SEISME EN ITALIE : NOUVEAU BILAN PROVISOIRE, 247 MORTS

Séisme en Italie: 247 morts, d'après un nouveau bilan provisoire

 Mis à jour le 

Women cry in front of damaged houses in a street in the central Italian village of Illica, near Accumoli, on August 24, 2016 after a powerful earthquake rocked central Italy. A powerful pre-dawn earthquake devastated mountain villages in central Italy on August 24, 2016, leaving at least 73 people dead, dozens more injured or trapped under the rubble and thousands temporarily homeless.

 

Une femme pleure devant des maisons effondrées dans le village d'Illica, près d'Accumoli, au lendemain du séisme qui a frappé l'Italie. - MARIO LAPORTA - AFP
  • D'après un nouveau bilan provisoire de la protection civile italienne, le séisme qui a frappé le centre du pays dans la nuit de mardi à mercredi a fait au moins 247 morts.

Après la catastrophe, le décompte macabre se poursuit. Au lendemain du séisme qui a frappé le centre de l'Italie, le bilan des victimes ne cesse de s'alourdir. D'après une nouvelle estimation de la protection civile italienne communiquée ce jeudi, au moins 247 personnes sont mortes. Des centaines d'autres sont toujours portées disparues, tandis que des milliers sont sinistrées. 

Le séisme de magnitude 6 qui a touché quatre régions de la péninsule est l'un des plus meurtriers de ces dernières années. Il a fait au moins 190 victimes dans le Latium, la région de Rome, et 57 dans celle des Marches, qui longe la mer adriatique. 

Les recherches continuent, entre horreur et espoir

Dans une ambiance chaotique, alors que dans les villes et villages touchés par la secousse des maisons se sont écroulées sur leurs habitants, les recherches se poursuivent. Elles n'ont jamais pris fin depuis la nuit de mardi, les secouristes et volontaires travaillant de jour comme de nuit, parfois à mains nues. Après le séisme principal, intervenu à 3h36, 300 répliques au moins ont eu lieu en 24 heures, dont certaines ont achevé le travail de destruction du premier tremblement de terre.

A Accumoli, une autre commune martyr du séisme, le maire évoque ce jeudi un bilan provisoire de 200 victimes. A Pescara del Tronto, le troisième village le plus durement touché, les chiens accompagnant les sauveteurs dans leurs recherches ne reniflent plus la trace d'aucun survivant, précise La Repubblica en début de matinée.

Pour les 4.000 personnes impliquées dans les recherches, et pour les proches des disparus, l'horreur se mêle encore à l'espoir. Après 17 heures de fouille mercredi, Giorgia, une petite fille de 10 ans, a été retrouvée vivante par les pompiers et accueillie par des applaudissements, raconte La Repubblica. Quelques instants plus tard, le corps d'un autre enfant a été extrait des décombres. La catastrophe a fait de très nombreuses victimes parmi les plus jeunes. 

L'heure des polémiques... et des promesses

Malgré la stupéfaction, l'heure est aussi à l'action, pour le gouvernement. Pour beaucoup d'Italiens, ce nouveau séisme rappelle de trop près celui de l'Aquila, qui avait fait plus de 300 morts en 2009. Un bilan très lourd, dû en partie au non-respect des normes anti-sismiques dans le pays (70% des bâtiments italiens sont non conformes, comme le rappelle La Repubblica) et à la vétusté de certaines habitations, qui se sont écroulées en pleine nuit comme des châteaux de cartes.

A Amatrice, petite ville touristique rasée par le séisme, l'école restructurée selon les normes anti-sismiques en 2012 s'est effondrée dans la nuit de mardi à mercredi, constate le quotidien de centre-gauche, non sans amertume.

#TerremotoItalia #Amatrice crollata scuola ristrutturata nel 2012 con norme antisismichehttps://t.co/u1VxJYpa3jpic.twitter.com/uKpFwhM9H5

— la Repubblica (@repubblicait) 25 août 2016

Le gouvernement attendu au tournant

Le gouvernement de Matteo Renzi doit donc, en ce jour d'après, montrer qu'il réalise l'ampleur des dégâts. "Nous ne laisserons personne seul", a promis le président du Conseil mercredi, en direct du Palais Chigi et avant de se rendre dans les zones touchées. "Aucune famille, aucune municipalité, aucun hameau", a-t-il martelé.

Depuis la zone sinistrée, Matteo Renzi a pris les devants. "Maintenant nous devons essuyer nos larmes, et en garantissant une vraie reconstruction, viendront la crédibilité et l'honneur", a-t-il déclaré. Il a donc décidé d'allouer 50 millions d'euros pour les reconstructions à venir, rapporte le Corriere Della Sera. 235 millions ont déjà été débloqués pour répondre à l'urgence, note le magazine Internazionale.

A l'Aquila, sept ans après le séisme, la plupart des édifices sont encore éventrés, les fontaines sont remplies de la même eau qu'en 2009, qui a croupi depuis, et sur la place centrale de la ville, où se retrouvaient autrefois les habitants le soir, les crevasses sont intactes. 

http://www.bfmtv.com/international/seisme-en-italie-247-morts-d-apres-un-nouveau-bilan-provisoire-1029448.html

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau