BAHREÏN : 9 ANS DE PRISON POUR LE CHEF DE L’OPPOSITION

Bahreïn: 9 ans de prison pour cheikh Salmane, l’opposition dénonce

Le chef de l'opposition à Bahreïn, cheikh Ali Salmane, a été condamné en appel lundi à neuf ans de prison, une peine qualifiée «d'inacceptable et provocatrice» par le mouvement Al-Wefaq.

Bahreïn: 9 ans de prison pour cheikh Salmane, l’opposition dénonce

Al-Wefaq est le principal animateur de la contestation qui a débuté en février 2011 à Bahreïn où les manifestants réclament à la dynastie au pouvoir des réformes politiques et une vraie monarchie constitutionnelle.

La première Haute cour d'appel criminelle de Bahreïn a fortement alourdi lundi la peine de quatre ans de prison infligée à cheikh Ali Salmane en juin 2015 en première instance, selon une source judiciaire.

A l'époque, le juge n'avait pas retenu le chef d'accusation de «complot contre le régime».

Insistance du régime à ignorer les appels à une solution

Al-Wefaq, le mouvement dirigée par cheikh Salmane a rapidement dénoncé le verdict en appel, le qualifiant «d'inacceptable et provocateur» dans un pays secoué par des troubles récurrents.

Ce verdict témoigne de «l'insistance du régime à ignorer les appels à une solution et à exacerber la crise politique à Bahreïn», a ajouté Al-Wefaq dans un communiqué.

L'arrestation fin décembre 2014 du cheikh Salmane, âgé de 51 ans, avait provoqué des manifestations et avait été condamnée par des organisations de défense des droits de l'Homme.

Source: agences et rédaction

30-05-2016 | 11:47

http://www.french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=18750&cid=310#.V0xrxPmLTX4


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau