LA NOUVELLE BANQUE DES BRICS VALIDE UN PREMIER ENSEMBLE DE PRETS

 
Drapeaux des BRICS

La nouvelle banque des BRICS valide un premier ensemble de prêts

© Sputnik.
Economie
URL courte
112145431

Le nouveau bailleur de fonds multilatéral mis en place par les BRICS a approuvé son premier volet de prêts, d'un montant total de 811 millions de dollars (719 millions d'euros), pour des projets d'énergie renouvelable dans quatre de ses pays membres, a annoncé la banque.

 

Logo des BRICS au sommet de l'organisation à Oufa
© Sputnik. Photo Host Agency / Alexei Kudenko
 
 
 
La Nouvelle banque de développement (NDB), installée à Shanghai (Chine) depuis février, a été lancée par les pays de l'ensemble dit BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) comme "une alternative au Fonds monétaire international (FMI) et à la Banque mondiale (BM) dominés par les Etats-Unis".

 

Les projets retenus dans le premier groupe approuvé par la banque ont pour point commun l'énergie renouvelable, a précisé un communiqué daté de vendredi. Ce premier lot comprend quatre projets, au Brésil, en Inde, en Chine et en Afrique du Sud, a précisé samedi un responsable de la banque à l'AFP.

"Il y a de nombreux autres nouveaux projets dans les tuyaux, dont des projets russes. Ils se trouvent à des stades variés d'examen ou d'évaluation", a déclaré le porte-parole de la NDB, sans donner de plus amples détails.

 

Des yuans
© Fotolia/ selensergen
 
 
 
La Chine a joué un rôle moteur dans la création de la NDB, dotée d'un capital de 100 milliards de dollars (89 milliards d'euros) et qui doit permettre à Pékin de redéfinir l'architecture financière internationale, en plein assombrissement de la conjoncture économique mondiale.

 

L'institution, dont la vocation est de financer des grands travaux d'infrastructure, entend renforcer les coopérations financières entre les Brics, qui représentent 40% de la population mondiale et un cinquième du PIB de la planète.

L'installation de son siège à Shanghai suit de près l'établissement à Pékin de la BAII (Banque asiatique d'investissement dans les infrastructures) lancée en janvier, qui compte plusieurs pays européens parmi ses membres.

La BAII et la Banque mondiale se sont accordées mercredi pour cofinancer des projets, dissipant ainsi les craintes sur une éventuelle rivalité.

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau