DERNIERS DEVELOPPEMENTS AU YEMEN

 

IRIB – Ce vendredi 1er janvier, les raids aériens contre le Yémen ne se sont pas relâchés : différentes régions du pays ont été bombardées et mises à feu et à sang.

Dans la foulée, les chasseurs saoudiens ont pilonné les zones d’habitation à Hajjah, dans l’Ouest du Yémen ; 11 personnes ont été tuées et plusieurs autres, blessées. De même, 15 personnes ont trouvé le martyre et 13 autres ont été blessées, dans les raids aériens de l’Arabie saoudite contre les maisons d’habitation à Taez, rapporte la chaîne Al-Manar. Les chasseurs saoudiens ont également bombardé des maisons d’habitation et une école dans la ville de Sahab dans la province de Saada au Nord, tandis que des régions à Sanaa, à Maarib et à Taez, au Sud, et dans le port d'Al-Moukha à l’Ouest, ont été à maintes reprises frappées par l’aviation saoudienne. Dans le même temps, la chaîne anglophone iranienne Press TV a fait part de la mort de 2 personnes dans un raid aérien saoudien dans la province de Hadida à l’Ouest du Yémen, une attaque qui a fait au moins 8 blessés. En outre, les chasseurs saoudiens ont détruit une mosquée à Bilad Al-Russ, à Sanaa.

En riposte à ces agressions, l’armée et les forces populaires yéménites ont mené avec succès plusieurs opérations dans différentes régions de Taez, au Sud, tuant des dizaines de militaires et de mercenaires de l’Arabie saoudite. Les forces militaires et populaires yéménites ont également repris aux occupants saoudiens trois bases militaires dans la province de Maarib ; nombre d’effectifs militaires saoudiens ont été tués au cours de ces opérations. En plus, 12 militaires saoudiens ont trouvé la mort, dans les attaques de l’artillerie de l’armée yéménite contre les positions des militaires saoudiens dans la région de Jizan, les forces yéménites ayant pris le contrôle de plusieurs bases militaires saoudiennes. Les militaires et mercenaires de l’Arabie saoudite se sont également affrontés aux forces yéménites alors qu’ils essayaient d’avancer en direction du passage d’Al-Tawal au Nord du Yémen ; plusieurs forces saoudiennes ont été tuées ou blessées. L’allié de l’Arabie saoudite dans la guerre contre le Yémen, les Emirats Arabes Unis ont fait part, dans le même temps, de l’envoi de nouveaux véhicules militaires, à Aden, au Sud du Yémen, sous le contrôle des mercenaires du Président démissionnaire Mansour Hadi.

Par ailleurs, le Programme Alimentaire Mondial (PAM) a demandé aux parties impliquées dans le conflit au Yémen de permettre la distribution des nourritures à Taez, une ville quasi-encerclée du Sud où les conditions humanitaires se sont aggravées. Selon les rapports publiés à propos de la situation au Yémen, 82% des Yéménites sont aux prises avec une pénurie alimentaire, et souffrent de l'absence d’eau potable, de carburant, de médicaments et des services de santé.

Jan 01, 2015 18:14 UTC
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau