KUNDUZ : L'HOPITAL MSF BOMBARDE PAR LES USA MALGRE LES APPELS AU SECOURS

Kunduz: l'hôpital MSF bombardé malgré les appels au secours

© AP Photo/ Médecins Sans Frontières
 
International
 
URL courte
 
41510126

Le directeur général de MSF, qui a réussi à survivre au bombardement du centre de soins, raconte la vérité sur le terrible incident.

 

 

Les médecins militaires sont appelés à sauver les vies des blessés lors des conflits. Mais, depuis quelques jours, Christopher Stroke, directeur général de MSF, se pose la question: qui donc, alors, doit protéger les médecins?

 

L'Onu et MSF refusent de qualifier le bombardement de l'hôpital de Médecins sans Frontières, à Kunduz (nord de l'Afghanistan, ndlr), de bavure de l'armée US: ils préfèrent le terme de "crime de guerre".
 
Comment qualifier autrement une attaque bien ciblée, étalée sur une heure environ et dont quatre ou cinq frappes aériennes ont tué 22 personnes: 12 employés et 10 patients? 
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau