UNE REPRESENTANTE DE L'ONU VEUT L'ARMEE SIONISTE SUR LA LISTE NOIRE

  Une représentante de l’ONU veut inclure l’armée israélienne sur la liste noire
L’équipe du site

La représentante du Secrétaire général de l'ONU en charge de la question des conflits armés et des enfants, Leila Zerrougui (une algérienne), avait recommandé cette semaine d'inclure l'armée d’occupation israélienne dans sa liste noire des organisations et des pays "terroristes".

Cette liste comprend notamment les groupes takfiristes de Daesh, d’Al-Qaïda et de Boko Haram, ainsi que des pays africains comme la République du Congo ou la République centrafricaine.

Elle sera bientôt publiée en annexe du rapport spécial de Ban Ki-moon, au sujet des conflits armés et des enfants.

Les Palestiniens et les pays qui les soutiennent ont dans ce contexte insisté auprès de l'ONU pour que l'armée israélienne soit inclue sur la liste des organisations terroristes.

Le rapport comprend de vives critiques sur la façon dont « Israël » traite les enfants et mentionne le fait que, selon les chiffres des Nations-Unies, plus de 500 enfants ont été tués et 3.300 ont été blessés lors de la guerre israélienne contre Gaza l'été dernier.

Par contre, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, le ministère des Affaires étrangères, l'armée israélienne, et l'ambassadeur d'Israël à l'ONU Ron Prosor, luttent activement afin qu'Israël ne soit pas mentionné dans cette liste, rapportait la presse israélienne jeudi.

Un sénateur américain menace l'Onu

Netanyahu a évoqué la question lors de sa rencontre mercredi avec le sénateur républicain Lindsey Graham qui se trouve actuellement en « Israël ».

"Si l'ONU inscrivait Israël sur la liste, au même titre que les organisations terroristes …ce serait un scandale qui ne resterait pas sans réponse," a affirmé Graham, qui est considéré comme un "ami" d'Israël.

Graham a également annoncé que si l'ONU continue d'être hostile envers Israël, elle risque une confrontation avec le Congrès américain et la suspension de l'aide américaine, soit le quart de son budget actuel.

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon ne serait pas en faveur de placer "Israël" sur la liste des organisations terroristes des Nations Unies, malgré les différents appels à condamner l’entité sioniste, ont rapporté vendredi des sources diplomatiques de l’ONU à l’agence Reuters.

 

Source: Agences

29-05-2015 - 09:54 Dernière mise à jour 29-05-2015 - 09:54

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=239270&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=22&s1=1


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau