JORDANIE : LES PROTESTATIONS ANTISIONISTES S'INTENSIFIENT

 

 

Oct 25, 2015 07:02 UTC  

IRIB – En Jordanie, les protestations antisionistes prennent de plus en plus de l’ampleur.

Un autre signe pour affirmer que la haine anti-israélienne prend chaque jour plus d’ampleur dans le monde. Toutes ces évolutions montrent que même dans les pays ayant signé les traités de paix avec Israël, les peuples haissent Israël.
Ces dernières années, on a été témoin de la vague de protestations aux 4 coins du monde contre Israël qui est aujourd’hui plus haï que jamais. Sur ce fond, les Jordaniens sont de nouveau descendus dans la rue pour exprimer leur appui au peuple palestinien. Réitérant leur soutien à la résistance du peuple palestinien contre la politique d’occupation du régime sioniste, les manifestants jordaniens ont demandé l’annulation des accords de paix signés en 1994 avec Israël et plaidé pour l’exercice des responsabilités d’administration et de supervision sur Qods. A noter que l’accord de paix israélo-jordanien interdit l’entrée des sionistes dans la mosquée d’Al-Aqsa, confiant à la Jordanie la pleine responsabilité administrative de l’ensemble de la mosquée. De ce fait, les agressions du régime sioniste traduisent la violation par ce régime aussi bien des lois internationales que ses engagements envers les pays arabes.
Parmi les Arabes, l’Egypte et la Jordanie sont les deux pays à avoir signé l’accord de paix avec Israël et établi de vastes coopérations avec ce régime. Ces traités qu’on connait sous le nom des accords de paix des Camps David et de Wadi Araba ne sont pas seulement un traité de paix : ils envisagent des engagements pour les pays signataires. Tous ces deux accords disent que les deux parties sont intéressées du développement des liens économiques à l’échelle régionale, ce qui a fait des pays arabes signataires, des passages via desquels Israël exporte ses produits aux autres pays arabes. Depuis la signature en 1994 de l’accord de paix israélo-jordanien, non seulement les relations politiques, mais aussi les liens économiques se sont renforcés entre Tel-Aviv et Amman, à tel point que la Jordanie offre de nos jours un marché important pour les produits fabriqués en Israël. Sur ce fond, le comité jordanien pour la lutte contre la normalisation avec le régime sioniste a toujours mis en garde contre le plan de normalisation entre les pays arabes et Israël, un plan qui vise à étendre la mainmise du régime sioniste sur la région, selon ledit comité.
 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau