PLUS QUE JAMAIS D’ACTUALITE, APPEL DU 28 DECEMBRE 1990 CONTRE LA GUERRE

TOUS ENSEMBLE CONTRE LA GUERRE LE 28 DECEMBRE

 

La situation est grave . Nous voilà suspendus bien malgré nous à un morbide compte à rebours… jusqu’au 15 janvier. Ce matin-là ou un autre, il se pourrait bien que notre pays, à peine sorti de la douce trêve de Noël, des ripailles et des souhaits de bonne et heureuse année, se réveille en guerre.

 

La situation dans le Golfe est dramatique. Le gouvernement ne prend aucune initiative pour une solution négociée. Pire, Paris renforce le dispositif militaire français dans le Golfe. François Mitterrand et son gouvernement se préparent à engager la France dans un affrontement terrifiant.

 

La promesse faite par Saddam Hussein de libérer tous les otages d’ici Noël est la démonstration de l’efficacité de l’embargo et de la protestation internationale. Aucun coup de fusil n’a été tiré pour parvenir à ce résultat.

 

En France, une majorité de l’opinion publique est contre la participation de nos soldats à un conflit armé. Aujourd’hui, dans toute la France, le mouvement contre la guerre s’amplifie pour exiger une solution négociée et le retrait immédiat de nos effectifs militaires. Il faut savoir que plusieurs dizaines d’assistantes sociales militaires ont été formées pour aller annoncer aux familles la mort d’un de leurs proches. Des milliers de linceuls sont commandés en urgence, les fournisseurs sont débordés. Des avions gros porteurs sont aménagés pour recevoir des civières devant servir au transport de cent corps chacun. Effarant ! La mort de nos soldats est programmée. Avec la complicité de l’ONU , les va-t-en guerre ont déclenché un horrible compte à rebours. François Mitterrand et son gouvernement rêvent-ils d’une nouvelle ère coloniale ? Nous sommes persuadés que la guerre n’est pas inéluctable. Mais seule la pression de l’opinion publique en France et dans le monde peut l’empêcher. Aucune guerre ne se justifie. Des voix s’élèvent au sein même du PS pour une négociation et contre la guerre. Que tous les pacifistes de France s’unissent pour transformer la « logique de guerre » en « logique de Paix ». Intensifions partout la mobilisation et l’action contre l’engrenage de la mort.

 

Mères de soldats, jeunes, ouvriers et intellectuels, croyants et non croyants, antiracistes, pacifistes, anticolonialistes, mouvements associatifs, peuple de gauche, ne laissons pas faire, organisons la riposte. Arrêtons cette course à la guerre, destructrice des œuvres de vie. Engageons toutes nos forces afin d’exprimer puissamment, tous ensemble, nos refus de la guerre. On ne peut s’en remettre au bon vouloir de gouvernants prétendant légaliser le carnage par une résolution négative du Conseil de sécurité.

 

Plus jamais la guerre ! Levons tous les obstacles à la négociation, faisons entendre notre cri de Paix. Si nous voulons la Paix, préparons la Paix. C’est dans ce contexte que le PCF appelle tous les Ardennais épris de Paix à participer au rassemblement départemental contre la guerre , qui aura lieu le 28 décembre 1990 à 17h30, devant la préfecture de Charleville-Mézières.

 

 

Jacques Tourtaux

Membre du comité fédéral des Ardennes

PARTI COMMUNISTE FRANCAIS


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

Nadya
  • 1. Nadya | 01/10/2016

C'est un post toujours d'actualité ! La situation est grave ! La Paix est menacée ... MAIS QUE PEUT ON FAIRE ??

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau