POURQUOI MENE-T-ON UNE CAMPAGNE DE HAINE CONTRE LES MUSULMANS?

 

Pourquoi mène‑t‑on une campagne de haine contre les musulmans?

iran-moyen-orient

Pourquoi mène‑t‑on une campagne de haine contre les musulmans?

Pourquoi les musulmans sont‑ils de plus en plus assimilés à des terroristes?

Pourquoi cette campagne de haine fait‑elle partie de la campagne présidentielle US?

Pourquoi Donald Trump demande‑t‑il l’application de mesures dignes d’un État policier aux musulmans américains?

Pourquoi les musulmans font‑ils l’objet de profilage ethnique et de mesures discriminatoires en matière d’emploi?

Pourquoi le président français Francois Hollande a‑t‑il suspendu les droits civils et assorti pareille mesure à une campagne de haine à l’endroit des musulmans de France, qui représentent 7,5 % de la population du pays?

Pourquoi l’Occident est‑il en guerre contre des pays musulmans?

Pourquoi l’islam est‑il perçu comme l’incarnation du mal?

La réponse à toutes ces questions est à la fois simple et complexe.

Comme par hasard, plus de 60 % des réserves mondiales de pétrole brut se trouve dans des pays musulmans.

Les musulmans sont les habitants des pays qui possèdent le pétrole. Et les projets impérialistes US consistent à s’approprier le contrôle de ces réserves mondiales de pétrole.

Si ces pays étaient habités par des bouddhistes, les politiciens occidentaux – avec le soutien des médias grand public – s’attacheraient à diaboliser les bouddhistes.

Les pays musulmans, ce qui inclut l’Arabie saoudite, l’Iraq, l’Iran, le Kuwait, Les Émirats arabes unis, le Qatar, le Yémen, la Libye, le Nigéria, l’Égypte, l’Algérie, le Kazakhstan, l’Azerbaïdjan, la Malaisie, l’Indonésie et le Brunei, possèdent plus de 60 % des réserves mondiales de brut.

Pour ce qui est du brut classique (à l’exception des sables bitumineux du Venezuela et du Canada), le pourcentage des réserves mondiales présentes dans les pays musulmans est beaucoup plus considérable encore.

Les pays qui possèdent de grandes réserves de brut sont destinés à être déstabilisés.

Plus de 50 % des réserves mondiales de brut se trouvent entre l’extrémité de la péninsule arabique et le bassin de la mer Caspienne, soit au Yémen, en Arabie saoudite, dans les Émirats arabes unis, au Kuwait, au Qatar, en Iran, en Iraq, en Syrie et en Azerbaïdjan.

 

THÉÂTRE DE GUERRE DU MOYEN‑ORIENT

Légende (traduction):

Théâtre de guerre international

Théâtre de guerre régional

ISRAËL : partenaire stratégique de la coalition dirigée par les US

Base aérienne US

Base navale US

Principales réserves et régions productrices de pétrole et de gaz

Oléoducs (pétrole ou gaz) :

Existants

Projetés

Carte : droit d’auteur Eric Waddell, Mondialisation 2003

 

La région illustrée ci‑dessus est le théâtre de guerre des États‑Unis. C’est là que se livre la bataille pour le brut sous la bannière de la « guerre contre le terrorisme ». Ce sont là les pays musulmans désignés pour être conquis ou pour subir un changement de régime. L’Arabie saoudite et les monarchies et émirats du golfe Persique sont des États vassaux fermement soumis au dictat US.

La diabolisation collective des musulmans, qui inclut la diffamation des préceptes de l’islam, en cours à l’échelle planétaire, constitue, sur le plan idéologique, un instrument de conquête des ressources énergétiques mondiales. Elle fait partie des vastes rouages économiques et politiques qui sous‑tendent le nouvel ordre mondial.

Dans les faits, cette diffamation s’organise par la création d’organisations terroristes ralliées par des musulmans, et ce, dans le cadre d’une opération secrète de longue date remontant à la guerre soviéto‑afghane.

Al‑Qaïda et ses organisations affiliées sont des créations de la CIA. Elles ne sont pas le produit de la société musulmane. Les attaques terroristes sont menées par des entités djihadistes qui agissent clandestinement pour le compte de la CIA.

Le groupe État islamique (EI) est une création des services secrets utilisée essentiellement à deux fins connexes :

1. Ses membres sont les fantassins de l’alliance militaire occidentale, ses instruments de déstabilisation, recrutés, entraînés et financés par cette même alliance. Les différentes entités affiliées à Al‑Qaïda sont les instruments de déstabilisation au service des guerres par alliés interposés parrainées par les États‑Unis et l’OTAN (AQMI au Mali, Boko Haram au Nigéria, ISIS en Syrie et en Iraq). En même temps, leur présence sert de prétexte et de justification pour intervenir par des campagnes de bombardement destinées à « lutter contre le terrorisme ».

2. Sur le front intérieur, les différentes cellules terroristes affiliées à Al‑Qaïda ou à ISIS – appuyées clandestinement par les services occidentaux – sont les instruments d’une opération de propagande diabolique et criminelle qui consiste à tuer des civils innocents pour légitimer la mise en place de mesures dignes d’un État policier censées protéger la démocratie. Ces attaques sous fausse bannière prétendument perpétrées par des organisations terroristes sont ensuite utilisées pour mobiliser l’opinion publique occidentale contre les musulmans.

L’objectif inavoué est de mener une guerre de conquête illégale au Moyen‑Orient et au‑delà de ses frontières sous la bannière de la « guerre mondiale contre le terrorisme ». Au dire des politiciens occidentaux, « nous nous défendons contre les terroristes ». Nos gouvernements affirment que les raids de bombardement prétendument dirigés contre les terroristes en Syrie « ne constituent pas un acte de guerre » et les présentent à l’opinion publique occidentale comme un « acte d’autodéfense ». « L’Occident est attaqué par les terroristes d’ISIS », ISIS a son quartier général à Raqqa, dans le nord de la Syrie, donc « nous devons nous défendre » en bombardant ISIS.

On nous dit qu’il ne s’agit pas là d’un acte de guerre, mais plutôt d’un acte de représailles et d’autodéfense. Le seul problème dans toute cette opération de propagande c’est que « les terroristes, c’est nous », ce sont nos gouvernements et nos services secrets qui soutiennent ISIS depuis le début.

Pour l’opinion publique, la guerre doit se faire pour une « cause juste ». Et une guerre est dite juste si les raisons invoquées pour la faire sont d’ordre moral, religieux ou éthique. La diffamation des musulmans à laquelle se livrent les pays occidentaux sert des visées impérialistes, elle est un moyen permettant de justifier la déstabilisation des pays musulmans sous prétexte humanitaire. Citons le cas de l’Iraq, de la Syrie, de la Libye, du Nigéria et du Yémen.

Les États‑Unis mènent une sainte croisade contre les musulmans et les pays musulmans. La « guerre contre le terrorisme » est censée défendre le territoire US et protéger le « monde civilisé ». Elle est présentée comme une « guerre de religion », comme le résultat d’un « choc de civilisations », alors qu’en fait son objectif principal est la mainmise sur les vastes ressources pétrolières de la région.

La diffamation de l’ennemi est une stratégie maintes fois utilisée dans l’histoire. Au Moyen Âge, les Croisades consistaient à diaboliser les Turcs, qualifiés d’infidèles et d’hérétiques, pour justifier une entreprise militaire.

La diabolisation sert des objectifs géopolitiques et économiques. De même, la campagne contre le « terrorisme islamique » (qui bénéficie lui du soutien clandestin des services US) est menée en vue de la conquête des ressources pétrolières.

Les musulmans sont assimilés à des terroristes : en Europe et en Amérique du Nord, l’islamophobie sert à mener des campagnes d’envergure nationale contre les musulmans.

Il s’agit d’un outil de propagande de guerre qui sert à déprécier l’histoire et les valeurs des pays musulmans, à dégrader leurs institutions et leur tissu social, et à présenter, du même coup, les préceptes de la « démocratie occidentale » et du « libre marché » comme seule alternative offerte à ces pays.

 

Part des réserves mondiales de brut de l’OPEP, 2014 

Réserves prouvées de brut de l’OPEP, fin 2014 (en milliards de barils, part de l’OPEP)

Liste des 10 principaux pays renfermant des réserves pétrolières

Réserves prouvées de brut. 2014

 

Michel Chossudovsky

Article original en anglais :

Empire 21

Why is a Hate Campaign being Waged against Muslims? Publié le 10 décembre 2015

 Traduction par Jacques pour Mondialisation.ca

http://www.mondialisation.ca/pourquoi-mene%E2%80%91t%E2%80%91on-une-campagne-de-haine-contre-les-musulmans/5495984


 

 
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau