LES ROTHSCHILD FINANCENT LA GRANDE MIGRATION DES PEUPLES

Comment les Rothschild financent «la grande transmigration des peuples»
 

La crise migratoire, qui met en péril l’existence de l’Union Européenne, peut avoir été provoquée artificiellement et soutenue par le clan Rothschild. Cette conclusion est suggérée par la publication de l’édition serbe Kurier, qui indique que les flux migratoires sont financés par des organisations des droits de l’homme associées aux Rothschild. Les frais sont considérables: le coût du transport vers l’Europe via la mer est de 3000-3500 euros, et vers un pays précis de l’Union Européenne de 7000-11000 euros.

L’article cite aussi l’opinion de l’analyste politique Milenko Nedelkovski de Skopje, notant que 90% des migrants arrivant en Macédoine et en Serbie sont des hommes. Il semble suspect à l’expert que les hommes soient tous de pays avec une culture traditionnelle où il n’est pas d’usage d’abandonner sa famille. Selon Nedelkovski, la présence d’un grand nombre de jeunes hommes parmi les migrants soulève des inquiétudes, certains d’entre eux pouvant être des partisans de l’organisation «Etat islamique», interdite en Russie. En outre, selon la police des frontières serbe, 90% des migrants originaires de pays musulmans indiquent comme date de naissance le 1er janvier de la même année, sans avoir les documents confirmant ce fait.


L’édition Rusnext.ru a donné sa propre évaluation de ces faits, mais on ne peut pas être entièrement d’accord. Selon la version proposée, le clan Rothschild, par le financement de «la grande transmigration des peuples» en Europe, poursuit des objectifs à long et à court terme.

Le premier point est l’implémentation des politiques mondialistes d’effacement des cultures traditionnelles. Les migrants provoqueront une crise d’identité des nations européennes, de leur culture et de leurs valeurs traditionnelles. Le multiculturalisme implique l’élimination de la culture locale dominante, et ensuite la fin de la culture en tant que telle.

Deuxièmement, le flux de migrants vers l’Europe est dû aussi à la destruction de la Libye, de la Syrie et de l’Irak par les pays occidentaux. Ce flux aurait été impossible sans un financement considérable et surtout, ce qui importe, il a fortement augmenté. En sponsorisant les organisations des droits de l’homme qui aident les migrants, on peut facilement causer un choc dans les bureaucraties européennes, et puis les reformater selon des principes plus confortables pour l’internationale financière.


Comme cela s’est avéré, et ce fait aggrave la situation, les pays de l’UE ne disposent pas d’une politique d’immigration cohérente, et ils ne sont pas capables de maîtriser la crise migratoire. Depuis le début de 2015, environ 340 000 migrants en provenance d’Afrique et du Moyen-Orient sont venus en UE, en inondant la Grèce, la Serbie, l’Italie et la Hongrie. Le 31 août la réunion d’urgence du Conseil de l’Union Européenne sur la crise migratoire s’est tenue à Bruxelles. Mais pour pouvoir contrer un problème, il faut connaître son origine.

Le coprésident du mouvement «Antimaïdan» Nikolaï Starikov dit que dans l’évaluation des processus géopolitiques complexes il ne faut pas citer des noms qui peuvent permettre de nier l’évidence et permettre de tout mettre sur le dos du «conspirationisme».

    «Je vois un fait évident. Brusquement, dans des pays qui se sont depuis longtemps mis d’accord sur les principes d’existence dans la sécurité, pour une raison quelconque, l’institution de l’État se retrouve effectivement affaiblie. L’état ne peut plus faire ce qu’il doit faire pour protéger l’intégrité de ses frontières. Mais l’impuissance de l’état ne se produit pas d’elle-même, c’est bénéfique à quelqu’un, parce que tout flux de migrants peut être arrêté, et pas forcément par des mesures très fortes », dit Nikolaï Starikov.

Il propose de renvoyer dans des navires tous les migrants  là d’où ils venaient. Selon lui, trois traversées de retour suffiraient pour que le désir de dépenser son dernier argent pour de tels voyages disparaisse chez des dizaines de milliers de personnes.

    «Les Etats-Unis portent un coup à l’Europe par la migration incontrôlée; j’écrivais il y a quatre ans que cela se produirait. Le fait est que la Libye avec son leader Mouammar Kadhafi, tué avec tant de délectation et un total manque de scrupule, faisait barrage entre l’Europe et le flux incontrôlé de migrants du continent africain. Tous ceux qui ont détruit la Libye devraient se rendre compte que, une fois le barrage tombé, la migration incontrôlée démarrerait. C’était évident pour tous, hormis les dirigeants de l’Union Européenne. Soit ils ne comprennent rien, soit ils sont privés de leur souveraineté nationale et ne peuvent pas s’opposer aux actions que les Etats-Unis leur imposent», dit Starikov.

La dynastie Rothschild est une dynastie européenne de banquiers et de personnalités publiques d’origine juive. Le Daily Telegraph a écrit à leur sujet ce qui suit: « Cette dynastie bancaire internationale représente un symbole de richesse, de pouvoir – et de liberté d’action. Le nom de Rothschild est devenu synonyme de pouvoir et d’argent d’une telle ampleur qu’aucune autre dynastie n’existe ». Les Rothschild sont les figures préférées des théories du complot de toutes sortes. On croit qu’ils contrôlent la quasi-totalité des flux financiers et les institutions financières du monde et soutiennent les guerres entre les gouvernements. Cependant, comme la version russe de Wikipedia le constate, on n’arrive généralement pas à trouver des preuves concrètes.

L’une de ces dernières théories est basée sur le fait que, en décembre 2014, la revue néerlandaise Quote a publié une interview avec un représentant de la famille Rothschild qui a signalé que la maison Rothschild avait acquis une participation majoritaire dans Charlie Hebdo. Un mois plus tard, le matin du 7 Janvier, a eu lieu la fusillade de la rédaction, qui fut en fait la déclaration de guerre entre l’Europe et les islamistes radicaux. […]
Lors d'un rassemblement à la mémoire des victimes de l'attentat terroriste de Charlie Hebdo

Lors d’un rassemblement à la mémoire des victimes de l’attentat terroriste de Charlie Hebdo

En considérant la crise migratoire en Europe, la pire depuis la Seconde Guerre Mondiale, on peut construire une variété de théories, mais le fait évident demeure que la crise est déclenchée par l’Union Européenne et sa politique. Soit elle est soutenue par les clans financiers, ou les organisations des droits de l’homme, ou Washington auquel l’UE permet de dicter sa volonté – en tout cas, l’Europe n’est pas dans le rôle d’une victime innocente. L’effondrement actuel est un processus naturel, une expiation juste, à laquelle l’Europe devra faire face.


Sources : rusplt ; traduit par Réseau International

 

Source: Sites web

08-09-2015 - 17:14 Dernière mise à jour 08-09-2015 - 17:14 | 765 vus
 
 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau