SARAH RAAD : LA GUERRE CONTRE "DAESH" S'ENFLAMME... VIRTUELLEMENT!

 

   Par Sarah RAAD

«Pour» ou «contre» les groupes extrémistes, le monde virtuel est le nouveau champ de bataille de cette guerre universelle. Très utiles pour manifester sa compassion pour les victimes des attentats extrémistes, les réseaux sociaux sont hélas également utilisés pour l'expression de messages de haine, favorables aux groupes terroristes, notamment «Daech».

Depuis son lancement, «Daech» s’en profite pour diffuser sa propagande extrémiste, de plus pour recruter de par le monde des combattants dans ses rangs.

Isolés et cachés dans leurs chambres noires, les jeunes partisans de «Daech» supportent ouvertement le groupe terroriste sur les réseaux sociaux.

D’où proviennent les tweets favorables à «Daech»?

Prenant Twitter comme exemple, le site statista et le journal The Independant ont réalisé une infographie en Mars dernier sur la base d’un échantillon de 20 000 tweets et permettant d’identifier les pays où sont postés les tweets favorables à «Daech».

Outre la Syrie (507 tweets) et l’Irak (453 tweets), deux pays où est implanté «Daech», c’est l’Arabie Saoudite qui domine ce classement avec plus de 866 tweets favorables à l’organisation terroriste.

La guerre contre «Daech» s’enflamme… virtuellement!

Une position qui en dit long sur l’idéologie de cette monarchie, sanctuaire du wahhabisme, principal financier du terrorisme international, et qui bénéficie d’une étonnante bienveillance des régimes occidentaux pourtant prétendument engagés dans la lutte contre le terrorisme.

Oui, les Occidentaux prétendaient longtemps de lutter contre le terrorisme, mais les masques sont tombés. Au sommet du G20, qui s’est tenu du 14 au 16 novembre en Turquie, le président russe Vladimir Poutine a souligné que Moscou avait présenté des exemples de financement de «Daech» par des personnes physiques venant de 40 pays, y compris des pays-membres du G20.

Les pays occidentaux sont d’ailleurs en bonne position dans ledit classement avec 404 tweets favorables à «Daech» aux Etats-Unis, un pays pourtant durement touché en 2001 par le terrorisme wahhabite, 203 en Turquie (le pays qui achète le pétrole à l’organisation terroriste) et même 139 en Grande-Bretagne, pays également touché en 2003 par des attentats.

Une carte réalisée après les attentats contre Charlie Hebdo en Mars dernier et qui pourrait permettre de mieux cibler les actions électroniques, diplomatiques, voire militaires, pour lutter contre cette idéologie mortifère. Avec le soutien des Anonymous, Twitter a par exemple décidé de supprimer les centaines de comptes soutenant directement ou indirectement «Daech».

Une guerre «virtuelle» déclarée

Suite aux attentats à Paris, ce groupe hacktiviste, engagé dans la lutte virtuelle contre les extrémistes, a déclaré une «guerre sans merci» au groupe terroriste «Daech», tout en promettant de traquer en ligne tous ses partisans.La guerre contre «Daech» s’enflamme… virtuellement!

«Daech» a revendiqué les attentats ayant fait au moins 129 morts et 352 blessés vendredi le 13 novembre dans la capitale française. Un jour plus tôt, le groupe terroriste avait également visé Beyrouth, la capitale libanaise, par deux attentats suicides qui ont tué 44 personnes à Bourj al-Barajneh.

Comme première réalisation de sa menace, Anonymous a affirmé mardi avoir saboté plus de 5500 comptes Twitter liés à «Daech». Il avait aussi rendu publique la liste de 9200 comptes de ce genre.

De même, le groupe a annoncé dans une vidéo publiée mercredi que «plus de 20 000 comptes Twitter appartenant à Daech ont été neutralisés par Anonymous», publiant pour preuve la liste de tous ces comptes éliminés.

La guerre contre le terrorisme a été déclenchée dans le monde virtuel et ses fruits commencent à apparaitre. Peut-on parler de même dans le monde réel? La volonté et la crédibilité de tous les pays qui ont réclamé récemment cette guerre est sur la sellette… Parviennent-ils à surmonter leurs divergences et à organiser leurs efforts pour former un «front uni» contre «Daech»?!

Source: french.alahednews

21-11-2015 | 09:45
 

 

http://www.french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=16712&cid=323#.VlCJMr9c7ao


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau