BEN KI-MOON AU MAROC : LE SAHARA OCCIDENTAL EST BIEN SOUS OCCUPATION

Cinglante réponse de Ban Ki-moon au Maroc : «Le Sahara Occidental est bel et bien sous occupation»

 
Ban Ki-moon lors de sa visite dans les camps de réfugiés sahraouis. Toufik D./New Press
Ban Ki-moon lors de sa visite dans les camps de réfugiés sahraouis. Toufik D./New Press

Dans une note aux correspondants en réponse aux questions sur le Sahara Occidental, le secrétariat général de l’ONU réagit fermement au communiqué du ministère marocain des Affaires étrangères qui a été d’une rare virulence contre Ban Ki-moon suite à ses déclarations sur la question sahraouie (voir article d’Algeriepatriotique). L’ONU rappelle que «le statut du territoire du Sahara Occidental reste à déterminer, car il est un territoire non autonome». Ce fait est reconnu par «tous les Etats membres de l'ONU, y compris le Maroc», et se trouve consigné dans «les résolutions annuelles de l'Assemblée générale adoptées sans vote». Le secrétariat général de l’ONU rappelle également que «le Conseil de sécurité a demandé à l'ONU de faciliter les négociations visant à une "solution politique mutuellement acceptable qui permette l'autodétermination du peuple du Sahara Occidental"». Ce communiqué de l’ONU revient sur le périple de Ban Ki-moon et décrit comment «samedi dernier, le secrétaire général a personnellement été témoin d'une situation désespérée dans un camp de réfugiés du Sahara Occidental résultant de décennies de vie sans espoir dans les conditions les plus difficiles». Il justifie l’emploi du mot «occupation» pour expliquer la situation des réfugiés sahraouis qui «méritent un avenir meilleur». Les réfugiés sahraouis ne peuvent pas rentrer chez eux dans «des conditions qui incluent des arrangements de gouvernance satisfaisants en vertu desquels tous les Sahraouis peuvent exprimer librement leurs désirs», souligne l’ONU, qui insiste sur le fait que la solution passe par de «véritables négociations de bonne foi et sans condition préalable», pour «donner de l'espoir à ces gens et leur permettre de rentrer chez eux». La note du secrétariat général de l’ONU, et particulièrement la fermeté de ton, constitue un autre camouflet pour le Makhzen déjà sérieusement secoué par la visite du premier responsable de l’organisation onusienne dans les territoires sahraouis libérés. L’article d’Algeriepatriotique,cité, fait ressortir les accusations du Makhzen contre le secrétaire général des Nations unies : «complaisance injustifiée», «propos inappropriés politiquement» et «inédits dans les annales de ses prédécesseurs», voire «contraires aux résolutions du Conseil de sécurité» (sic). Par ces gesticulations, Rabat cherche à culpabiliser Ban Ki-moon en laissant croire que ses propos sont «outrageux» et «blessent les sentiments de l'ensemble du peuple marocain». Ce qui a enragé le Makhzen, ce ne sont pas seulement les paroles justes de Ban Ki-moon, mais également et surtout son engagement pour que la Minurso organise le référendum d’autodétermination «si les deux parties sont d’accord», mettant fin à la fiction de l'autonomie comme «seule solution crédible et réaliste» et également son engagement, personnel dans ce cas, à réunir une conférence des donateurs avant juin, court-circuitant ainsi «les Marocains et leur allié français qui font tout pour couper les aides humanitaires de l'UE». Le peuple sahraoui vient de remporter une grande victoire dans sa bataille diplomatique pour faire triompher ses droits à l’autodétermination et pour l’indépendance du Sahara Occidental.
Houari Achouri

http://www.algeriepatriotique.com/article/cinglante-reponse-de-ban-ki-moon-au-maroc-le-sahara-occidental-est-bel-et-bien-sous-occupati#.VuFINZ2BC5E.facebook

https://www.facebook.com/ikram.ghioua?fref=ts


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau