MANOEUVRES MILITAIRES USA/COREE DU SUD : INDIGNATION DE LA RPDC QUI MENACE D'ANNULER LE SOMMET KIM-TRUMP

Pyongyang (File)

Manœuvres militaires: Séoul et Washington font la sourde oreille aux protestations de Kim

© Sputnik . Iliya Pitalev

INTERNATIONAL

URL courte

14313

Malgré l’indignation exprimée par Pyongyang au sujet des manœuvres militaires en cour entre la Corée du Sud et les États-Unis, les deux pays se disent déterminés à poursuivre les exercices au risque de voir les tensions monter à nouveau.

Les manœuvres Max Thunder entre la Corée du Sud et les États-Unis, qui ont lieu du 14 au 25 mai à la base aérienne de Gwangju, se poursuivront comme prévu, a fait savoir le ministère sud-coréen de la Défense. Il a affirmé qu'il s'agissait d'exercices «de routine» et qu'elles ne visaient pas à attaquer une tierce partie.

 

Kim Jong-un

© REUTERS / KCNA

Manœuvres USA-Corée du Sud: Pyongyang menace de renoncer au sommet Kim-Trump

«Les manœuvres se poursuivront conformément au plan, la Corée du Sud et les États-Unis n'ont pas de divergence à cet égard», a indiqué le ministère dans un communiqué cité par l'agence Yonhap.

 

Cette déclaration fait suite aux propos tenus mardi par Kim Jong-un qui a semé le doute mercredi sur sa rencontre historique avec Donald Trump prévue le mois prochain. Le dirigeant nord-coréen a ainsi menacé de reconsidérer le sommet prévu si les États-Unis continuaient à insister sur une dénucléarisation.

La Corée du Nord, qui s'exprime via son agence de presse officielle KCNA, avait quelques heures auparavant annoncé qu'elle annulait les discussions prévues mercredi avec des représentants de la Corée du Sud. Cela était apparu comme un premier signe de difficulté dans ce qui avait été jusqu'ici considéré comme un dégel dans les relations entre les deux Corées, selon Reuters.

 

Donald Trump et Kim Jong-un

© AP PHOTO / AHN YOUNG-JOON

Sommet Kim-Trump: Pyongyang donne ses conditions

Chung Eui-yong, chef du bureau de la sécurité nationale sud-coréenne, a déclaré début mars, après avoir rencontré Kim Jong-un, que le dirigeant nord-coréen comprenait que les exercices militaires «de routine» entre la Corée du Sud et les États-Unis se poursuivraient malgré le réchauffement des liens.

 

La Corée du Nord a plus tôt annoncé qu'elle fermerait son site d'essais nucléaires la semaine prochaine en présence de témoins. La date du 12 juin et la ville de Singapour avaient ensuite été annoncés pour le sommet Trump-Kim.

https://fr.sputniknews.com/international/201805161036397004-manoeuvres-seoul-washington-coree-nord/


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire