YEMEN : L'ARMEE PROMET UNE RIPOSTE CINGLANTE ET DECISIVE

Le porte-parole de l’armée yéménite, le général Charaf Lokman, a promis lundi une riposte cinglante à l’offensive arabo-américaine contre le Yémen, qui a fait 2051 martyrs et plus de 3000 blessés depuis le 26 mars.

Dans une conférence de presse tenue lundi, le général Lokman a affirmé que «l’armée yéménite et les Comités populaires (Ansarullah et autres) décideront eux-seuls quand est-ce que la riposte aura lieu». Il a assuré que «la riposte contre l’agression du YémenYémen: l’armée promet une riposte «cinglante et décisive», selon son porte-parole. sera cinglante et décisive».

Et d’ajouter: «L’armée yéménite sait très bien que sa lutte principale est contre le terrorisme soutenu par l’Arabie», en allusion aux groupes extrémistes d’Al-Qaïda et de «Daech», qui «seront bientôt vaincus et chassés du pays».

Il a rappelé que «l’armée yéménite n’a jamais menacé l’Arabie ou autres pays».

2051 martyrs

S’agissant des raids frappant ce pays pauvre, il a expliqué que «l’agression contre le Yémen adopte une politique de destruction structurée de tout le pays pour faire plier le peuple yéménite».

Le général Lokman a ironisé s’interrogeant: «l’Arabie est-elle un pays démocratique pour qu’elle parle de démocratie et de légitimité? Ou une famille s’accaparant du pouvoir depuis 100 ans?».

Il a en outre espéré que «si les pays arabes avaient formé cette coalition pour combattre Israël et non pas un pays arabe».

Le général Lokman a fait état de «2051 martyrs et plus de 3000 blessés depuis le début de l’offensive arabo-américaine» contre le peuple yéménite, le 26 mars.

Pas de militaires iraniens au Yémen

Par ailleurs, Téhéran a démenti dimanche l'arrestation de militaires iraniens par des forces hostiles à l’armée at aux Comités populaires au Yémen, affirmant ne pas avoir déployé des troupes au sol dans ce pays.


Le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, a démenti des informations de presse annonçant l'arrestation à Aden de deux militaires iraniens, selon des propos rapportés par l'agence officielle iranienne Irna.

«L'Iran n'a pas de force militaire au Yémen», a-t-il souligné.


Le porte-parole de la coalition arabe, le général saoudien Ahmed Assiri, avait indiqué samedi ne pas pouvoir confirmer l'arrestation de ces militaires, qui appartiendraient, selon lui, «aux Gardiens de la Révolution», l'armée d'élite iranienne.

L'Iran dément apporter une aide militaire aux Comités populaires et assure fournir seulement de l'aide humanitaire, appelant à une solution politique au conflit.

Source: divers et rédaction
13-04-2015 | 16:16

13-04-2015 | 16:16

http://www.french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=14696&cid=304#.VSzoAJNCfao


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau