alors que l’un comme l’autre, ces deux pays, par une grande générosité financière, ne cessent de moderniser leurs stocks d’armement.
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau