EXIGEONS LA REHABILITATION COLLECTIVE DES FUSILLES POUR L'EXEMPLE

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Libre Pensée- PCF- POI- Parti de Gauche – UD CGT

Réhabilitation collective des Fusillés pour l’Exemple

En 4 ans de guerre, 2400 « poilus » ont été condamnés à mort et près de 650 ont été exécutés pour désobéissance militaire, les autres voyant leur peine commuée en travaux forcés. Tel est le bilan d’une justice d’exception inhumaine pendant la guerre de 1914-1918. Parce qu’ils étaient qualifiés de « meneurs » parce qu’ils étaient militants syndicalistes, anarchistes, socialistes, pacifistes et que des généraux voulaient faire un exemple pour terroriser la troupe. Entre 1920 et 1935, une quarantaine de soldats ont été réhabilités.

L’Union sacrée « patriotique » constituée avec le sang de Jean Jaurès, premier exécuté pour l’exemple de la grande boucherie, commandait que les généraux se battent jusqu'à la dernière goutte de sang des autres : 650 soldats français sont tombés sous les balles françaises, morts par la France.

Malgré ses engagements de faire procéder à une réhabilitation collective, François Hollande, dans un discours de reniement, tournait le dos à cette demande de justice. Quant aux parlementaires, la plupart restent sourds, font diversion en refusant cette réhabilitation collective. De ce fait, la tache sur l’honneur de la République n’a pas été effacée. Pourtant, elle devra l’être. Avec force et détermination, nous l’obtiendrons.

C’est pourquoi, la Libre Pensée, le PCF, le POI, le Parti de Gauche, l’UD CGT appellent toutes celles et tous ceux qui sont attachés à la justice, à une certaine conception de la République, de ce mobiliser encore plus et de faire de ce 11 Novembre 2015 une force qui emportera la décision de réhabilitation

Dans les Ardennes, nous organiserons ce 11 Novembre 2015 à 11h00 un rassemblement aux monuments aux morts (Charleville-Mézières - Hôtel de ville) avec le dépôt d’une gerbe avec l’inscription : Réhabilitation collective des fusillés pour l’exemple, maudite soit la guerre et les fauteurs de guerres.

Une audience a été demandée au Préfet.

Le droit de désobéir, le droit de dire NON

Le libre arbitre, la liberté de conscience doivent toujours rester le guide de l’humanité devant les ordres délirants d’un commandement militaire borné. Près d’une centaine d’initiatives sont prévues sur tout le territoire.

NON à la Réhabilitation au cas par cas. OUI à la Réhabilitation Collective pleine et entière. Bien entendu nous refusons la notion de pardon. La République n’accorde pas le pardon, elle rend la justice. Le pardon est monarchiste, la justice est républicaine.

« On croyait mourir pour la Patrie, on mourrait pour des marchands de canons » Anatole France

Honneur à tous les fusillés pour l’exemple, nous les réhabiliterons !

Novembre 2015

 

 

 
 

Déclaration commune internationale :

Pour rendre leur honneur aux milliers de Fusillés pour l’exemple de la Première Guerre mondiale

D urant le Premier conflit mondial de 1914 – 1918, qui fit des millions de morts sur les champs de ba-taille et les tranchées, il existe aussi un crime bar-bare qui vit exécuter par leur propre armée des milliers de soldats dont le seul crime avait été d’être terrorisé par la vio-lence meurtrière des combats et des armements. Messes, bé-nédictions, prières et confessions... ne changèrent rien à cette barbarie. Bien au contraire.

Les historiens estiment à :

639 Fusillés pour l’exemple en France

256 Fusillés pour le Royaume-Uni

23 pour le Canada

26 pour l’Irlande

5 pour la Nouvelle-Zélande

12 pour la Belgique

50 pour l’Allemagne

800 pour l’Italie

Cela est sans compter les exécutions sommaires et les exécu-tés non recensés. Un seul fusillé pour l’exemple est déjà un crime de guerre, des milliers sont des crimes contre l’Huma-nité.

Ces exécutions pour l’exemple conduiront, bien plus tard, à reconnaître le traumatisme des tranchées, plus connu sous le nom de Shell Shock. C’était la vengeance posthume des mil-liers de soldats passés par les armes pour lâcheté.

Pour autant, la plupart de ces pauvres hommes n’ont jamais été réhabilités, ni leur honneur rétabli, ni leurs familles ren-dues au sentiment de leur dignité. Le Royaume-Uni en 2005 a promulgué une loi pour « effacer les fautes » des 306 fusillés pour l’exemple, et ainsi leur accorder un forme de « pardon ». Un monument a même été érigé dans le Staffordshire en leur mémoire.

Mais dans les autres pays, rien de tel n’a été entrepris. En France, la Libre Pensée, à côté et avec d’autres associations (anciens combattants, pacifistes, de défense des Droits de l’Homme) ont engagé une action vigoureuse pour leur réha-bilitation collective.

Le mouvement libre penseur, humaniste et laïque est, par essence, profondément pacifiste et internationaliste, car il ne pense pas que la guerre soit la solution aux problèmes de l’Humanité. Il existe bien d‘autres voies pour régler pacifi-quement les conflits.

C’est pourquoi, les associations soussignées demandent ins-tamment à tous les pays concernés, quand cela n’a pas en-core été fait, de rendre leur honneur, sous la forme qu’ils décideront comme la plus appropriée, à ces milliers de sol-dats fusillés pour l’exemple de la Première Guerre mondiale.

Pour la France :

La Fédération nationale de la Libre Pensée (FNLP)

Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC)

Union Pacifiste de France (UPF)

Pour la Belgique :

Cercle de Libre Pensée-Kring van het Vrije Denken. (CLP-KVD)

Association des Libres Penseurs de Huy et sa région

Pour la Suisse :

Libre Pensée de Genève

Pour le Canada :

Association Humaniste du Qué-bec

Libres Penseurs Athées

Ontario Humanist Society.

Pour la Nouvelle-Zélande : New Zealand Association of Rationa-lists & Humanists

Pour l’Allemagne :

Association Internationale des Athées et sans confession d’Alle-magne (IBKA)

Pour l’Irlande :

Association Campagne pour les fusillés pour l'exemple - Irlande

Pour l’Italie :

Association de la Libre Pensée « Giordano Bruno »

Pour l’Autriche :

Fédération des Libres Penseurs Autrichiens (FDBÖ)

Pour le Royaume-Uni :

Forum humaniste pour la Paix

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau