BAHREÏN : SOUS LA PRESSION DE LA RUE LE PROCES DE CHEIKH QASSEM AJOURNE

Bahreïn: le procès de l’ayatollah Qassem, ajourné sous la pression de la rue
L’équipe du site

La Cour pénale bahreïnie a tenu ce mercredi matin la première session du procès de l'éminent ayatollah Cheikh Issa Qassem, accusé de  "blanchiment d'argent et de collecte de fons sans autorisation", a rapporté la chaine satellitaire iranienne alAlam.

La  session, présidée par Ali Khalifa Al Dhahrani, a été levée dix minutes seulement après son ouverture, pour être ajournée jusqu'au 14 Août, en l'absence de religieux et d'autres accusés.

Selon le site d'informations alSharq alawsat, pro saoudien,   le premier procureur général Ahmed al-Dossari a affirmé que le procès compte se prononcer sur les accusations de  collecte de fonds sans permis, le blanchiment d'argent  illégal, qu’un certain nombre d'ONG et  de personnes pratiquent.

Dossari a également affirmé que "le bureau du procureur a terminé son enquête sur les faits et a décidé de renvoyer trois cas à la juridiction compétente, sachant que le premier cas concerne trois accusés, dont l'ayatollah Cheikh Issa Qassem".

L'avocat Abdallah Chamlawi avait affirmé que les accusations portées contre l'ayatollah Qassem sont inconstitutionnelles.

Il a dit sur  son compte Twitter que" les accusations portées contre l'ayatollah Qassem sont conformes à la loi des dons de 1956  et contraire à l'article 22 de la Constitution".

En vertu de l'article constitutionnel, la constitution défend «la liberté absolue de conscience et l'État garantit l'inviolabilité de culte et la liberté de pratiquer les rites religieux et les processions religieuses et les réunions qui se conforment aux coutumes observées dans le pays."

 

La rue proteste depuis deux jours..

A la veille du procès de l'ayatollah Cheikh Issa Qassem, le régime des al Khalifa a déployés ses forces militaires  de manière importante dans différentes régions de la capitale Manama.

En signe de protestation contre la tenue dudit procès, l'opposition bahreïnie a lancé  un appel au peuple bahreïni pour éteindre les lumières  dans toutes les régions du pays et maintenir les minarets des mosquées  en appels d'Allahou Akbar durant toute la nuit. Il est également question d'organiser des marches le mardi et le mercredi.

L'opposition s'est rassemblée devant la maison de l'ayatollah Cheikh Issa Qassem, en présence de milliers de partisans et militants.

Elle a appelé les Bahreinis résidants  à l'étranger à exprimer leur solidarité avec l'ayatollah  cheikh Issa Qassem dans plusieurs capitales du monde.

Mardi soir, les Bahreïnis ont manifesté en masse, à Manama. Ils ont scandé des slogans qualifiant de tyrannique et d’injuste le régime  Khalifa.

 

Forum des Oulémas sunnites et chiites au Liban en solidarité avec cheikh Qassem

 

Mardi, le Forum des Oulémas sunnites et chiites au Liban a tenu  une réunion de solidarité avec le peuple bahreïni et l'ayatollah cheikh Issa Qassem, en présence de oulémas bahreinis et de dignitaires religieux sunnites  et chiite.. Les participants ont souligné leur soutien au peuple bahreïni dans sa révolution pacifique, et ont  appelé le régime de Manama de cesser sa politique de répression et de discrimination sectaire.

Pour sa part, le secrétaire général adjoint du Hezbollah, Cheikh Naim Qassem, a affirmé que " le peuple du Bahreïn manifeste de manière pacifique depuis plus de cinq ans.  Son mouvement de protestation pacifique demande une participation politique équitable, conforme au choix du peuple et en tenant compte des résultats des votes. Or, malgré cela, le régime  recourt à la répression et refuse  les opinions des autres. Il refuse d'écouter les voix d’une grande majorité du peuple qui insiste sur des manifestations pacifiques face à l'arrogance du pouvoir ".

Il a souligné  que "l'Arabie saoudite est  la première responsable de ce qui se passe à Bahreïn, en Syrie, au Yémen, en Libye et dans toutes les régions. Car, elle cherche à  imposer son hégémonie et à renforcer son influence via l'argent et à travers une politique erronée, machiavélique, loin  des valeurs de l'islam et de la loi de Dieu. L'Arabie Saoudite tente de redéfinir les grandes lignes de la région à l'image de ses relations avec Israël.  Aujourd'hui, elle a révélé son véritable visage dans ses relations intenses qui ont commencé à apparaître  récemment dans une forme de normalisation avec Israël,  pour enterrer la cause palestinienne et entrainer la région vers le projet américano-israélien. Telle est l'Arabie Saoudite qui se tient derrière les  événements Bahreïn de manière directe ".

 

 

Source: Divers

27-07-2016 - 14:38 Dernière mise à jour 27-07-2016 - 14:46 | 136 vus

http://french.almanar.com.lb/adetails.php?eid=317073&cid=76&fromval=1&frid=76&seccatid=143&s1=1

 


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau