ANSARULLAH REPOUSSE UNE PROGRESSION SAOUDIENNE VERS NAJRANE

Yémen: une progression saoudienne vers Najrane repoussée par Ansarullah
L’équipe du site

Les forces yéménites (armée + Ansarullah) ont repoussé dimanche une progression militaire saoudienne vers la région frontalière saoudienne de Najrane, a affirmé une source militaire citée par l’agence Khabar.

De violents affrontements ont opposé les militaires saoudiens appuyés par les avions Apaches aux forces yéménites ayant asséné une frappe cuisante aux soldats saoudiens. Les combats, qui ont pris fin vers midi, ont duré près de 7 heures. La coalition saoudienne n'a pas fourni de bilan sur les pertes saoudiennes à Najrane.

En riposte à la poursuite des raids contre le Yémen, les forces yéménites ont intensifié ces derniers jours leurs frappes visant les militaires saoudiens à la frontière.

Les positions des terroristes attaquées à Bab el-Mandeb

Un commandant des comités révolutionnaires, Hossein al-Houthi, a annoncé ce dimanche que

Les forces yéménites ont en outre attaqué les lieux de rassemblement des miliciens de la coalition saoudo-US au sud de Dhoubab, dans la province de Taëz, près du détroit stratégique de Bab el-Mandeb (sud-ouest), a révélé dimanche Hossein al-Houthi, un dirigeant d’Ansarullah.

Au cours de cette attaque, les unités de l'armée et d’Ansarullah ont tiré des roquettes Katioucha sur les positions des mercenaires pro-saoudiens.

Selon Hossein al-Houthi, les tirs ont été effectués après la localisation précise des terroristes, d'où l'importance des dégâts et des pertes dans les rangs des terroristes.

Des takfiristes font exploser une mosquée du 16e siècle  

Par ailleurs, des miliciens takfirstes proches de la coalition saoudienne ont fait exploser une mosquée datant du 16e siècle et abritant le mausolée d'un théologien soufi vénéré à Taëz (sud-ouest), a indiqué dimanche un responsable local.

Des hommes armés dirigés par leur chef salafiste connu sous le nom d'Abou Abbas ont fait exploser dans la nuit de vendredi la mosquée du cheikh Abdel Hadi al-Soudi, a indiqué ce responsable à l'AFP confirmant des informations de presse sur cette nouvelle agression.

La commission yéménite pour les antiquités et les musées a condamné l'attaque de ce site considéré comme le plus connu à Taëz, la troisième ville du pays.

Selon cette commission, le dôme blanc de cette mosquée était "l'un des plus grands au Yémen et l'un des plus beaux sites religieux dans le vieux Taëz".

Mardi dernier, des centaines de miliciens de la coalition saoudo-US ont également pris d’assaut  la localité de Sarari, à Taez (sud-ouest).

Ils ont détruit et incendié les domiciles de Sarari, enlevés des civils  dont des enfants, des femmes et des personnes âgées. Ils ont également fait sauter les mosquées et exhumé les cadavres des personnalités soufies dans cette localité.

Le wahhabisme, religion d'Etat en Arabie saoudite, lequel prône une lecture rigoriste et erronée de l'Islam, apostasie les écoles soufies et (chiites aussi) et oeuvre pour leur extermination et l'élimination de leur patrimoine religieux et culturel.

 

Source: Divers

01-08-2016 - 10:47 Dernière mise à jour 01-08-2016 - 10:47 | 370 vus

http://french.almanar.com.lb/adetails.php?eid=317843&cid=76&fromval=1&frid=76&seccatid=30&s1=1


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau