LES EGYPTIENS DENONCENT LA CAPITULATION DE SISSI FACE AUX SAOUD

 

Tue Apr 12, 2016 1:26PM
 
Le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi et le roi Salmane d'Arabie saoudite se serrent la main lors d'une cérémonie de départ à l'aéroport international du Caire, le 11 avril 2016. ©Reuters
Le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi et le roi Salmane d'Arabie saoudite se serrent la main lors d'une cérémonie de départ à l'aéroport international du Caire, le 11 avril 2016. ©Reuters

Le peuple égyptien est en colère après la "vente aux enchères" des richesses du pays par le président al-Sissi. 

Selon le site « Arab48 », la coalition nationale de soutien à la légitimité a invité les citoyens à participer à une manifestation vendredi, pour protester contre la cession à l’Arabie saoudite des deux îles de Tiran et de Sanafir. 

En effet, en vertu d’un accord récemment conclu, la frontière entre les l'Egypte et l'Arabie saoudite a été redéfinie.

Dans son communiqué, la coalition nationale de soutien à la légitimité a annoncé : « La souveraineté égyptienne sur chaque parcelle de notre terre est indiscutable, de Hala'ib et Shalateen faisant l'objet d'un litige entre l'Egypte et le Soudan, aux îles de Tiran et de Sanafir, en passant par le Sinaï et toute autre parcelle de notre patrie; et aucun manquement à l’intégrité territoriale ne pourrait être toléré. »

La coalition a condamné le gouvernement du président Abdel Fattah al-Sissi, et l’a accusé d’avoir offert les deux îles de Tiran et de Sanafir aux Saoudiens en échange de quelques avantages.

D’autres militants politiques ont également invité la population à se manifester, en écrivant sur leurs pages Facebook le slogan « Vendredi, notre terre est notre honneur ». 

Le Parti social-démocrate égyptien (pro-Sissi) a annoncé dans un communiqué : « Le parti portera plainte contre l'accord conclu pour démarquer une nouvelle frontière maritime avec l'Arabie Saoudite, et nos bureaux dans tout le pays recueilleront des plaintes des citoyens».

Le parti social-démocrate a demandé au Parlement de rejeter l’accord litigieux, et a appelé à l’organisation d’un référendum pour l’adoption ou le rejet du texte.

Par ailleurs, le parti Al-Watan (opposition) a demandé, à l’instar de la plupart des médias et des politiciens d’opposition, la tenue d’un référendum pour l’adoption ou le rejet de l’accord de cession des deux îles de Tiran et de Sanafir à l’Arabie saoudite.

http://www.presstv.ir/DetailFr/2016/04/12/460397/EgypteLe-pays-est-en-colre/

 


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau