BAHREÏN : LE REGIME RETIRE LA NATIONALITE AUX OPPOSANTS POLITIQUES

 

Nov 07, 2015 12:36 UTC  

IRIB-8 organisations de défense des droits de l’Homme ont condamné la décision du régime des Ale-Khalifa bahreïni ayant déchu la nationalité des opposants politiques et des citoyens de ce pays.

Selon le site web de la chaîne d’information « Al-Lolo », 8 organisations de défense des droits de l’Homme bahreïni à savoir le centre des droits de l’Homme, Human Rights Watch, l’Organisation de la démocratie et des droits de l’Homme de « Salam », l’Association des droits de l’Homme « des Jeunes bahreïnis », l’Organisation européenne des droits de l’Homme, l’Association des droits de l’Homme, et l’Organisation des droits de l’Homme d’Adalat ont émis un communiqué manière de fustiger la ratification d’une loi ayant déchu le 6 novembre 2012 la nationalité des opposants.
« Des responsables bahreïnis ont déchu le 6 novembre 2012 la nationalité de 31 citoyens bahreïnis dont un certain nombre des opposants politiques et des juristes sans aucune raison ou justification légale », précise ledit communiqué qui a ensuite conclu : « Outre la déchéance de la nationalité des opposants du régime et des citoyens ordinaires le régime en place a retiré la nationalité de plus de 190 autres citoyens pour avoir recouru aux activités politiques ou défendu des droits des citoyens ou bien lancé une activité médiatique anti-régime ».
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau