LE BREXIT ET SES IMPACTS SUR LE CCGP ET LA LIGUE ARABE

Brexit et ses impacts sur le CCGP et la Ligue arabe

Mon Jun 27, 2016 6:30AM

Les dirigeants des monarchies pétrolières au Conseil de coopération du golfe Persique (CCGP) à Doha, le 9 décembre 2014. ©AFP

Les dirigeants des monarchies pétrolières au Conseil de coopération du golfe Persique (CCGP) à Doha, le 9 décembre 2014. ©AFP

Le Conseil de coopération du golfe Persique se montre apparemment plus cohérent par rapport à la Ligue arabe mais à vrai dire, il existe de grandes divergences entre ses membres notamment entre le Qatar et l’Arabie saoudite sur les zones pétrolifères aux frontières, selon le célèbre journaliste du monde arabe Abdel Bari Atwan.

Dans son éditorial rédigé par Abdel Bari Atwan, le journal Rai al-Youm a écrit que le résultat du "Brexit" a favorisé la sortie de certains pays arabes de la Ligue arabe, du Conseil de coopération du golfe Persique (CCGP) et de l’Organisation de coopération islamique (OCI).

« Les pays arabes n’ont pas la culture d’un référendum transparent et libre. Il ne faut donc pas s’attendre à un référendum sur la sortie de la Ligue arabe (sur la voie d’effondrement), d’autant plus que ces dernières décennies la richesse des pays arabes du littoral du golfe Persique domine la Ligue arabe qui commence à perdre son influence et son rôle d’antan », a-t-il.

Abdel Bari Atwan, rédacteur en chef du journal Rai al-Youm. ©Tasnim News

 

Le rédacteur en chef de Rai al-Youm a tenu à donner un exemple : Le Maroc n’a pas accepté d’être l’hôte de la prochaine réunion de la Ligue arabe où les pays arabes tentent d’orienter leurs guerres au Yémen et en Syrie après qu’ils ont appliqué leur complot dans l’occupation par les Etats-Unis de l’Irak et la destruction de la Libye.

Plus loin dans ses propos, Abdel Bari Atwan a poursuivi que le Conseil de coopération du golfe Persique se montrait apparemment plus cohérent par rapport à la Ligue arabe mais à vrai dire, il existe de grandes divergences entre ses membres notamment entre le Qatar et l’Arabie saoudite sur les zones pétrolifères aux frontières.

« Le ministère omanais des Affaires étrangères a posté sur son compte Twitter que le vote des Anglais au "Brexit" était une décision courageuse et historique, considérée par certains comme une décision catégorique et ferme face aux politiques de la Commission européenne », selon le journal Rai al-Youm.

Dans ce droit fil, l’ancien vice-président du Parlement omanais a réagit à ce poste:

« J’espère qu’Oman prendra une décision pareille pour sortir du CCGP ».

http://presstv.com/DetailFr/2016/06/27/472374/Brexit-un-effet-domino-sur-le-CCGP   


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau