POLLUTION A FUKUSHIMA : UN NIVEAU DE RADIATION JAMAIS ATTEINT DETECTE

POLLUTION

Un niveau de radiation jamais atteint a été détecté à Fukushima

Le 03.02.2017 à 12h22

 

 

L'opérateur de la centrale nucléaire accidentée révèle de des taux records de radiation ont été relevés au niveau du réacteur numéro 2 de Fukushima.

Une image de radioactivité à Fukushima

Cette image prise fin janvier 2017 à Fukushima a permis de relevé un niveau record de radioactivité.

© HANDOUT / TEPCO / AFP

Près de 6 ans après la catastrophe du 11 mars 2011, rien n'est évidemment réglé à Fukushima. En mai 2015 le reportage au Japon de Dominique Leglu, directrice de la rédaction de Sciences et Avenir, sur le site même de la centrale nucléaire accidentée après un tsunami, donnait à voir les difficultés rencontrées par Tepco (Tokyo Electric Power) pour empêcher la pollution de se libérer des quatre réacteurs ravagés de Fukushima. Ce 3 février 2017, l'opérateur de la centrale nucléaire accidentée révèle avoir détecté un trou, situé dans une partie métallique dans l'enceinte de confinement du réacteur numéro 2. Tepco y a relevé des niveaux de radiations record, pouvant atteindre "530 sieverts par heure" selon l'industriel japonais. Ces observations, réalisées fin janvier 2017, concernent un niveau de radioactivité "presque instantanément mortel" pour un homme qui y serait exposé selon l'AFP qui relaie l'information.

Où est le combustible fondu de la centrale de Fukushima ?

"Il y a une marge d'erreur qui fait que le niveau peut aussi être inférieur d'environ 30%, mais il reste élevé", a confirmé à l'Agence France Presse Tatsuhiro Yamagishi, porte-parole de Tepco. Le précédent relevé, constaté en 2012 en un autre endroit du réacteur 2, était selon Tepco de 73 sieverts. "Le niveau extrêmement élevé de radiations mesuré à un endroit, s'il est exact, peut indiquer que le combustible n'est pas loin et qu'il n'est pas recouvert d'eau", a déclaré à la chaîne publique NHK Hiroshi Miyano, professeur de l'Université Hosei et président d'une commission d'étude pour le démantèlement de la centrale ravagée. Ces observations ont été effectuées en infiltrant une petite caméra à l'intérieur de ce nouveau trou repéré dans l'enceinte de confinement ; l'analyse de ses images a permis de déduire ce niveau de radioactivité. Les réacteurs 1, 2 et 3 (sur les 6 que compte la centrale) sont parmi les plus endommagés de Fukushima. Ils libèrent dans l'atmosphère et la nature des dégagements massifs de substances radioactives dans la nature. Les examens réalisés sur Fukushima n'ont pas permis jusqu'à présent de localiser précisément le combustible supposé fondu dans ces trois unités.

https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/pollution/un-niveau-de-radiation-jamais-atteint-a-ete-detecte-a-fukushima_110331


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire