PLUSIEURS RESPONSABLES DE LA FIFA SOUPCONNES DE CORRUPTION INTERPELLES EN SUISSE

FIFA

FIFA: plusieurs responsables soupçonnés de corruption interpellés en Suisse

© RIA Novosti. Alexander Wilf
 
Sports
 
URL courte
 
707123
 
Plusieurs hauts responsables de la FIFA ont été arrêtés mercredi en Suisse pour des soupçons de corruption et devraient être extradés vers les Etats-Unis, annonce le journal The New York Times.
 

"Des représentants des médias sportifs et de sociétés de marketing sportif seraient impliqués dans des versements à de hauts fonctionnaires d'organisations footballistiques en échange de droits médiatiques", a précisé ce mercredi le ministère suisse de la Justice dans un communiqué.

Parmi les responsables interpellés, le New York Times cite le président de la Confédération de football d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes (Concacaf) Jeffrey Webb, le vice-président de la FIFA Eugenio Figueredo, le président de la Fédération de football du Costa Rica Eduardo Li, l'ancien vice-président de la FIFA Jack Warner, le président de la fédération vénézuélienne de football Rafael Esquivel, le président de la confédération brésilienne de football José Maria Marin, le président de la Confédération Sud-américaine de Football Nicolás Leoz, ainsi que Julio Rocha et Costas Takkas. Le président de la FIFA Joseph Blatter ne figure pas parmi les responsables interpellés.

 

D'après les sources judiciaires citées par The New York Times, les intéressés seraient impliqués dans différentes affaires de corruption au cours des deux dernières décennies, notamment des cas de racket et de blanchiment d'argent.

 

Les personnalités du marketing sportif Alejandro Burzaco, Aaron Davidson, Hugo Jinkis et Mariano Jinkis, José Margulies ont également été interpellées.

Ces arrestations interviennent à l'approche du congrès annuel de la FIFA prévu vendredi, lors duquel Joseph Blatter briguera son cinquième mandat à la tête de l'organisation.

"Tout cela tourne autour de Sepp Blatter. Mais pour moi ce n'est pas un problème d'homme, mais d'organisation et de transparence", a dit le président de la Ligue de football professionnel Frédéric Thiriez sur la radio Europe 1.



Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/sports/20150527/1016282401.html#ixzz3bKthk6pY


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau