LA COREE DU NORD ANNONCE LE TEST REUSSI D'UN MOTEUR A PROPERGOL SOLIDE

 

Missiles: Pyongyang annonce le test réussi d’un moteur à propergol solide
L’équipe du site

Le leader nord-coréen Kim Jong-Un a annoncé une avancée "historique" dans ses programmes nucléaire et balistique, avec le test réussi d'un propulseur à propergol solide, rapportent jeudi les médias nord-coréens.

Les missiles dont dispose la Corée du Nord utilisent essentiellement des carburants de propulsion liquides.

Les carburants de propulsion solides ont des avantages certains, notamment pour ce qui est de la mobilité des missiles, dont le temps de mise à feu se trouve considérablement raccourci.

L'annonce intervient au moment où la présidente sud-coréenne Park Geun-Hye a ordonné à son armée de renforcer son niveau d'alerte face aux nombreuses menaces nord-coréennes de frappes nucléaires ou conventionnelles.

L'essai de la propulsion à propergol solide a été personnellement supervisé par M. Kim, qui y a vu une percée majeure pour les systèmes de missiles nord-coréens, lesquels permettront d'infliger "dans le coeur de nos ennemis une grande horreur et une grande terreur", rapporte l'agence officielle KCNA.

Les experts pensent que le Nord utilisait déjà du carburant solide dans ses missiles courte portée, mais pas dans ses missiles moyenne portée et longue portée.

"C'est un jour historique et inoubliable", a déclaré le leader du régime le plus fermé au monde.

Le climat n'a cessé de se détériorer sur la péninsule depuis le quatrième essai nucléaire conduit par la Corée du Nord début janvier, suivi en février par le lancement d'une fusée, largement considéré comme un essai déguisé de missile longue portée.

Les tensions ont redoublé du fait des manoeuvres annuelles conjointes entre les Etats-Unis et la Corée du Sud, actuellement en cours.

Ces dernières semaines, le Nord a intensifié les annonces belliqueuses sur les progrès de ses programmes nucléaire et balistique interdits, affirmant être parvenu à miniaturiser des têtes thermonucléaires pouvant être placées sur un missile balistique, créant ainsi une "vraie" dissuasion nucléaire.

Pyongyang a également soutenu avoir réussi un exercice de simulation de la technologie relative à la rentrée dans l'atmosphère d'une ogive nucléaire, nécessaire pour mener à bien une frappe à longue portée, ce qui est aussi une étape cruciale pour développer une véritable force de frappe nucléaire.

Avec AFP

 

Source: Agences

24-03-2016 - 08:52 Dernière mise à jour 24-03-2016 - 08:52 | 269 vus

 

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?fromval=1&cid=20&frid=20&eid=293687


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau