YEMEN : SAISIE DE MUNITIONS VENUES DE RIYAD POUR LES TERRORISTES

 
Au temps où les combattants d’Ansarullah avancent dans la province de Maareb, les forces yéménites ont saisi des munitions destinées aux terroristes d’Al-Qaïda et de «Daech» dans la province de Chaboua.

Les combattants d’Ansarullah ont dominé un camp à Maareb et pris les munitions et les véhicules qui y existaient.

La chaine télévisée yéménite Al-Masira a montré mercredi une grande quantité de munitions consacrées aux combats terrestres. L’aviation saoudienne les avait transportéYémen: saisie de munitions destinées par Riyad aux terroristes d’Al-Qaïda. mardi soir au territoire yéménite.

Ces munitions étaient destinées aux terroristes d’Al-Qaïda et de «Daech» dans la province de Chaboua.

Par ailleurs, les avions militaires saoudiens ont bombardé mercredi une station de pétrole à Chada, le marché Al-Khafji et la région de Hafsin, tous dans la province de Saada, en plus de la localité Al-Jond à Taez.

Le raid mené contre la station de pétrole a tué 7 personnes et blessé 16 autres.

L’aviation a également bombardé le marché central à Saada, faisant 5 martyrs parmi eux une mère et ses 3 enfants.

Le Conseil de sécurité adopte des sanctions contre les Houthis

Alors que la situation humanitaire du Yémen se dégrade de jour en jour à cause de l’offensive aérienne saoudienne, le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté mardi une résolution qui somme les combattants houthis, défendant leur pays contre l’agression, de se retirer, «immédiatement et sans conditions», des zones du pays qu'ils ont récemment conquises. Le Conseil a également imposé plusieurs sanctions contre les combattants, dont un embargo sur les armes.

Le Conseil a par ailleurs renouvelé son soutien au président yéménite déchu Abd Rabbo Mansour Hadi, enfui et réfugié en Arabie saoudite. Ainsi, il invite les belligérants à régler leurs différends par la négociation, notamment en soutenant la médiation de l'ONU, de façon à obtenir «une cessation rapide» des hostilités, selon le Conseil.

Le projet de résolution avait été rédigé par les pays du Golfe et présenté par la Jordanie, qui préside le Conseil en avril. Il a fait l'objet d'intenses discussions depuis une semaine avec la Russie, qui pouvait le bloquer en usant de son droit de veto. Moscou estimait que de précédentes moutures du texte étaient trop favorables au président déchu et que la coalition militaire conduite par Riyad contre la population yéménite devrait elle aussi cesser ses opérations militaires.

Source: divers et rédaction
15-04-2015 | 16:29

http://www.french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=14714&cid=304#.VS6xZZNCfao


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau