FEDERATION SYNDICALE MONDIALE (FSM) SUR LE 1er SEPTEMBRE - JOURNEE D'ACTION DES SYNDICATS POUR LA PAIX

tourtaux-jacques Par Le 29/08/2022 0

Dans International

28 Août 2022

 

Déclaration de la FSM sur le 1er septembre – Journée d’action des syndicats pour la paix
24 Aug 2022
La FSM a établi le 1er septembre, anniversaire du début de la Seconde Guerre mondiale due à l’attaque de l’Allemagne nazie contre la Pologne, comme une grande journée de lutte des syndicats pour la paix.

Le 1er septembre est une journée de commémoration et d’honneur pour les millions de victimes des atrocités nazies et fascistes de la Seconde Guerre mondiale, mais aussi pour toutes les victimes des guerres impérialistes, pour tous ceux qui ont payé de leur vie les antagonismes impérialistes, les extrémités nationalistes et la boulimie capitaliste pour l’expansion et l’augmentation de profits du capital et des monopoles multinationaux.

La Journée mondiale d’action de cette année revêt une importance particulière compte tenu des immenses dangers et menaces pesant sur les peuples et leur droit de vivre en paix, qui se sont dangereusement intensifiés, comme l’a démontré le conflit des États-Unis, l’OTAN et l’UE avec la Russie, l’invasion de l’Ukraine par la Russie et la guerre impérialiste qui dure depuis 6 mois déjà, ainsi que la confrontation américano-chinoise.

Le monde fait face à une phase d’extrême intensification des antagonismes politiques, économiques et militaires pour le contrôle et l’exploitation des ressources économiques de notre planète. Les peuples paient le prix de l’antagonisme impérialiste avec la mort, les vagues de réfugiés et la détérioration de leurs conditions de vie et de travail.

Sous la responsabilité des États-Unis et de ses alliés européens, l’alliance impérialiste de l’OTAN se renforce et, avec le nouveau concept stratégique décidé au récent sommet de Madrid, intensifie son agression et s’étend à travers le monde.

L’intensification de la lutte contre l’OTAN et toute alliance impérialiste devient d’une grande importance, c’est un impératif pour les peuples.

Les prétextes qu’elle utilise à propos du soi-disant affrontement entre les forces de la « démocratie » et de « l’autoritarisme » sont réfutés par l’expérience des peuples, par les guerres et les interventions en Yougoslavie, en Palestine, au Liban, en Libye, en Syrie, à Chypre et dans tant d’autres régions, entraînant la perte d’innombrables vies, des millions de réfugiés et de personnes déplacées; des guerres et interventions qui ont conduit des peuples entiers à la destruction et à la misère.

L’effort des impérialistes pour apparaître aujourd’hui comme les défenseurs du droit international et des droits de l’homme est manifestement hypocrite et ne peut cacher leur sale rôle dans les développements internationaux.

La paix mondiale ne peut être protégée par la militarisation ou par le patronage de toutes sortes d’idéologies fascistes et nationalistes d’extrême droite. La paix mondiale ne peut reposer sur des sanctions et des guerres économiques. Ceux qui, par principe, défendent les droits des peuples, le droit des peuples à vivre en paix, se battent contre les exploiteurs et les oppresseurs des peuples, pour l’élimination des causes des guerres impérialistes, le désengagement et le démantèlement de l’OTAN et de toutes les coalitions militaires, l’abolition des armes nucléaires et le respect de l’indépendance et de la souveraineté de tous les pays.

La guerre en Ukraine approfondit, encore davantage, la crise capitaliste dont ils tentent une fois de plus de faire reposer le poids sur les épaules des travailleurs.ses et des couches populaires.

Le chômage et l’inflation sapent sans pitié le niveau de vie des travailleurs.ses à un moment où non seulement les salaires stagnent mais, sous prétexte de pandémie et de crise, sont dans de nombreux cas réduits.

A l’occasion du 1er septembre, Journée mondiale d’action des syndicats pour la paix, la FSM appelle tous les syndicats de classe à organiser des actions et des mobilisations anti-guerre et anti-impérialistes pour la défense de la paix et la coopération des peuples, contre les guerres impérialistes et contre le militarisme et la militarisation des relations internationales, contre les pratiques impérialistes de sanctions, de blocus et de guerres économiques.

Pour le droit de chaque peuple à décider de son avenir contre l’exploitation capitaliste et l’injustice sociale.

La FSM appelle tous.tes les travailleurs.ses à s’organiser aussi massivement que possible, à rejoindre, soutenir et renforcer les syndicats de classe afin que leurs luttes deviennent plus décisives et efficaces. Ce n’est que par des luttes de masse et de classe organisées que nous pourrons renverser le système mondial d’exploitation dirigé par les capitaux financiers internationaux et les forces et corrélations impérialistes pour une autre voie de développement mondial. Pour une voie qui sert les travailleurs.ses et les peuples et non les intérêts des impérialistes, des entreprises et des monopoles. Pour un monde sans guerres et interventions impérialistes, sans exploitation de l’homme par l’homme.

Le Secrétariat

source : https://www.wftucentral.org/declaration-de-la-fsm-sur-le-1er-septembre-journee-daction-des-syndicats-pour-la-paix/?lang=fr

Tag(s) : #FSM

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire