DAESH ET AL-NOSHRA ENFIN CLASSES GROUPES TERRORISTES

 
Daech et le Front al-Nosra classés comme groupes terroristes, enfin!

Daech et le Front al-Nosra (enfin) classés comme groupes terroristes

© AFP 2015. RAMI AL-SAYED
 
International
 
URL courte
 
745738732

Le Groupe de soutien à la Syrie est parvenu à un "consensus absolu" pour classer le groupe Etat islamique (Daech) et le Front al-Nosra, affilié à al-Qaïda, parmi les "groupes terroristes".

 

La semaine dernière, à New York, une liste des groupes terroristes a été formulée. Cette liste reflète les positions différentes des 17 pays-membres des négociations de Vienne.

"En dépit des divergences sur d'autres questions, il y avait un consensus absolu entre tous les pays réunis sur le fait que Daech et le Front al-Nosra sont des organisations terroristes", a déclaré Nasser Judeh, ministre jordanien des Affaires étrangères, dont le pays est chargé de "coordonner" l'établissement d'une liste des groupes terroristes en Syrie.

 

La liste doit établir les groupes considérés comme terroristes qui seront exclus des négociations de paix en Syrie.

Pour la première fois en près de cinq ans de conflit, les 15 membres du Conseil de sécurité sont tombés d'accord à l'unanimité et ont adopté samedi une résolution qui établit une feuille de route pour une solution politique.

Le texte prévoit un nombre de mesures visant à régler la situation en Syrie, telles que des négociations opposition-régime, un cessez-le-feu, l'établissement d'un gouvernement de transition dans les six mois et des élections dans les 18 mois.

Les prochaines discussions doivent se tenir début 2016 à Genève, sous l'égide de l'Onu.

 

Le Front al-Nosra a été formé à la fin de l'année 2011. Après avoir été provisoirement allié avec l'organisation Etat islamique en Irak, au point que celle-ci annonce la fusion des deux groupes, l'organisation se rallie en 2013 à Al-Quaïda. Le groupe est actuellement dirigé par Abou Mohammad Al-Joulani.

Ce groupe terroriste a gagné une forte réputation dans la région en revendiquant, depuis novembre 2011, plus de 1.000 attaques, dont plus de 200 attentats-suicides dans les principales villes de Syrie.

Les combattants de l'opposition dite "modérée" considèrent le Front al-Nosra comme un allié clé en raison de son approvisionnement fiable en armes, financements et en combattants qui provenaient d'une combinaison de donateurs étrangers et d'Al-Quaïda. Le Front al-Nosra n'a jamais officiellement agi sous la bannière de l'Armée syrienne libre, en méprisant l'aide occidentale, mais il se coordonne étroitement avec la plupart de ceux qui reçoivent cette aide.

 

Par exemple, le Congrès américain a débloqué 500 millions de dollars pour former 5.400 soldats syriens prêts à se battre contre le groupe Daech. Washington a reconnu par la suite son incapacité à trouver, parmi les membres de l'opposition syrienne "modérée", suffisamment de combattants prêts à se battre. Au lieu de 5.400 soldats, le nombre des recrues qui ont été entraînées sous la direction d'instructeurs américains est inférieur à 100 personnes, et une partie d'entre elles ont rejoint le Front al-Nosra ou lui ont revendu leurs armements américains.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau