TUNISIE : UN POLICIER TUE PRES DE SOUSSE

Un policier tué vers Sousse en Tunisie

En direct du monde par Nicolas Teillard jeudi 20 août 2015
 
Forces de l'ordre en Tunisie - photo prétexte © Maxppp

Ce policier a été tué par deux personnes à moto hier à quelques kilomètres de Sousse. Ville côtière de Tunisie où un attentat avait causé la mort de 38 touristes fin juin.

Aucune précision sur l’identité des deux assaillants qui ont pris la fuite. On sait qu’ils étaient à moto et qu’ils ont visé trois policiers qui se rendaient à leur travail hier après midi, sur une route à sept kilomètres de sousse. Y avait-il des témoins ? était-ce dans une zone habitée ?  Le ministère de l’Intérieur ne donne pas plus de détails sur les circonstances de cette attaque.
Un des trois agents a été touché par balles et est décédé à l’hôpitat. Sesdeux collègues ont eux échappé aux tirs.
On ne sait pas encore quel type d’arme a été utilisé. Impossible donc en l’état de savoir si ces assaillants appartiennent à un groupe terroriste déterminé ou s’il s’agit d’un acte isolé.
un ratissage de grande ampleur a été lancé à leur poursuite. L’enquête balistique est en cours assure le porte-parole du ministère de l’intérieur.

Les forces de l’ordre sont en fait régulièrement la cible de terroristes dans le pays pour preuve, les récentes attaques dont elles ont été victimes la semaine dernière.

Lundi un militaire a été victime de l’explosion d’une mine dans la région de Sidi Bouzid, dans l’intérieur du pays.
deux autres soldats sont aussi décédés hier, tués par une mine également explosée à Kasserine.
La région de Kasserine où depuis décembre 2012, des dizaines d’agents ont été victimes d’un groupe terroriste, la Katiba Okba Ibn Nafaa affiliée à Al Qaida, sur le mont Chaambi.
l’été 2013 une embuscade contre véhicule militaire avait fait huit morts,des soldats égorgés et mutilés. Des bases militaires sont également visées.
Ce même groupe est accusé par les autorités tunisiennes d’être derrière l’attaque du musée du Bardo en mars dernier qui avait fait 21 victimes étrangères, alors que c’est l’Etat Islamique qui a revendiqué cet attentat ainsi que celui de Sousse.

Ce nouveau meurtre d’un policier a une raisonnance particulière car il a lieu à Sousse, là où le 26 juin la Tunisie a connu le pire attentat de son histoire. 38 morts, quelques mois après celui du Bardo. Les autorités tunisiennes ont pourtant annoncé des mesures sécuritaires depuis cette attaque ?

Oui il avait fait 38 morts parmi les touristes, au terme d’une fusillade sur la plage d’un hôtel qui avait duré entre 30 et 40 minutes, fusillade menée par un seul homme, ce qui avait révélé d’importantes failles sécuritaires.
Depuis les autorités ont déployés 1.000 policiers dans les lieux touristiques. Pas une plage sans que des agents circulent, la plupart du temps par deux, armés de petites mitraillettes, avec des tee-shirts qui les identifient mais souvent vétus de jeans ou de shorts comme tout le monde.
Dans les hôtels on croise aussi désormais systématiquement des policiers armés, parfois en faction à l’entrée, parfois assis sur les canapés près des résidents.
Malgré ce renfort sécuritaire, le tourisme international n’a pas repris. Les pertes sont lourdes pour ce secteur qui représente 7% du PIB, 20% de manière indirecte avec des impacts sur d’autres secteurs, comme l’agriculture qui a depuis perdu 450 millions de dinars, un peu plus de 200 millions d’euros.
et les dernières annonces ne sont pas encourageantes,le voyagiste Thomas Cook prolonge par exemple son gel de la destination tunisie jusqu’à février 2016,suivant les autorités britanniques qui déconseillent toujours la destination Tunisie.

http://www.franceinfo.fr/emission/en-direct-du-monde/2015-ete/un-policier-tue-vers-sousse-en-tunisie-20-08-2015-07-34


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau