LE SUPERSONIQUE CIVIL REVIENT !

Le Concorde de l'Air France est placé sur le toit du Musée des Transports à côté d'un avion supersonique soviétique Tupolev 144, le 17 Mars 2004 à Sinsheim, dans l'ouest de l'Allemagne

Préparez-vous, le supersonique civil revient

© AFP 2016
Sci-tech
URL courte
480432

Une première compagnie aérienne a passé une première précommande de 10 nouveaux avions supersoniques.

Ce n’est pas étonnant que ce client soit Virgin Atlantic Airways, l’une des plus grandes compagnies aériennes du monde avec des aéroports d’attache situés à Heathrow et à Gatwick à Londres.

Le PDG de Virgin, Sir Richard Branson, a annoncé mercredi que son entreprise aiderait à construire une nouvelle génération d’avions supersoniques. Virgin a également placé une option pour acheter les 10 premiers aéronefs pour deux milliards de dollars ce qui permettrait de réintroduire, 13 ans après la mise hors service du Concorde, des vols de passagers entre Londres et New York qui ne dureraient que 3h30.

 

M. Branson est en partenariat avec Blake Scholl, pilote et ancien dirigeant d'Amazon, qui est maintenant à la tête d’une équipe de 11 personnes, dont des anciens ingénieurs de la NASA, de Lockheed Martin et de Boeing, qui construisent le prototype de l'avion, nommé Boom, dans un hangar à avions à Denver, dans l’Etat américain du Colorado.

Alors que d’autres sociétés, dont Boeing et Lockheed Martin, développent leurs propres jets supersoniques de zéro, M. Scholl a déclaré que son projet est susceptible de les battre sur le marché car il ne nécessite pas de nouvelles technologies qui auraient besoin de l'approbation des régulateurs.

"Nous parlons des premiers avions supersoniques que les gens peuvent se permettre de prendre. Ce n’est pas de la science-fiction, nous sommes en train de rendre ce projet réel. Vous serez en mesure de voler de New York à Londres en trois heures et demie pour 5.000 dollars allers-retours, (ce qui est à peu près, ndlr) le même prix que des billets en classe affaires", annonce M. Scholl.

Il a également déclaré que son avion sera en mesure de réussir là où le Concorde a finalement échoué – le coût d’un vol – qui sera beaucoup moins cher.

"Le Concorde était tout simplement trop cher pour voler, il fallait remplir 100 sièges à 20.000 dollars chacun. Il est nécessaire de réduire le plus possible le prix du billet, et de faire un avion à la bonne taille afin qu’il soit possible de vendre tous les billets pour un vol", a ajouté le dirigeant du projet ambitieux.

 

Le Boom sera doté de 40 places sur deux lignes, en mode 1-1, ce qui signifie que chaque passager aura un accès direct au chariot de boissons, aussi bien qu’à une vue directe sur la courbure de la Terre car cet avion sera capable de se déplacer à une altitude de 18 km.
Il est prévu que le Boom soit capable d’atteindre la vitesse de Mach 2,2 (2.176 km/h), ce qui le rendra plus rapide que le Concorde qui atteignait environ Mach 2,04.

 

Tous ces avantages en plus du Concorde sont devenus possibles principalement grâce au progrès de la technologie de la fibre de carbone, à l’aide de laquelle l’avion sera beaucoup plus léger et, par conséquent, plus économique. Les ingénieurs du Boom estiment que leur avion va consommer 30% moins de carburant que le Concorde.

La start-up Boom espère mettre en service le premier prototype de son avion d'ici la fin de l'année 2017.

https://fr.sputniknews.com/sci_tech/201603291023785783-supersonique-avion-civil-boom/


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau