YEMEN : ECHEC DU GROS PORC SAOUDIEN, VICTOIRE DE LA RESISTANCE

mercredi, 22 avril 2015 08:53

Yémen: l'échec de la coalition saoudienne, la victoire de la Résistance

 
IRIB- En allusion à l’annonce de la fin de l’opération baptisée « Tempête décisive », par l’Arabie saoudite, un média libanais l’a qualifié d’échec cuisant pour la coalition dirigée par les Al-e Saoud et d’autre victoire pour l’axe de la Résistance.
Le site d’information libanais « Al-Ahd », dans un article intitulé « l’échec saoudien et la victoire yéménite » a écrit : « Une défaite sans merci a été enregistrée pour les Saoudiens après 2415 raids aériens de chasseurs de la coalition contre le Yémen. Les objectifs suivis, dès le début par les saoudiens et sur lesquels ils obstinent encore, après trois semaines de frappes aériennes, n’ont eu pour résultat que le massacre des civils et les crimes commis contre des femmes, des enfants et des personnes âgées et des milliers de victimes. Les grands objectifs que l’Arabie saoudite se réservait, se sont réduits à un soutien saoudien au danger. Mais la question qui se pose actuellement est de savoir quel était l’acquis de l’Arabie saoudite de cette offensive. Est-ce que la légitimité dont elle parlait s’est rétablie au Yémen et où se trouve-t-il Abd Rabbo Mansour Hadi ? Est-ce que le mouvement Ansarallah est retourné à Saada ? Est-ce que leur plan initial était le même ? La réponse est évidente. Les Saoudiens ont échoué face à la résistance du peuple yéménite. C'est très simple : cette équation de résistance est appliquée partout dans le monde par l'axe de la Résistance face à la partie adverse. Lors de la guerre de 2006, les hommes de la Résistance libanaise et en avril 2015, les hommes courageux du Yémen ont appliqué cette équation. Et maintenant les Saoudiens parlent de la phase poste-offensive soit le renouvellement de l’espoir et il semblerait qu’ils parlent du retour du président démissionnaire Abd Rabbo Mansour Hadi. Cette demande a volé en éclat après la fin de l’offensive anti-yéménite et il n’est plus qu’un mirage, après ce revers. Cependant leur objectif d’empêcher l’armée yéménite ainsi que les comités populaires d’arriver dans d’autres provinces notamment Aden, a capoté. Ce faisant, les vains prétextes du régime saoudien visant à justifier son offensive contre le Yémen, le déclenchement d’une guerre en vue de rétablir la légitimité du président démissionnaire et une éventuelle menace du Yémen contre l’Arabie saoudite et la confrontation avec ce qu’il appelait l’occupation ou l’offensive iranienne, se sont tous soldés par un échec. En contrepartie, Ansarallah a bien su résister et maintenir sa fermeté et sa solidité face aux raids aériens de l’ennemi et prendre en main le contrôle des affaires. Les Saoudiens ont bien échoué à déployer ou louer les armés et sont restés seuls dans leur offensive. L’incapacité des militaires saoudiens d’avancer sur la terre même pour un mètre à l’intérieur des territoires yéménites, a été prouvée pour tout le monde et l’Arabie saoudite en tant que pays criminel et belliqueux a été tenue pour responsable de l’effusion du sang des milliers d’innocents. Le site d’information libanais « Al-Ahd » a conclu son article en ces termes : « Ceux qui ont suivi la conférence de presse de l’annonce de l’échec du porte-parole officiel de l’opération « Tempête décisive » ont bien constaté que ce pauvre porte-parole a comment tenté de présenter un acquis de la Coalition aux médias, mais il n’avait rien à dire que le nombre de raids aériens qui ont fait 2600 morts et des milliers de blessés.
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau