YEMEN

YEMEN

YEMEN : LA RESISTANCE MET LE CAP SUR LE NORD

Yémen : tir d’un Zelzal-1 sur des positions saoudiennes à Hajjah

Fri Sep 13, 2019 9:48AM

La Résistance yéménite tire un missile Zelzal-1 sur des positions saoudiennes. (Photo d'archives)

La Résistance yéménite tire un missile Zelzal-1 sur des positions saoudiennes. (Photo d'archives)

Selon la chaîne d’information yéménite, al-Masirah l’armée et les Comités populaires, dits également Ansarallah poursuivent toujours leurs opérations à l’encontre des agresseurs saoudiens sur divers fronts.

« Dans ce cadre, les forces yéménites ont tiré vendredi 13 septembre un autre missile balistique sur les positions de l’ennemi saoudien », a-t-on appris de la même source.

Yémen : l'ennemi visé sur le triangle d’Ahem

Yémen : l'ennemi visé sur le triangle d’Ahem

Le Sud saoudien n'est pas à l'abri des tirs des missiles yéménites et la DCA saoudienne fait flop à Najran et à à Jizan.

Ainsi, les positions de la coalition saoudienne situées sur le front de Hayran à Hajjah au nord du Yémen ont fait l’objet d’un tir de missile balistique Zelzal-1.

Selon une autre dépêche en provenance du nord-ouest du Yémen, les mercenaires affiliés au régime de Riyad ont lancé ces derniers jours de violentes attaques contre les positions des forces yéménites dans la province de Hajjah.

Appuyés par un important soutien aérien de l’aviation saoudienne, les mercenaires ont lancé plus précisément des attaques contre les forces yéménites sur les axes nord, sud et sud-ouest du district de Harad à Hajjah.

Des sources d’information rapportent aussi que les mercenaires des Saoudiens sont arrivés à s’emparer de la région de Hijawara à l’issue de violents combats sur l'axe sud-ouest de Harad.

Selon des sources déployées sur le terrain, ce sont des dizaines de mercenaires de nationalités différentes, y compris des Soudanais, qui auraient participé à l'opération qui a conduit à l'occupation de la région de Hijawara au sud-ouest de la ville stratégique de Harad.

Riyad défait : et les

Riyad défait : et les "taupes" d'Ansarallah?

Ripostant aux agressions de Riyad, Ansarallah fait preuve d’efficacité sur tous les plans.

Les forces yéménites déployées dans la banlieue est de la région de Hijawara tendent des embuscades, lancent des contre-attaques et créent des pièges explosifs afin d’enrayer la progression de l’ennemi sur cet axe.

Les mercenaires pro-Riyad essaient d’abord de prendre le contrôle de la ville de Harad pour pénétrer la province de Hajjah et sécuriser ensuite les frontières méridionales de la province de Jizan.

Selon une autre dépêche en provenance du Nord de Harad (au sud du poste-frontière de Tawal), une tentative des mercenaires qui avaient planifié de faire une progression dans le district d’al-Malahit a été neutralisée par la Résistance yéménite.

La zone d’al-Malahit se situe au sud du point de passage frontalier d’Al-Tawal et les forces armées yéménites ont l’intention d’en chasser complètement les Saoudiens.

Des dizaines de mercenaires saoudiens ont été tués et blessés au cours des affrontements. Malgré les lourdes frappes aériennes saoudiennes, les combattants yéménites n’ont pas rebroussé chemin et ils résistent vaillamment.

Selon certains rapports parvenus du triangle d’Ahem dans la province de Hajjah, l’armée et Ansarallah ont repoussé une attaque de mercenaires qui tentaient de s’infiltrer sur le Rif sud de cette ville.

Les unités d'artillerie et de missiles des forces yéménites ont attaqué les bastions des mercenaires dans la banlieue de Harad avant de leur infliger de lourds dégâts.

Actuellement, les Saoudiens contrôlent quelques 12 % de la province de Hajjah, comprenant le désert du Midi et aussi une grande partie des régions de Heayran et de Tawal. Cela dit, 90 % de la province de Hajjah est sous le contrôle des forces yéménites.

 

Arabie-Sud: la triple offensive d'Ansarallah

Arabie-Sud: la triple offensive d'Ansarallah

Des attaques simultanées de trois unités de snipers, de missiles et d’artillerie de l’armée et d’Ansarallah du Yémen contre Najran et Jizan au sud de l’Arabie saoudite. Bonjour les dégâts!

La province de Hajjah est située au nord-ouest du Yémen, à l’ouest de la mer Rouge et au nord de la province de Jizan en Arabie saoudite où Riyad perd du terrain de jour en jour. Depuis les axes septentrional et oriental, Hajjah est respectivement au voisinage des provinces de Hudaydah et d’Amran.

https://www.presstv.com/DetailFr/2019/09/13/606068/Ymen--la-Rsistance-met-le-cap-sur-le-Nord


LE PORT SAOUDIEN DE JIZAN FRAPPE PAR SIX MISSILES BALISTIQUES ZELZAL-1 TIRES PAR LA RESISTANCE YEMENITE

Le port saoudien de Jizan frappé par six missiles balistiques de type Zelzal-1

Mon Sep 9, 2019 10:25AM

Ansarallah tire des missiles Zelzal-1 en direction des positions saoudiennes à Jizan et à Asir. ©Yemen News

Ansarallah tire des missiles Zelzal-1 en direction des positions saoudiennes à Jizan et à Asir. ©Yemen News

Au Yémen, Ansarallah a tiré, dans la nuit de dimanche à lundi 8 septembre, six missiles balistiques de type Zelzal-1 sur des positions de l’armée saoudienne à Jizan, dans le sud-ouest de l’Arabie saoudite. Une salve de six missiles pour rappeler les capacités des forces yéménites à paralyser l'adversaire au domicile. 

Selon la chaîne d’information libanaise, Al-Mayadeen, six missiles balistiques ont été tirés contre une base des militaires saoudiens et de leurs mercenaires soudanais dans la région de Jabal al-Daoud à Jizan, port stratégique du sud de l'Arabie saoudite. 

L'arme

L'arme "pétrolière" d'Ansarallah?

L'émergence inévitable d'un acteur étatique de poids d'Ansarallah en mer Rouge, capable de nuire au secteur pétrolier saoudien...voici le dilemme US

L'attaque balistique a eu lieu en riposte à la poursuite des agressions de la coalition saoudienne contre le territoire yéménite depuis cinq ans maintenant. L’armée et Ansarallah ont également tiré le samedi 7 septembre deux missiles balistiques Zelzal-1 sur deux fiefs de mercenaires pro-Riyad à Mujazah, située dans la province saoudienne d’Asir, prouvant qu'ils sont capables de faire le feu sur tout le sud saoudien. Alors que le sud saoudien est sous le feu des missiles, le binôme Riyad-Abou Dhabi continue à mobiliser les Yéménites contre lui dans des territoires qu'il contrôle par ruse et soudoiement depuis 5 ans. 

Les tribus et les notables du sud du Yémen ont appelé l’ONU à ouvrir une enquête sur les « massacres » commis à Aden et Abyan par les Émirats arabes unis, massacres commis contre les forces pro-Riyad.

PressTV-Yémen: pourquoi Riyad a perdu?

PressTV-Yémen: pourquoi Riyad a perdu?

La guerre par procuration dans le sud du Yémen est le signe du désarroi de la coalition saoudienne

Les membres des tribus d’Abyan ont adressé un message aux tribus du Sud pour les exhorter à exprimer leur position face aux actes hostiles du Conseil de transition du Sud contre les dirigeants et les habitants de la région centrale du Yémen, signe que la population yéménite du Sud commence à affûter les armes pour couper les mains aux occupants. 

Pour mémoire, la semaine dernière, les Émirats arabes unis ont bombardé la position des forces affiliées à Mansour Hadi, président démissionnaire yéménite à l’entrée orientale d’Aden pour les empêcher de se diriger vers Aden, ville sous contrôle des séparatistes du Sud, soutenus par Abou Dhabi.

Lire plus: "Les USA se préparent à avoir une base militaire au Sud yéménite"

Mort de plusieurs mercenaires pro-Riyad

Sur le terrain, Ansarallah a mené à Hajjah sur la mer Rouge, et limitrophe de la province d'Asir une chasse grandeur nature aux officiers saoudiens, à la tête des opérations anti-yéménites. Des officiers saoudiens et leurs mercenaires ont été tués ou blessés et leurs équipements et munitions détruits sur le triangle Aham, Hiran et le sud de Harad dans des opérations impliquant des unités d’artillerie lourde, des tireurs d'élites et des missiles », a-t-on a appris d’Al-Masirah. 9 effectifs de l’armée saoudienne ont été tués dans une opération de tireurs d’élite d’Ansarallah dans le sud de Harad et à l’est du triangle d’Aham. Un peu plus tôt, les forces yéménites ont frappé aux drones des fiefs des mercenaires positionnés dans l’ouest de Harad, tuant de nombreux d’entre eux et en blessant un certain d’autres.

https://www.presstv.com/DetailFr/2019/09/09/605705/Arabie--salve-de-6-Zelzal1-sur-Jizan


 

DANGEREUX ACCORD ENTRE BEN SALMAN ET BEN ZAYED CONCERNANT LE YEMEN

Dangereux accord entre Ben Salman et Ben Zayed sur le Yémen

 Depuis 2 heures  7 septembre 2019

156777078056794900

 EAU - Monde arabe - Pays du Golfe - Spécial notre site

 

Rédaction du site

Selon le militant saoudien, Hamza al-Hassan  » Mohammad ben Salman et Mohammad ben Zayed ont accepté de diviser le Yémen, en laissant le  nord à Hadi et le sud aux mains du Conseil de transition. Cette question est définitive et irréversible à tout prix, selon ses termes, a rapporté la chaine satellitaire iranienne alAlam.

Dans une série de tweets diffusés sur son compte Twitter, M.Hassan a  souligné que « la coalition est plongée dans une crise militaire, ce qui constitue une victoire militaire, politique et morale pour Ansarullah. D’où le contrôle transitoire d’Aden , afin d’occuper les Yémenites, et d’avoir une carte pour pouvoir négocier.  Car, Riyad veut  poursuivre ses négociations sur la guerre  avec Hadi jusqu’à la fin et veut préserver le Conseil de  transition pour  renforcer ses négociations, dans l’attente qu’il remplace Hadi « .

M.Hassan a ajouté que « l’étape actuelle exige la possession de deux   cartes : celles de  la légitimité  et de  la transition. En d’autres termes, l’alliance saoudo-émiratie ( qui se trouve dans une phase de transition) cherche un autre acteur.  Se contenter de  la seule légitimité signifie  la poursuite de la guerre, et ne posséder que la carte de  la transition signifie la division et guerre civile au Yémen.  D’où, la nécessité de posséder les deux cartes, et donc, les réunions de Jeddah sont une tentative de créés au Yémen deux têtes: la  légitimité  et    la transition ».

Hamza al-Hassan a ajouté qu' »il était prématuré de parier sur un conflit entre les Émirats arabes unis et l’Arabie saoudite. Leur accord stratégique est toujours en vigueur et le pari saoudien-émirati sur la poursuite de la guerre jusqu’à la fin d’Ansar Allah est une illusion.Car ce qui s’est passé à Adan n’est qu’une justification , un moyen pour cesser la guerre côté saoudien.  Ceux qui croient que l’Arabie a vaincu les Emirats et qu’elle se tiendra aux côtés de Hadi contre le conseil de transition ou contre Ben Zayed, se trompe ».

En ce qui concerne la visite des ministres des Affaires étrangères, MM.al-Jubeir et Abdallah ben Zayed au Pakistan, M.Hassan a déclaré que « la visite des ministres des Affaires étrangères Ben Zayed et al-Jubeir au Pakistan n’avait rien à voir avec la question du Cachemire, elle est liée au Yémen, en effet, il s’agit de mettre des troupes pakistanaises à la frontière yéméno-saoudienne lors du retrait de Riyad et de l’arrêt de la guerre! C’est-à-dire que les forces pakistanaises devraient être les garantes de l’accord sur le terrain. « 

Source: Médias

https://www.presstv.com/DetailFr/2019/09/07/605553/Eurasie-la-Mongoli-sinvite-dans-le-jeu


 

YEMEN : DES MISSILES BALISTIQUES BADR 1 METTENT HORS D'USAGE L’AÉROPORT SAOUDIEN A NAJRANE

Les Badr 1 mettent hors de service l’aéroport saoudien à Najrane… en riposte à plus de 60 raids de la coalition

 Depuis 5 heures  5 septembre 2019

tir_missile_yemen

 Monde arabe - Yémen

 

Rédaction du site

En réponse aux agressions de la coalition mené par l’Arabie saoudite contre le Yémen, Ansarullah et l’armée yéménite ont de nouveau tiré une salve de missiles balistiques de type Badr 1 contre l’aéroport saoudien à Najrane.Le mardi aussi cet aéroport avait fait l’objet de tirs de missiles de type Badr1. La semaine passée, les avions de guerres et des hélicoptères Apaches qui y étaient stationnées ont été bombardés par des drones d’attaques de type Kassef 2 (K2).

Selon le site en ligne de la télévision yéménite al-Masirah, proche d’Ansarullah, le porte-parole des forces armées yéménites Yahia Sarii a assuré que l’aéroport en question est désormais hors de service.
« Les tirs ont touché ses avions de combat et de guerre ainsi que d’autres cibles militaires », a indiqué M. Sarii.
Un camp militaire Kowwat al-Wajeb a lui aussi été frappé et «des ambulances ont été observées en train d’affluer sur le lieu », a-t-il précisé.

« Ces tirs sont la riposte aux crimes de l’offensive et à son embargo qui se poursuivent contre notre grand peuple », a-t-il tenu à préciser, faisant état d’une soixantaine de raids aériens qui ont été perpétrée par la coalition arabe menée par l’Arabie saoudite, durant ces dernières heures.

Toujours selon Sarii, ces drones ont attaqué le mercredi 4 septembre un autre aéroport militaire, celui du roi Khaled situé à Khamis Machite.
Ce jour meme, les raids de la coalition ont bombardé d’innombrables gouvernorats, notamment ceux de Al-Tahitat, Al-Hok, Hiss,  Razeh, Gamr, …  Celui de Hadar a fait l’objet de 9 raids aériens.
Alors que les régions frontalières notamment celle de Saada au nord du Yémen ont été victimes à elles seules d’une cinquantaine de raids.

Source: Médias

https://french.almanar.com.lb/1485772


 

YEMEN : LES USA CONFIRMENT CHERCHER UNE SOLUTION POLITIQUE AVEC LES HOUTHIS

Yémen: Washington confirme chercher une solution politique avec les Houthis

 Depuis 27 minutes  5 septembre 2019

david_schenker

 Monde arabe - Yémen

 

Les Etats-Unis ont confirmé jeudi être en pourparlers avec les rebelles Houthis au Yémen pour trouver une solution « acceptable » au conflit qui dévaste depuis cinq ans ce pays où s’est embourbé leur allié saoudien.

L’annonce a été faite par un diplomate américain de haut rang au cours d’une visite en Arabie saoudite qui conduit au Yémen une coalition contre le Yemen. C’est la première fois qu’un responsable américain évoque publiquement des pourparlers entre l’administration du président Donald Trump et l’organisation Ansarullah qui contrôlent de larges portions du nord du pays ainsi que la capitale Sanaa depuis.
« Nous avons (…) des pourparlers dans la mesure du possible avec les Houthis pour essayer de trouver une solution négociée mutuellement acceptable au conflit », a déclaré à la presse David Schenker, assistant du secrétaire d’Etat américain au Proche-Orient.
« Nous nous concentrons (…) sur les efforts visant à mettre fin à la guerre au Yémen », a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse dans la base aérienne d’Al-Kharj au sud de Ryad.
« Nous travaillons avec (l’émissaire de l’ONU au Yémen) Martin Griffiths et nous sommes en contact étroit avec nos partenaires saoudiens », a-t-il poursuivi.

M. Schenker n’a pas précisé la nature des contacts entre l’administration américaine et les Houthis ni le lieu de ces pourparlers.

Au cours de sa visite sur la base d’Al Kharj, les responsables militaires saoudiens lui ont fait un exposé sur les opérations militaires au Yémen.
Ils lui ont également montré des débris de missiles tirés sur l’Arabie saoudite par les Houthis et qu’ils disent être de fabrication iranienne.
L’Arabie saoudite, et sa coalition interviennent militairement au Yémen depuis mars 2015 contre le Yémen. Elles ont longtemps soutenu le président contesté Abed Rabbo Mansour Hadi

« Victoire »

« Nous ne confirmons pas, ni ne démentons mais nous sommes ouverts à tout le monde à l’exception de l’entité sioniste », a commenté à l’AFP un dirigeant de l’organisation Ansarullah, Hamid Assem.
« Que les Etats-Unis disent qu’ils nous parlent est une grande victoire pour nous et la preuve que nous avions raison », a ajouté M. Assem, joint par téléphone à partir de Dubaï.

Le Wall Street Journal (WSJ) a rapporté mercredi que les Etats-Unis s’apprêtaient à entamer des pourparlers directs avec les Houthis.

L’initiative intervient après l’intensification par les Houthis des attaques de missiles et de drones contre l’Arabie saoudite voisine et sur fond de tensions régionales.
« Les Etats-Unis cherchent à inciter l’Arabie saoudite à prendre part à des pourparlers secrets à Oman avec les dirigeants Houthis dans le but de négocier un cessez-le-feu au Yémen », avait écrit le WSJ, citant des responsables familiers avec ce dossier.

L’équipe de négociateurs américains sera dirigée par Christopher Henzel, un diplomate chevronné qui est devenu le premier ambassadeur de l’administration Trump au Yémen en avril, selon le WSJ.
Sous l’administration de Barack Obama, les responsables américains ont eu de brefs contacts avec les Houthis en juin 2015 afin de les convaincre d’assister à pourparlers de paix parrainés par l’ONU à Genève.

La conférence de Genève et d’autres négociations, menées sous l’égide des Nations unies, n’ont pas réussi à mettre fin au conflit au Yémen.
« Il y a aussi des inquiétudes grandissantes à Washington sur le fait que l’Arabie saoudite ne veut pas sérieusement mettre fin au conflit », écrit le WSJ.

Depuis 2014, le conflit a fait des dizaines de milliers de morts dont de nombreux civils, d’après des ONG. Il a plongé ce pays –le plus pauvre de la péninsule arabique– dans la pire crise humanitaire au monde, selon l’ONU.

Source: Avec AFP

https://french.almanar.com.lb/1486091


 

YEMEN : DES DIZAINES DE SOLDATS SAOUDIENS TUES OU BLESSES DANS LES TROIS PROVINCES MÉRIDIONALES

Yémen : plus de 50 militaires saoudiens tués ou blessés dans les trois provinces méridionales

 Depuis 5 heures  4 septembre 2019

sud

 Monde arabe - Yémen

 

Les forces yéménites ont asséné des coups durs ces derniers jours aux forces saoudiennes et aux mercenaires de la coalition menée par Riyad dans le sud de l’Arabie saoudite.

Les combattants yéménites ont mené des frappes depuis divers axes contre les positions des mercenaires de la coalition saoudienne dans les provinces de Najrane, d’Assir et de Jizane, dans le sud de l’Arabie saoudite.

Les forces de l’armée et d’Ansarullah ont réussi à briser les lignes de défense des forces saoudiennes dans le désert d’Ajacher sur l’axe du sud-ouest de la province de Najrane. Des photos publiées par le Média de guerre des forces yéménéites montrent les moments d’affrontements.

Plusieurs mercenaires de la coalition saoudienne ont été tués ou blessés au cours d’une opération éclair sur cet axe, a-t-on indiqué de sources militaires.

De même, les forces yéménites ont mené des frappes contre les mercenaires de la coalition aux alentours de la base de Tayyib al-Ism, tuant plusieurs des leurs.

De l’autre côté, l’unité balistique d’Ansarullah a tiré quatre missiles Zelzal-1 en direction des mercenaires saoudiens aux alentours du mont al-Sadis dans les zones frontalières de la province de Najrane. Bilan: de lourds dégâts côté saoudien.

Les forces yéménites ont également mené une opération surprise depuis les zones sous leur contrôle dans le sud-ouest de la province de Najrane, contre les mercenaires de la coalition auxquels ils ont repris plusieurs localités.

Simultanément à cette attaque, les mercenaires saoudiens, épaulés par des avions et drones de la coalition dirigée par l’Arabie, ont mené une vaste opération contre les forces yéménites près du mont al-Sadis. Après quelques heures d’affrontements intenses, les forces yéménites ont réussi à repousser l’attaque des mercenaires de la coalition.

Selon les dernières informations en provenance du Sud saoudien, les combattants yéménites cherchent à prendre le contrôle des zones au sud et au sud-ouest de la province de Najrane et à encercler ensuite les mercenaires de la coalition dans des zones occupées dans l’est de la province de Saada.

Un rapport en provenance du sud de la province de Jizane indique que l’unité des francs-tireurs d’Ansarullah a tué six mercenaires de la coalition à l’est du mont al-Doud et à l’est de Jahfan dans la province de Jizane.

L’autre province méridionale de l’Arabie saoudite, Assir, a aussi été ces derniers jours la cible des opérations des forces yéménites visant les mercenaires de la coalition dans les régions d’al-Majaza de l’est et d’al-Majaza de l’ouest. Les forces de l’armée et d’Ansarullah ont ainsi pris le contrôle de plusieurs localités.

Dans l’ensemble, 50 militaires saoudiens, dont plusieurs officiers haut gradés, ont été tués et plusieurs autres ont été blessés au cours d’affrontements et d’attaques aux missiles et à l’artillerie des forces yéménites contre les provinces de Najrane, de Jizane et d’Assir dans le sud de l’Arabie saoudite.

 

Source: Avec PressTV

https://french.almanar.com.lb/1484925


 

LE NOUVEAU MISSILE YEMENITE QASSEM 1 REUSSIT SA SECONDE MISSION EN 4 JOURS

L’armée saoudienne a été la cible du nouveau missile yéménite

Fri Aug 30, 2019 6:13PM

Un missile Qassem 1 s’est abattu sur les positions de l’ennemi saoudien. ©Harbi Press/Illustration

Un missile Qassem 1 s’est abattu sur les positions de l’ennemi saoudien. ©Harbi Press/Illustration

L’unité de missile de l’armée et d’Ansarallah du Yémen a tiré ce vendredi 30 août un missile Qassem 1 de moyenne portée sur les positions de l’armée saoudienne et de ses mercenaires situées dans le nord de Heyran dans le gouvernorat yéménite de Hajjah.

D’après le porte-parole des forces armées yéménites, le général Yahya Saree, cette attaque a fait des dizaines de morts et de blessés dans les rangs de l’ennemi.

« Il s’agissait d’une opération préventive en vue de faire échouer le plan de l’ennemi qui se préparait à avancer vers les positions de l’armée et des combattants d’Ansarallah », a déclaré le général Saree.

Les pro-Riyad abandonnés face à Ansarallah

Les pro-Riyad abandonnés face à Ansarallah

L’armée yéménite a annoncé avoir frappé un aéroport de l’Arabie saoudite par ses drones d’assaut.

 

« Les évolutions yéménites sur différents fronts ne sont pas dans l’intérêt de l’Arabie saoudite. C’est pourquoi il semble que Riyad souhaite des négociations en vue de sortir du bourbier du golfe Persique. Un coup d’œil rapide sur les évolutions yéménites de ces dernières semaines montre que les forces armées yéménites sont en position de force devant la coalition saoudienne. Ces derniers jours, les forces yéménites ont une nouvelle fois tiré un missile de croisière sur l’aéroport d’Abha en Arabie saoudite », a rapporté la chaîne al-Mayadeen.

 

PressTV-Ansarallah dévoile sa nouvelle DCA

PressTV-Ansarallah dévoile sa nouvelle DCA

Le Yémen a dévoilé ses nouveaux systèmes de défense antiaérienne Fater-1 et Thaqeb 2.

« Alors que plus de 4 ans se sont écoulés depuis l’embargo imposé au Yémen, les forces yéménites continuent de renforcer leurs capacités. Actuellement, Riyad se trouve dans une impasse. Il est impossible de sortir de cette impasse par une option militaire. Et ce, alors que la coalition saoudienne, compte tenu des évolutions yéménites et de sa divergence avec les Émirats arabes unis, vit des moments très difficiles. C’est pourquoi, il semble que les Saoud aient opté pour le dialogue », a ajouté la chaîne de télévision libanaise. 

 

Les Émirats bombardent les pro-Riyad

Les Émirats bombardent les pro-Riyad

Événement rarissime, les avions de combat émiratis ont bombardé les miliciens pro-saoudiens à Aden, faisant des dizaines de morts et de blessés.

https://www.presstv.com/DetailFr/2019/08/30/604882/Ymen-Arabie-saoudite-missile-Qassem-1-Hayran-Ansarallah


 

L'ARABIE SAOUDITE FRAPPÉE AU COEUR. RIYAD, LA CAPITALE CIBLÉE AU DRONE

Une vaste attaque au drone contre la capitale saoudienne

Mon Aug 26, 2019 10:40AM

La cartographie de la ville de Riyad.( Google map)

La cartographie de la ville de Riyad.( Google map)

La capitale saoudienne, Riyad, vient d'être prise pour cible par une vaste attaque au drone. Cette attaque intervient quelques jours après une autre attaque des forces yéménites contre les installations pétrolières au sud-est du Royaume, soit le méga gisement pétro-gazier, Al-Shaybah. 

ARAMCO frappé au cœur...

ARAMCO frappé au cœur...

La plus grande opération de drone yéménite contre la profondeur stratégique saoudienne.

Le porte-parole des forces yéménites, Yahya Saree a affirmé que cette " vaste attaque" a visé "l'une des cibles militaires les plus importantes de la capitale saoudienne". 

Ce matin, cette même source avait fait état de la plus grande frappe au missile jamais effectuée par Ansarallah contre le territoire saoudien. La Résistance yéménite a pris pour cible de 10 missiles de type Badr-1 l'aéroport du port stratégique de Jizan, au sud de l'Arabie saoudite. Dans le même temps, la base militaire de Khamis Mushait située dans la province d'Assir a également été prise pour cible des frappes au drone Qassef k2. 

Après l'attaque spectaculaire au drone contre le pipeline Est-ouest le 14 mai, puis l'attaque au drone contre le champ al-Shayban, qui a succédé au tir de missiles de moyenne portée contre Dmmam ( est saoudien), il s'agit de la quatrième attaque visant une métropole saoudienne. 

 

À suivre...

https://www.presstv.com/DetailFr/2019/08/26/604516/Riyad-frapp-


 

A LA FRONTIERE SAOUDO-EMIRATIE DES DRONES DE LA RESISTANCE YEMENITE ONT BOMBARDE AVEC SUCCES UNE RAFFINERIE CONTENANT PLUS D’UN MILLIARD DE BARILS

Yémen : 10 avions bombardent un champ pétrolier à la frontière saoudo-émiratie. The Guardian le compare à « une mine d’or »

 Depuis 5 heures  17 août 2019

chiba

 Monde arabe - Yémen

 

sarii3

L’unité de drones de l’armée yéménite et d’Ansarullah a mené, ce samedi 17 aout, l’une de ses plus grandes opérations contre une raffinerie à la frontière saoudo-émiratie.

10 avions ont bombardé la raffinerie Al-Chiba, a précisé le porte-parole des forces yéménites, le général Yehya Sarii.

Et d’ajouter : le champ pétrolier et la raffinerie d’al-Chiba Il contient le plus important stock stratégique du Royaume et contient plus d’un milliard de barils.

Et d’expliquer : « cette offensive est une opération de dissuasion en riposte aux crimes de la coalition et son blocus à l’encontre du Yémen ».

Il a salué « tous les nobles qui ont contribué au succès de cette opération ».

Le général Sarii a promis « le régime saoudien et les forces d’invasion d’opérations plus vastes et douloureuse en cas de la poursuite de leur agression ». Il a dans ce contexte appelé « tous les entreprises et les civils de s’éloigner de toutes les installations vitales saoudiennes, vu qu’elles sont devenues des cibles légitimes à frapper ».

The Guardian le compare à « une mine d’or »

Pour sa part, le quotidien britannique The Guardian a évoqué la valeur et l’importance du champ pétrolier visé par les drones yéménites, le comparant à « une mine d’or ».

Et d’ajouter : « la raffinerie d’al-Chiba produit quotidiennement plus de 600 mille de barils de haute qualité. Ses revenus atteignent 50 millions dollars par jour ».

The Guardian poursuit: « Un différend oppose les Emirats à l’Arabie sur ce champ pétrolier situé à 10 km des frontières sud de l’émirat d’Abou Dhabi… Il regroupe en outre des installations résidentielles pour mille personnes ».

 

Source: AlManar

https://french.almanar.com.lb/1465202


 

LA RESISTANCE YEMENITE SE DOTE DE SA PROPRE DCA

Sanaa va dévoiler son système de défense antiaérienne

Mon Aug 12, 2019 3:19PM

La DCA yéménite va surprendre Riyad. ©Fars News

La DCA yéménite va surprendre Riyad. ©Fars News

Le général Yahya Saree, porte-parole des forces armées yéménites prendra parole, prochainement, sur les forces de la défense anti-aérienne, en pleine croissance.

« Dans un proche avenir, je parlerai de notre système de défense antiaérienne et de sa capacité grandissante », a assuré le général Saree, cité par la chaîne yéménite Al-Massirah.

« Afin de renforcer leurs capacités de défense militaire, les forces armées yéménites envisagent de dévoiler leur nouvelle arme de défense antiaérienne qui est en phase d'essais », a-t-il indiqué.

« La capacité de défense militaire du Yémen est la fierté du peuple yéménite et sera source d'admiration pour les générations futures », a confié le général Saree.

PressTV-Yémen: un avion saoudien abattu

PressTV-Yémen: un avion saoudien abattu

Un avion espion saoudien a été abattu par les forces yéménites.

L’armée yéménite a déjà dévoilé quelques exemples de ses acquis dans les domaines de la fabrication des missiles et drones, mais jusqu’à présent, elle n’en a rien dévoilé dans le domaine de sa défense aérienne.

En mai dernier, l'armée yéménite a détruit un drone MQ-1 saoudien de fabrication américaine, dans le ciel du sud de Sanaa.

L'année dernière, l'armée yéménite a annoncé l’interception d'un avion de combat de la coalition saoudienne et, quelques heures plus tard, la coalition confirmant cette information a précisé qu'il s'agissait d'un avion de chasse « Tornado » de fabrication britannique.

https://www.presstv.com/DetailFr/2019/08/12/603341/Ymen-DCA-dvoilement-gnral-Siri