CANADA : MANIFESTATION A OTTAWA CONTRE L'EXECUTION DU CHEIKH AL-NIMR

 

Environ 500 protestataires ont manifesté leur mécontentement devant l’ambassade de l’Arabie saoudite à Ottawa, mercredi après-midi. S’ils condamnent la récente exécution du leader religieux Nimr Baqer al-Nimr, ils dénoncent aussi l’inaction du gouvernement Trudeau qui s’allie à un pays qui bafoue les droits humains.

Les manifestants, principalement des activistes des groupes de musulmans de Toronto, Montréal et Ottawa, ont réclamé l’annulation du contrat pour 15 milliards de dollars avec Ryad, même si cela pourrait endommager les intérêts politiques et commerciaux du Canada.

Les protestataires ont brandi des pancartes avec les images du dignitaire al-Nimr, et ses citations, comme «Notre sang est un petit prix pour défendre nos valeurs», ainsi que d’autres slogans : «les Canadiens sont contre l’injustice» et «L’Arabie saoudite et Daech, c’est la même chose».

 «L’hypocrisie doit s’arrêter», a déclaré l’imam de Toronto Asad Jafri, qui était parmi les protestataires. «Le contrat en dit plus que les paroles [de l’administration canadienne]. Nous sommes ici pour demander que le gouvernement repense sa politique à l’égard de Ryad».

«Cheikh Nimr, Raif Badawi et beaucoup d’autres se font emprisonner et persécuter pour simplement avoir parlé de démocratie, de liberté d’expression et de liberté, tout simplement», déplore Essraa Daoui, une étudiante en éducation à l’UQAM.

Tout comme sa collègue, Zeinab Khanafer a elle aussi fait la route de Montréal à Ottawa ce jour-là pour manifester devant l’ambassade. «En tant que Canadienne, les valeurs que nous prônons ne sont pas les mêmes que l’Arabie saoudite. Mais notre pays est un allié de l’Arabie saoudite et je trouve que c’est quelque chose qui est inacceptable», critique l’étudiante en géographie environnementale à l’Université de Montréal. Essraa Daoui va même jusqu’à dire que le Canada est «hypocrite» puisqu’il maintient des liens commerciaux avec les Saoudiens. «Je trouve qu’il faudrait vraiment qu’on se lève debout – nous qui dénonçons le terrorisme et qui dénonçons l’État islamique », dit-elle.

La Muslim Society of Ottawa, qui a organisé la manifestation, a demandé à ce que le corps du leader soit retourné à sa famille et que les Nations unies retirent la présidence du Conseil des droits de l’Homme aux Saoudiens.

«Le Canada devrait annuler la vente de véhicules blindés d’une valeur de 15 milliards de dollars afin de l’empêcher de propager des idéologies extrémistes, violentes et régressives et de soutenir des groupes extrémistes», selon la Muslim Society of Ottawa.

Le gouvernement Trudeau a confirmé cette semaine qu’il irait de l’avant avec son lucratif contrat de véhicules blindés malgré tout.

Source : sites web et rédaction

07-01-2016 | 12:23

http://www.french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=17177&cid=347


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau