MALGRE LE DESARMEMENT LES ARSENAUX NUCLEAIRES SE MODERNISENT

 
Les pays dotés d'armes nucléaires modernisent leur arsenal malgré la volonté affichée par la communauté internationale d'un désarmement, a annoncé lundi l'Institut de recherche sur la paix internationale de Stockholm (Sipri).

Le nombre des têtes nucléaires était évalué début 2015 à 15.850, dont 4.300 étaient opérationnelles. En comparaison, il était en 2010 de 22.600, dont 7.650 opérationnelles, selon les chiffres annuels du Sipri.

Cette année comme en 2014, le rythme de la réduction de l'arsenal nucléaire mondial reste lent par rapport à la décennie précédente.Les arsenaux nucléaires se modernisent malgré le désarmement, selon Sipri.

La réduction du nombre des têtes nucléaires est principalement le fait des États-Unis et de la Russie, qui en possèdent respectivement 7.260 et 7.500, soit 90% de l'arsenal mondial. Ces deux pays sont toutefois engagés dans d'«importants et coûteux programmes de modernisation visant leurs systèmes de tir, leurs têtes nucléaires et leur production», a affirmé Shannon Kile, chercheur au Sipri, cité dans un communiqué.

Les autres États dotés d'armes nucléaires légalement reconnus au sens du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires de 1968, la Chine (260 têtes), la France (300) et le Royaume-Uni (215), «soit déploient de nouveaux systèmes de vecteurs d'armes nucléaires, soit ont annoncé leur intention de le faire» et semblent déterminés à conserver indéfiniment leurs arsenaux, note le Sipri.

La Chine se distingue en étant la seule de ces cinq puissances nucléaires à accroître son stock de têtes nucléaires et cette tendance pourrait se poursuivre, tout en restant «modeste», estime l'institut de recherche.

Bien que les arsenaux des autres États dotés d'armes nucléaires soient considérablement moins importants, ceux de l'Inde (entre 90 et 110 têtes) et du Pakistan (entre 100 et 120) continuent d'augmenter, tandis qu'«Israël» (80) teste de nouveaux missiles balistiques de longue portée.

Le programme militaire nucléaire de la Corée du Nord semble progresser techniquement, mais il est difficile d'en évaluer l'évolution, selon le Sipri. Pyongyang disposerait de six à huit têtes.

Les informations fiables sur les arsenaux nucléaires et les capacités des États dotés d'armes nucléaires varient énormément d'un État à l'autre, relève l'institut suédois.

Le Royaume-Uni et la France n'ont divulgué que certaines informations. La Russie, bien qu'elle joue la transparence vis-à-vis des États-Unis, ne communique avec personne d'autre. Washington a par ailleurs cessé de publier des informations détaillées sur les forces nucléaires russes et chinoises. La Chine demeure très opaque. Enfin, l'Inde et le Pakistan se cantonnent dans des déclarations concernant leurs essais de missiles.

«En dépit des déclarations internationales répétées sur la priorité du désarmement nucléaire, les programmes de modernisation en cours dans les États dotés de l'arme nucléaire laissent penser qu'aucun de ceux-ci n'abandonnera son arsenal nucléaire dans un avenir proche», a estimé Shannon Kile.

Cinq pays dotés de l'arme nucléaire, les cinq membres du Conseil de sécurité de l'ONU (Etats-Unis, Russie, Chine, Royaume-Uni, France), et l'Allemagne sont engagés dans des négociations avec l'Iran pour le dissuader de se doter de cette arme, en échange de la fin des sanctions internationales.

Source: agences et rédaction
15-06-2015 | 12:46
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau