D'HYPOCRITES MEDIAS FRANCAIS POUR CONTOURNER LA QUESTION SAHRAOUIE

samedi, 02 mai 2015 13:04

Quand les médias français contournent la question sahraouie

 
 
IRIB- La chaîne de télévision franco-allemande, Arte, a diffusé, mardi 28 avril,
dans la soirée, un documentaire sur le Sahara Occidental, perçu comme un plaidoyer pour la cause du peuple sahraoui, qui lutte, pour son droit à l'autodétermination et à l'indépendance. D'ailleurs, le titre du film, tourné, entièrement, dans un camp de réfugiés, La dernière colonie, renseigne, parfaitement, sur son contenu. La diffusion de ce documentaire, d'une durée de 60 minutes, sur une chaîne de télévision française, est un fait exceptionnel, font remarquer les observateurs, qui suivent de près la position de la France, sur la question du Sahara Occidental. D'autant plus que le film de l'Allemand, Christian Gropper, veut éveiller les consciences, en France, en Allemagne, et plus largement, dans l'Union européenne, sur un mouvement de résistance anti-coloniale, qui anime tout un peuple. Mais c'est dans la version allemande, que ce film a été diffusé, et c'est, finalement, le subterfuge utilisé par Arte, pour exposer la question sahraouie au public français. Cela se comprend, une version française, pour un tel documentaire, est impensable. Sous des dehors neutres, la position officielle de la France est, dans les faits, la négation des droits du peuple sahraoui, et tend à légitimer l'occupation. Mardi, après le vote, qui a renouvelé le mandat de la Mission des Nations unies, pour un référendum, au Sahara Occidental, (MINURSO), pour une autre année, jusqu'à avril 2016, le représentant du gouvernement français, au Conseil de sécurité, a tenu à intervenir. Son discours montre qu'il y a une vraie difficulté, chez les dirigeants français, à comprendre la nature du conflit, au Sahara Occidental, qui est une affaire de décolonisation, dont la solution réside dans le référendum d'autodétermination, revendiqué par le Front Polisario, représentant légitime du peuple sahraoui. La France semble indifférente, devant les violentes répressions, qui s'abattent sur les militants sahraouis, chaque fois qu'ils manifestent, pacifiquement, pour leur droit à l'autodétermination et à l'indépendance. Par cette attitude, la France apparaît comme le principal soutien à l'occupation, dans «la dernière colonie», et contribue à retarder l'avènement d'une solution juste à ce conflit, qui passe par l'autodétermination du peuple sahraoui. Dans ces conditions, il ne faut pas attendre de médias français, qui sont sous l'influence du Makhzen, qu'ils éclairent leur opinion publique, sur la situation réelle, au Sahara Occidental, et sur la nature réelle de la question sahraouie.
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau