50 000 TERRORISTES PRETS A DESTABILISER L'AFGHANISTAN

 

 

L’Afghanistan compte actuellement près de 50.000 terroristes, De sa part, la Russie envisage de continuer à soutenir le gouvernement afghan.

La Russie continuera à soutenir le gouvernement de l'Afghanistan, pays qui compte actuellement près de 50.000 terroristes, aussi bien au format bilatéral que conjointement avec ses partenaires de l'OCS et de l'OTSC, a déclaré samedi le Défense russe : 50.000 terroristes prêts à déstabiliser l’Afghanistanvice-ministre russe de la Défense Anatoli Antonov.

«Ce pays (l'Afghanistan) compte actuellement près de 50.000 terroristes réunis dans plus de 4.000 détachements et groupes différents. La Russie envisage de continuer à soutenir le gouvernement afghan tant au format bilatéral que conjointement à ses partenaires de l'OCS et de l'OTSC afin de permettre à ce pays d’arriver à une réconciliation et de restaurer son économie», a indiqué le vice-ministre.

Selon lui, l'instabilité en Afghanistan reste un problème majeur. Dernièrement, les groupes terroristes affiliés à l'organisation terroriste «Daech» sont devenus très actifs. La question de la capacité de Kaboul à faire face à cette menace reste ouverte, a ajouté le vice-ministre.

Selon les experts de l'Organisation du traité de sécurité collective (Arménie, Biélorussie, Kazakhstan, Kirghizstan, Russie, Tadjikistan), le nombre de terroristes de «Daech» en Afghanistan est estimé à 2.000-3.000 personnes. Auparavant, le représentant permanent de la Russie auprès de l'Otan Alexandre Grouchko a déclaré que les forces de sécurité afghanes ne parviendraient plus à maîtriser, sans un soutien extérieur, la situation dans le pays déjà infiltré par 4.000 terroristes de «Daech».

Les CEI et le nord de la Chine seraient des cibles de «Daech»

D’autre part, le groupe terroriste «Daech» poursuit son expansion et envisage d’étendre son activité à l’Europe, la Russie, l’Asie centrale et l’Asie du Sud-Est.

L'Afghanistan pourrait être utilisé comme plateforme pour infiltrer les pays de la Communauté des Etats indépendants (CEI) et le nord de la Chine, a souligné le vice-ministre.

«À présent, le pseudo-État extrémiste dispose d'une source de revenus stable et d'une armée bien équipée. L'EI poursuit son expansion», a-t-il dit.

Il a également fait remarquer que l'Afghanistan pourrait être utilisé par «Daech» comme tête de pont vers l'Asie centrale et le nord de la Chine, région qui demeure extrêmement instable: la situation continue à se détériorer, notamment dans les provinces septentrionales du pays où les attentats ne cessent de multiplier, faisant un grand nombre de victimes parmi les civils.

«Ces derniers temps, l'activité des groupes terroristes affiliés à l'EI est montée d'un cran en Afghanistan. Le territoire du pays pourrait être employé par la suite par l'EI dans le but d'élargir son expansion aux républiques d'Asie centrale et à la région autonome Ouigour du Xinjiang (au nord-ouest de la Chine, ndlr)», a relevé M. Antonov.

L'activité du groupe terroriste dépasse régulièrement les territoires de l'Irak et de la Syrie, où il opère principalement. «Daech» a ainsi revendiqué plusieurs attentats suicide perpétrés contre des mosquées en Arabie saoudite, au Kuweit et au Yémen.

Source : sites web et rédaction

17-10-2015 | 12:39

 

http://www.french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=16339&cid=341#.ViPW1CtCfao


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau