ANSARULLAH REFUSE DE DEPOSER LES ARMES ET DESTIN A LEURS ENNEMIS

Yémen: Ansarullah refuse de déposer les armes aux ennemis
L’équipe du site

Les pourparlers de paix interyéménites se sont ouverts jeudi soir à Koweït après l'arrivée de la délégation de Sanaa, a rapporté la télévision d'Etat koweïtienne.

Le ministre koweïtien des Affaires étrangères Sabah al-Khaled Al-Sabah a formellement donné le coup d'envoi de ce nouveau round de négociations en présence du médiateur de l'ONU pour le Yémen Ismaïl Ould Cheikh Ahmed.

Les négociations visent à trouver une solution au conflit au Yémen en proie à une guerre sans merci depuis mars 2015 de la part des forces de la coalition saoudo-US qui soutiennent le président démissionnaire Abd Rabbo Mansour Hadi face à l’armée régulière et aux forces populaires d’Ansarullah (Houthis).

La délégation de Sanaa (Ansarullah + Congrès populaire) a insisté sur la nécessité de veiller au respect de la trêve avant d’entamer les discussions.

La délégation a émis des réserves quant aux cinq points présentés par la délégation soutenue par Ryad, et adoptés par l’émissaire onusien Ismaïl Ould Cheikh.

Les représentants de Sanaa ont réitéré qu’ « ils ne sont pas venus au Koweït pour déposer leurs armes et destin à leurs ennemis ». Ils se sont dits « prêts à une paix réelle et à un accord entre yéménites ».

Et d’assurer: « le cessez-le-feu n’est pas une question de procédure mais nécessite une volonté sérieuse. Un simple coup de téléphone est capable de mener à un cessez-le-feu ».

Selon le médiateur de l'ONU, les pourparlers au Koweït doivent porter sur cinq grands sujets: "le retrait des milices et des groupes armés, la restitution des armes lourdes à l'Etat, des arrangements intérimaires de sécurité, le rétablissement des institutions de l'Etat et la reprise d'un dialogue politique inclusif, en plus de la création d'une commission spéciale pour les prisonniers et les détenus".

Sur le terrain, les mercenaires de la coalition ont poursuivi le viol de la trêve. Une source militaire citée par le site Khabar a affirmé que de violents affrontements ont éclaté jeudi soir à Taez (sud-ouest) entre l’armée yéménite appuyée par Ansarullah qui ont repoussé une offensive des miliciens soutenus par l’Arabie saoudite.

 

Source: Divers

22-04-2016 - 11:01 Dernière mise à jour 22-04-2016 - 11:01 | 86 vus
 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau