MALAISIE : SECONDE JOURNEE DE MANIFESTATIONS ANTICORRUPTION

 
 
Une manifestation à Kuala Lumpur

Malaisie: deuxième journée de manifestations anticorruption

© REUTERS/ Olivia Harris
 
International
 
URL courte
 
01800

Les Malaisiens continuent de revendiquer le départ de leur premier ministre soupçonné de corruption.

 

Des milliers de Malaisiens réclamant la démission du Premier ministre Najib Razak pour son implication présumée dans un énorme scandale financier convergeaient dimanche dans le centre de Kuala Lumpur pour la deuxième journée de manifestation, l'une des plus importantes depuis des années, rapportent les médias internationaux.

Plusieurs milliers de manifestants portant des tee-shirts jaunes du mouvement de la société civile Bersih appelant à des réformes se sont réveillés dans les rues de la ville après avoir campé toute la nuit, pour reprendre la mobilisation.

Le rassemblement s'est déroulé jusqu'ici pour l'essentiel sans incidents, en dépit de son interdiction par la police de ce pays à majorité musulmane d'Asie du Sud-Est. Les autorités ont aussi bloqué le site internet des organisateurs de la manifestation et banni logo et tee-shirts jaunes de Bersih, une alliance d'ONG, de réformateurs et de militants des droits de l'Homme.

En juillet dernier, le Wall Street Journal a rapporté que 700 millions de dollars issus du fonds d'investissement gouvernemental 1Malaysia Development Berhad (1MDB) s'étaient retrouvés sur les comptes personnels du premier ministre Razak. Le premier ministre a rejeté les accusations, les qualifiant de "sabotage politique". Il a expliqué que les fonds en question provenaient de contributions de donateurs du Proche-Orient.

Toutefois, ces révélations ont provoqué des appels au départ du gouvernement. M.Razak a déjà limogé le vice-premier ministre Muhyiddin Yassin et quatre ministres d'opposition qui avaient réclamé des réponses concernant le scandale autour de 1MDB, ainsi que le procureur général Abdul Gani Patail chargé de l'enquête sur le détournement des fonds.

Mis en place sur l'initiative de Najib Razak après son arrivée au pouvoir en 2009, le fonds 1MDB est actuellement endetté à hauteur de 11 milliards de dollars.

http://fr.sputniknews.com/international/20150830/1017860256.html


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau