YEMEN : RAIDS AERIENS CONTRE DES VILLES ET MARITIMES CONTRE ADEN

Yémen : raids aériens contre des villes et maritimes contre Aden
L’équipe du site

Au 18 ème jour de l'agression américano-saoudienne, les raids saoudiens ont visé la ville de   Hodeidah au nord-ouest du pays sachant que les avions de chasse saoudiens se sont intensifiés dans la nuit de Vendredi contre la ville de Sansa et et d'autres quartiers de la ville notamment  Imran et Chabwa

Les avions militaires saoudiens ont bombardé ce Samedi pour la deuxième fois le stade sportif de Yarmouk au nord de Sanaa. Ils ont aussi pris pour cible les secouristes qui tentaient d'évacuer les blessés survivants du premier raid, a rapporté la chaine staellitaire arabe alMayadeen.

Quatre frappes aériennes saoudiennes ont visé l'Académie militaire au nord de Sanaa .

Selon des sources propres à alMayadeen,  "Al-Qaïda" a capturé certains directeurs généraux à Mukalla et les conduit à son quartier général.

Le correspondant d'alMayadeen a noté que des navires de guerre bombardent l'entourage  d'Aden et des zones au sud du Yémen : quatre personnes sont tombées en martyre dont une femme enceinte lors d'un  un raid saoudien contre  Almatma à Jouf situé au nord du pays.

Alors que l'AFP a prétendu qu' au moins sept morts sont tombés durant les
dernières 12 heures à l'issue de  combats de rue que se livrent les houthis  et les partisans du président Abd Rabbo Mansour Hadi  et que  ce bilan inclut "une femme âgée, un homme et un enfant, tués par
des snipers", des Houthis et dont la mort avait été annoncée vendredi soir de sources médicales.

A noter que  les affrontements se poursuivent  entre l'armée et les partisans d'alQaida dans le district de Tawahi à Aden, totalement évacués par les partisans du président démissionnaire Abd Rabbo Hadi.

Selon l'AFP, à la foi de sources militaires et médicales, au  moins 25 personnes ont été tuées dans de violents combats nocturnes ayant opposé dans le sud du Yémen les Houthis aux partisans de Hadi.

Toujours selon l'AFP,  six Houthis  ont péri dans une attaque au canon de char et à l'arme automatique, lancée par des combattants des comités populaires, des paramilitaires pro-Hadi, à Khor Maksar, un quartier d'Aden tenu par les Houthis.

Des tribus sunnites, qui se mobilisent pour soutenir le président Hadi, ont pour leur part tué 12 rebelles dans une embuscade tendue à leur convoi sur une route reliant Taëz à Lahj et qui se rendait en renfort à Aden, ont indiqué des sources militaires à l'AFP.
   
Plus à l'est, des centaines d'hommes de tribus étaient rassemblés samedi autour d'Ataq, chef-lieu de la province de Chabwa, avec l'objectif de "tenter de reprendre" cette ville conquise jeudi par les Houthis  et leurs alliés, des militaires fidèles à l'ex-président Ali Abdallah Saleh, selon des sources tribales.
   
Les Houthis ont pris le contrôle des bâtiments publics et des camps militaires dans le chef-lieu de Chabwa, une province majoritairement sunnite et connue pour être l'un des principaux fiefs d'Al-Qaïda dans le sud-est du Yémen, selon les mêmes sources.
   
Les positions de la rébellion à Ataq ont été de nouveau visées par des raids aériens de la coalition, qui a aussi bombardé vendredi soir des camps, des stocks d'armes et de munitions autour de Sanaa et dans le nord du Yémen, selon des témoins.
   
Les Houthis contrôlent Sanaa, des régions du centre et de l'ouest du pays ainsi que des parties d'Aden, d'où s'est enfui le président Hadi, désormais réfugié en Arabie saoudite.
 


Yémen: arrivée à Sanaa d'une nouvelle cargaison d'aide du CICR
    

Un avion du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), chargé de 35,6 tonnes d'aide médicale et d'équipements de secours, a atterri samedi à Sanaa, pour venir en aide aux victimes du conflit au Yémen, a annoncé une porte-parole de l'organisation, selon l'AFP.
   
Il s'agit de la deuxième cargaison d'aide que le CICR réussit à faire parvenir par avion en deux jours dans ce pays en proie à des combats et à des raids aériens d'une coalition arabo-sunnite luttant contre les rebelles chiites.
   
"Cette nouvelle cargaison est de 35,6 tonnes, dont 32 tonnes d'aide médicale, le reste étant du matériel pour purifier l'eau, des générateurs de courant électrique et des tentes", a précisé à l'AFP la porte-parole, Marie-Claire Feghali.
   
Vendredi, un avion avait acheminé à Sanaa une cargaison d'aide médicale du CICR, contenant 16 tonnes de "médicaments et d'instruments chirurgicaux", la première depuis le début le 26 mars de l'opération militaire de la coalition, menée par Ryad.
   
Quelques heures plus tard, un avion affrété par l'Unicef (Fonds de l'ONU chargé de l'enfance) avait aussi atterri dans la capitale yéménite avec à bord 16 tonnes de médicaments.
   

   

  

Source: Divers

11-04-2015 - 13:56 Dernière mise à jour 12-04-2015 - 12:57 | 1622 vus


http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=230261&cid=76&fromval=1&frid=76&seccatid=30&s1=1


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau