PIRATAGE DE LA BANQUE CENTRALE DU QATAR

La Banque centrale du Qatar piratée

 

L’équipe du site

Le 26 avril dernier, la Banque national qatarie (Qatari National Bank-QNB) aurait été piratée mais l’information a été gardée dans le grand secret et peu de medias en ont fait état.

Selon le site d’information Cybel Angel, ont été fuitées près de 1,4 Gigas d’informations sur pas moins de 400 000 clients résidents. Dont une base de données répertoriant plus d’un million de cartes bancaires, incluant le nom du propriétaire, la date d’expiration et le plafond de retrait lié. 

Dans un autre dossier issu du piratage de la banque QNB se trouve une liste de clients singuliers, tels que des membres de la famille royale du Qatar Al Thani, des employés de la chaîne de télévision Al Jazeera, des «Moukhabarate » (services secrets) du petit État du Golfe, du Département de la Défense américaine mais également des espions du MI6 et de la DGSE.

Un homme a droit à un traitement spécial : le célèbre religieux Youssef al-Qardaoui, porte-voix des Frères musulmans, auquel les pirates ont consacré un dossier entier à ses différents comptes à la QNB. 

Ces dossiers ciblés contiennent des informations bancaires mais également des photos, des liens vers différents réseaux sociaux et des mots de passe qui semblent donner accès à leur interface client sur QNB.

Selon le site d'information Under News, ces fichiers bien mis en valeur dans l’archive dévoilée par le cybercriminel ne sont pour le moment pas authentifiés, mais beaucoup ont déjà été identité comme réels et certaines victimes visées se sont dit « choquée ». 

« Des chercheurs en sécurité ont déjà commencé à tester les données bancaires et affirment qu’elles sont correctes, bien que dans son communiqué officiel, la QNB démente et assure « qu’aucun impact financier n’est à déclarer » pour ses clients », commente le site.

Attaquants russophones

La fuite de données de la banque du Qatar n’a toujours pas été revendiquée et reste anonyme.

Les experts de CybelAngel ont cependant trouvé quelques indices qui laissent penser que les attaquants seraient russophones, comme par exemple cette capture d’écran qui montre un accès à des fichiers sur le site de la banque du Qatar via un navigateur, dont l’interface est en Russe.

Ce dimanche la QNB a réagi assurant dans un communiqué que son système informatique était "totalement sécurisé" et que l'attaque informatique n'avait pas eu d'"impact financier" sur ses clients.
Elle a toutefois admis, pour la première fois, que ses clients au Qatar étaient visés.
   
Une équipe de techniciens de la QNB a relevé "une activité anormale" dans son système, "qui a été immédiatement notifiée aux autorités compétentes", ajoute le communiqué.
   "Des mesures ont été prises immédiatement et nos systèmes (informatiques) sont totalement sécurisés et opérationnels. L'attaque n'a visé qu'une partie de la base de nos clients au Qatar", a souligné la banque.
   
"Nous pensons que la nature de l'incident était, sur le fond, une tentative de nuire à la réputation du groupe QNB et non une attaque visant spécifiquement nos clients", dont les comptes "sont "sécurisés", a ajouté la banque.
   
Selon l’AFP, la QNB est l'une des plus grandes banques du Moyen-Orient. En avril, elle a annoncé un bénéfice en hausse de 7% à 800 millions de dollars au premier trimestre de cette année en dépit de l'impact de l'effondrement des cours du brut dans le monde.

Sources : Cybel Angel, Under News, AFP

 

Source: Divers

01-05-2016 - 18:36 Dernière mise à jour 01-05-2016 - 18:38

 

 

 

http://french.almanar.com.lb/adetails.php?eid=300826&cid=76&fromval=1&frid=76&seccatid=259&s1=1


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau