50 TERRORISTES DE LA COALITION SAOUDO US TUES PAR UN MISSILE ZELZAL3

Yémen: 50 miliciens de la coalition tués par un missile Zelzal 3
L’équipe du site

Plus de 50 miliciens de la coalition arabe dirigé par les Saoudiens ont été tués et des dizaines d’autres blessés dans une frappe menée mercredi matin par l’armée yéménite contre leur rassemblement dans la région de Naham à l’est de Sanaa.

Selon une source militaire citée par l’agence Khabar, un missile de type Zelzal 3 a visé des rassemblements militaires des miliciens de la coalition saoudo-US, au moment où ils s’apprêtaient à progresser vers la région de Majawha à Naham.

Les miliciens de la coalition appuyés par les avions saoudiens tentent en vain depuis des mois de s’emparer de la région stratégique de Naham.

L'Iran condamne le massacre à Sarari

Sur un autre plan, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a vivement condamné le nouveau crime de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite visant les civils et les lieux de culte dans le village de Sarari, à Taëz (sud-ouest). 

Pour Bahram Qassemi, le massacre des habitants innocents dans le but d'exterminer toute ou une partie de la population civile est un exemple flagrant du génocide et du crime contre l'humanité.

"La poursuite du massacre des civils yéménites est un signe de la faiblesse des mercenaires de Riyad", a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, cité par PressTV.

Qassemi a ajouté que le bellicisme des dirigeants saoudiens et leur soutien idéologique au terrorisme takfiriste révèlent "le vrai visage  de ce régime qui est le père spirituel des groupes comme Al-Qaïda et Daesh".

Des centaines de miliciens de la coalition saoudo-US ont pris d’assaut  mardi à l’aube la localité de Sarari, à Taez (sud-ouest), assiégée depuis plus d’un an.

Ils ont détruit et incendié les domiciles, enlevés des dizaines de civils dont des femmes, enfants et personnes âgées. Ils ont également fait sauter des mosquées et exhumé les cadavres de religieux soufies à Sarari.

Le wahhabisme, religion d'Etat en Arabie saoudite et confession des groupes issus de la mouvance d'al-Qaïda apostasie une bonne partie des Musulmans, dont les soufis et les chiites, et légitime leur extermination.

 

 

28-07-2016 - 11:34 Dernière mise à jour 28-07-2016 - 13:34 | 334 vus

http://french.almanar.com.lb/adetails.php?eid=317260&cid=76&fromval=1&frid=76&seccatid=30&s1=1


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau