COREE DU NORD : PROVOCATIONS IMPERIALISTES US ET SUD COREENNES

 

Session élargie extraordinaire de la CMC du PTC tenue d’urgence face à une situation alarmante

 

Ces derniers temps, la situation du pays est conduite au bord de la guerre à cause d’incessantes provocations polico-militaires contre notre République perpétrées par les impérialistes américains et les fantoches sud-coréens.

Sous prétexte d’un douteux incident d’« explosion de mine » produit le 4 août dans la zone démilitarisée à l’Ouest du front, les voyous des autorités de l’armée fantoche sud-coréenne continuent nuit et jour la radiodiffusion de guerre psychologique contre notre République qu’ils avaient déjà reprise dans tous les secteurs du front, et poursuivent l’opération de lancement des tracts en mobilisant les organisations réactionnaires scélérates, à tel point qu’on ne peut plus les laisser faire.

Cette guerre psychologique est par essence un acte de guerre d’agression ostensible contre nous, et les pires provocations politiques et militaires pour supprimer nos idées et système et usurper notre pouvoir et tous les domaines de notre vie.

Face à cela, l’état-major général de l’APC a adressé le 20 août au ministère fantoche de la défense nationale un ultimatum selon lequel si cette émission reprise ne cesse pas et si tous les moyens de guerre psychologique ne sont pas évacués dans les 48 heures, nous passerons immédiatement à une puissante opération militaire.

Malgré cela, les gangsters des autorités de l’armée fantoche sud-coréenne acharnés avec frénésie à des provocations contre nous ont monté de nouveau le 20 août 2015 un imaginaire incident de « lancement d’un obus du Nord » et ont perpétré des actes militaires démentiels en tirant des dizaines d’obus vers le sacré territoire de la RPDC.

Ces provocations politiques et militaires qu’ils poursuivent frénétiquement à notre nez conduisent actuellement la situation du pays à une phase explosive.

Face à cette grave situation, la CMC du PTC a tenu d’urgence le soir du 20 août une session élargie, à laquelle Kim Jong Un, Premier Secrétaire et Président de la CMC du PTC, Premier Président du CDN de la RPDC et Commandant suprême de l’APC, et Dirigeant suprême de notre Parti, de notre Etat et de notre Armée, a présidé.

Y ont pris part les membres de la CMC du PTC, le personnel du commandement d’opérations de l’état-major général de l’APC, les chefs des unités interarmes du front de l’APC, des cadres responsables des organismes de la Sûreté nationale et de la Sécurité du peuple, du Comité central du PTC ainsi que des cadres du secteur des affaires étrangères.

La réunion a écouté le rapport de la direction générale de reconnaissance de l’état-major général de l’APC sur les circonstances et la nature de la provocation militaire faite par l’ennemi dans l’après midi du 20 août dans la région centrale et Ouest du front, et la situation générale de l’ennemi, a vérifié l’état de préparation jusqu’à 23 h du 20 des unités interarmes du front de l’APC pour l’intervention à l’opération, a délibéré le plan de riposte politique et militaire pour neutraliser les manœuvres de provocation de guerre de l’ennemi, a examiné et ratifié le plan d’opération offensive du commandement du front de l’APC visant à passer en même temps le cas échéant, à la contre-attaque dans tous les secteurs du front.

La session a autorisé la décision de l’état-major général de l’APC d’avoir envoyé ledit ultimatum à 17 h du 20 août.

Kim Jong Un a donné l’ordre en son nom du Commandant suprême de l’APC aux unités interarmes de celle-ci de passer à partir du 17 h du 21 à un état de guerre, armées complètement de façon à intervenir à l’improviste dans l’opération, et de proclamer l’état de quasi-guerre dans la zone du front.

Y ont été nommés les commandants appelés à diriger les actions militaires visant à détruire par le feu les moyens de guerre psychologique, si l’ennemi ne cesse pas dans les 48 h l’émission d’intrigue psychologique, et les opérations militaires locales destinées à réprimer la réaction éventuelle de l’ennemi, qui sont partis aussitôt pour les secteurs concernés.

De même, on a discuté des mesures à prendre en conséquence pour mettre à l’état de quasi-guerre toutes les unités d’activité, telles que les organismes du Parti et du pouvoir, les organisations de travailleurs, les organismes de la Sûreté nationale, de la Sécurité du peuple, de la Justice et du Parquet, les usines, entreprises et fermes coopératives.

Par ailleurs, la réunion a proposé la mission et la tâche qui s’imposent au personnel du secteur des affaires étrangères pour révéler la vraie nature de l’état de choses actuel survenu à cause d’une invasion ouverte et surprise de l’ennemi.

 

 démocrite

democrite@neuf.fr

http://dossiersdubip.wordpress.com/ 

éditions Démocrite,

6, rue du Haras,

61140 JUVIGNY-SOUS-ANDAINE

00 33 2 50 75 62 03

Le tarif des abonnements (France et étranger) à la revue Dossiers du BIP (publié par les Editions Démocrite) est de :

40€ pour 12 numéros, 20€ pour 6 numéros, 10€ pour 3 numéros.

Pour les retraités, les étudiants… le tarif est de :

24€ pour 12 numéros, de 12€ pour 6 numéros  et de 6€ pour 3 numéros


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau