TORTIONNAIRES D'HIER ET D'AUJOURD'HUI N'OUBLIEZ JAMAIS !!

Tortionnaires d'hier et d'aujourd'hui n'oubliez jamais: il existe bien une justice immanente !

 
 
 
 
 
Photo de Youssef Boussoumah.
Photo de Youssef Boussoumah.
Photo de Youssef Boussoumah.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Che Guevara est mort les yeux grands ouverts, le saviez vous ? Il vous, il nous regarde. Car "La mort n'éblouit pas les yeux des partisans !" ( Aragon à propos de Missak Manouchian).

Tortionnaires d'hier et d'aujourd'hui n'oubliez jamais: il existe bien une justice immanente !

Le 11 juin 1976 était exécuté à Paris l'assassin de Che Guevara par un groupe révolutionnaire les "Brigades Internationales" commando "Che Guevara" .

Le général Joaquín Zenteno Anaya ex commandant de l'unité de rangers boliviens qui après avoir capturé le Che et ses camarades les fera assassiner, devenu ambassadeur de Bolivie à Paris, ce jour là, est lui-même exécuté.

Le commando des BI dans un communiqué déclarait agir en solidarité avec le peuple bolivien et les peuples d'Amérique latine et vouloir venger l'assassinat du Che. A ce jour et tant mieux pour eux, aucun de ses membres n'a jamais été arrêté.

Il y a bien une justice immanente d'autant que la plupart des hommes politiques ou militaires ayant trempé dans cet assassinat du Che le 8 octobre 1967 au sud -est de la Bolivie sont morts de façon violente. Aujourd'hui les habitants du village de la Higuera où il a trouvé la mort ont transformé le Che en saint, l'invoquent et disent des messes en son honneur.

L'officier qui dirige la 8e division de l'armée bolivienne ayant organisé la mise à mort du Che sur ordre direct de la CIA est le général Joaquín Zenteno Anaya à l'époque colonel. Sur le point d'être exécuté et alors que blessé il gît sur sa civière le Che lance au sous officier qu'il voit entrer dans sa cellule, intimidé par sa victime: "Soyez serein et visez bien ! Vous n'allez tuer qu'un homme !".

Il sera mis à mort non pas avec une rafale mais au coup par coup à la carabine M1 pour que le visage ne soit pas abîmé. Du coup son agonie durera plusieurs minutes.
Ensuite ses mains seront coupées et gardées dans du formol pour authentifier sa mort.
On ne retrouvera son corps sans ses mains ainsi que ceux de ses camarades assassinés avec lui qu'en 1997. Une équipe d'archéologues et de médecins argentins et Cubains les découvriront après des mois de recherche sous l'aéroport de Valle Grande en Bolivie où selon des témoins ils avaient été ensevelis.

Le général Zenteno sera récompensé en étant nommé ambassadeur à Paris.
Le 11 juin 1976 alors qu'il regagne sa voiture quai Kennedy dans le XVI e arrondissement de Paris, un homme surgit et abat Joaquim Zenteno Anaya.
Nous n'oublierons et ne pardonnerons jamais la mise à mort de Che par l'impérialisme et ses valets.

Ci-dessous le colonel Joaquín Zenteno Anaya à gauche du Che.

Ils ont voulu tuer le Che pour effacer sa mémoire, ils l'ont rendu immortel.

 
 

 

 
 
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau