AU MOYEN ORIENT, LES LOIS ET LE MONDE CHANGENT DE BASE?!

info

 

Nov 07, 2015 14:20 UTC  

IRIB- Le jeu syrien est de plus en plus complexe. Pas seulement en raison de l'enjeu qui est de taille mais aussi par cette fluctuation qui caractérise le comportement de ses acteurs : A la table du dialogue, beaucoup d'entre eux disent ce qu'ils ne font pas forcément sur le terrain sécuritaire .

 Le Kremlin s'est directement engagé dans le conflit, frappant Daech de ses puissants missiles tirés depuis la Caspienne.

Moscou n'écarte pas non plus désormais son implication directe en Irak et en Afghanistan.

Au Yémen, où elle vient d'expédier un avion humanitaire, rien ne dit non plus que la Russie se tiendrait toujours à rester absente.

Au Sinaï , l'un de ses avions de ligne vient d'être abattu dans des conditions pour le moins bien enigmatiques, ce qui pourrait lui fournir le justificatif à une présence militaire en Egypte.

Dans l'autre camp, les Etats Unis annoncent le déploiement prochain d'une force spéciale en Syrie tout comme la Grande Bretagne qui évoque des prochaines frappes aériennes contre Daech ou la France qui dépêche son plus grand navire de guerre Charles De Gaulle dans le golfe Persique.

Tous ces événements se produisent peu après une conférence élargie à Vienne où il a été question de rechercher une solution politique à la crise.

A cette conférence, prenaient part outre les Etats Unis et la Russie, l'Iran et l'Arabie saoudite.

 Un second round des débats auront lieu dans les prochains jours. 

L'ambivalence qui marque l'attitude des principaux acteurs ne fait que renforcer le climat de méfiance et d'imprévisibilité dans ce dossier. 

Aucun des comportement de la partie russe n'a été prévisible en effet pour les occidentaux : son engagement direct dans des combats, ses tirs de missiles depuis la Caspienne, ses avions humanitaires envoyés à Sanaa.

Les russes non plus, ne s'attendaient nullement à ce que leur avion de ligne s'écrase en plein Sinaï avec 224 passagers à bord.

Un crash qui serait à 99% d'origine criminelle.

 Le comportement sécuritaire des acteurs moyen orientaux est sur le point de changer et un nouveau régime sécuritaire émerge des ruines de l'ancien.

 Les acteurs travaillent en ce moment à ce que les rapports de force changent aussi en fonction de ce nouveau régime sécuritaire.

Avant l'emergence de ce nouveau régime, toutes les parties  s'étaient implicitement engagées à épargner les avions de ligne . Le crach de l'avion russe au dessus de Charam al Cheikh montre désormais que cette règle pourrait changer.

Pour la première fois depuis plusieurs mois, aucun navire US n'appareille dans les eaux du golfe Persique alors que les russes interviennent dans "le proche orient".

Les Etats Unis sont sur le point de revoir leur stratégie sécuritaire au Moyen Orient une coalition euro arabe pourrait bien les remplacer dans la région. C'est pourquoi la Grande Bretagne est de retour après 4 décennies à Bahreïn. Le déploiement du Charles De Gaulle dans la région va également dans ce même sens. 

Le régime sécuritaire du Moyen Orient se modifie et remplace celui en vigueur depuis 1990. Dans ce nouveau régime , les ennemis restent ennemis et les alliés se méfient les uns des autres ....

http://francophone.sahartv.ir/infos/chronique-i8929-moyen_orient_quand_les_lois_changent_....


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau