ASSANGE PRESENTE DE NOUVEAUX ARGUMENTS POUR FAIRE APPEL DE SON EXTRADITION VERS LES ETATS-UNIS

tourtaux-jacques Par Le 27/08/2022 0

Dans International

26 Août 2022

Assange présente de nouveaux arguments pour faire appel de son extradition vers les États-Unis

Londres, 26 août (Prensa Latina) La défense du fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, a présenté aujourd'hui de nouveaux arguments devant la Haute Cour de Londres pour appuyer son appel contre la décision de la justice et du gouvernement britanniques de l'extrader vers les États-Unis.
 
 
 
 
26 août 2022
CDT14:25 (GMT) -0400
Selon la Campagne contre l'extradition d'Assange, les "motifs raffinés de l'appel" concernent le verdict d'un juge de première instance en janvier 2021, qui bloquait l'extradition, et l'ordre de remettre Assange aux procureurs américains émis en juin dernier par la ministre de l'intérieur Priti Patel.

Le texte souligne que dans le cas du gouvernement américain, il est avancé que le journaliste australien, qui est détenu dans une prison de haute sécurité britannique depuis 2019, est jugé et puni pour ses opinions politiques.

Il est également allégué que la demande soumise par les États-Unis viole le traité bilatéral signé par Londres et Washington et le droit international interdisant l'extradition pour des raisons politiques.

Depuis que le dernier verdict a été rendu, de nouvelles preuves sont apparues qui montrent que la persécution de mon mari par les États-Unis est un abus criminel, a déclaré Stella Assange, épouse du fondateur de WikiLeaks, citée dans le communiqué.

Selon Mme Stella, qui a rencontré hier à Genève la Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l'homme, Michelle Bachelet, les juges de la Haute Cour doivent maintenant décider s'ils donnent à M. Assange la possibilité de présenter son appel lors d'une audience publique.

La semaine dernière, un groupe d'avocats et de journalistes a intenté une action en justice à New York contre l'Agence centrale de renseignement des États-Unis et son directeur de l'époque, Mike Pompeo, pour avoir écouté leurs conversations alors qu'ils rendaient visite au cyberactiviste pendant sa période d'asile à l'ambassade d'Équateur à Londres.

Les États-Unis ont l'intention de poursuivre le fondateur de WikiLeaks pour avoir révélé les crimes de guerre commis par l'armée américaine en Irak et en Afghanistan ainsi que des milliers de dossiers secrets du département d'État.

S'il est jugé et condamné par un tribunal américain, le cyberactiviste risque jusqu'à 175 ans de prison pour 17 chefs d'accusation liés à l'espionnage. ro/nm
source : https://www.prensa-latina.cu/2022/08/26/assange-presenta-nuevos-argumentos-para-apelar-extradicion-a-eeuu

Tag(s) : #Assange#Wikileaks

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire