DISCOURS DE S. NASRALLAH : AUCUN OBJECTIF SAOUDIEN REALISE AU YEMEN

S.Nasrallah: "Aucun objectif saoudien réalisé au Yémen, le peuple triomphera"

 Le secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah a une fois de plus assuré que l'offensive saoudienne contre le Yémen a essuyé un échec cuisant et flagrant, alors que le peuple yéménite est sorti clairement victorieux.

S'exprimant en direct sur la chaine de télévision al-Manar, ce mardi soir, Sayed Nasrallah a appelé ceux qui prétendent la réalisation des objectifs de l'offensive à citer un seul des objectifs réalisés.

Pour lui,l'offensive saoudienne se poursuit et a pris une tournure plus dangereuse avec le soutien accru à al-Qaïda et l'interdiction de l'acheminement des aides humanitaires au peuple yéménite.

Au sujet de l'Irak, Sayed Nasrallah a tiré la sonnette d'alarme face au projet de loi américain de livrer des armes aux kurdes et aux sunnites sans passer par le gouvernement irakien. "Une mesure qui constitue un prélude au partage du pays et que tout le monde doit combattre", a-t-il prévenu.

Réitérant le soutien iranien, russe et celui du Hezbollah à la Syrie, le numéro un du Hezbollah a dénoncé la campagne de rumeurs mensongères menée par les médias adverses et a assuré que "remporter un round de combats ne signifie pas remporter la guerre entière".

Et à propos du Liban, Sayed Hassan Nasrallah a indiqué que la bataille du Qalamoun aura lieu et que le Hezbollah ne parlera pas des détails. L'objectif en est la protection de la population alors que l'Etat est incapable de le faire.

Dans ce qui suit, les idées essentielles de l'intervention télévisée de Sayed Nasrallah:

 "Il y a 40 jours, l'Arabie Saoudite a déclaré la guerre au Yémen. 26 jours après, la coalition de l'offensive a annoncé la fin de l'opération "Tempête de fermeté" et le passage à l'opération "Restaurer l'espoir" au peuple yéménite.

Ils ont parlé des objectifs et prétendu que la coalition les a réalisés pour passer ensuite à  l'opération "Restaurer l'espoir". Depuis cette période, l'agression se poursuit. Nous sommes devant une campagne de désinformation très grande et dangereuse dont nous allons parler.

Prétendre la réalisation des objectifs de l'offensive est la plus grande arnaque de tout ce qui a lieu. Les alliés saoudiens ont salué les résultats de l'offensive Tempête de fermeté. Malheureusement, les médias de l'autre camp  sont très puissants au niveau des potentiels matériels. Ils ont commencé à célébrer la victoire saoudienne, mais citez-moi les objectifs réalisés, voire un seul objectif depuis le déclenchement de l'offensive.

Est-ce que l'Arabie a restitué la légitimité prétendue au Yémen? Est-ce qu'elle a réussi à freiner l'avancée de l'armée yéménite? Est-ce qu'elle a désarmé Ansarullah comme elle l'a prétendu? Rien n'a été réalisé. Est-ce que l'Arabie a pu renforcer sa position au Yémen? Non.

Citez-moi un objectif et un seul de la liste des objectifs qu'ils prétendent avoir réalisé.
Nous sommes face à un échec saoudien flagrant et à une victoire yéménite claire. La ténacité et l'unité du peuple yéménite sont derrière cette victoire.
Nous parlons du premier round de la bataille.

Le deuxième round a été baptisé "Restaurer l'espoir" dans le but de cacher les premiers échecs. Ils ont fixé de grands objectifs qui nécessitent une longue période et une incursion terrestre. Ils ont fixé une nouvelle liste d'objectifs réalisables et modestes cette fois.

Ils ont dressé des objectifs réalisables pour la deuxième offensive:
Parmi ces objectifs, on en cite:
1-    Recommencer le processus politique.
2-    Continuer à protéger les civils.
3-    Assurer l'acheminement des aides internationales.
4-    Faire face aux mouvements militaires des houthis et les empêcher d'utiliser les armes saisies des dépôts.
5-    Mener une action internationale pour priver les houthis d'armes.

Le véritable objectif est de soumettre le Yémen à la domination saoudienne, sinon, l'Arabie va détruire le Yémen sur son peuple.
Les Saoudiens peuvent prétendre que leurs objectifs ont été réalisés. Pratiquement, les Saoudiens ont baissé le plafond de leurs objectifs. Ils prétendent défendre le peuple yéménite mais en même temps, ils le bombardent.

Depuis le début de l'opération Restaurer l'espoir, les frappes visent les unités résidentielles et les Saoudiens ont recours aux bombes à fragmentation, une arme prohibée très dangereuse, dont nous souffrons toujours au Liban.
Lutter contre le terrorisme: ils fournissent des armes à al-Qaïda et assurent son expansion. Ils bombardent les positions de l'armée pour empêcher son avancée dans les régions contrôlées par al-Qaïda!

Ils ont bombardé l'aéroport pour interdire aux avions humanitaires d'acheminer des aides au peuple yéménite.
Au lieu de permettre aux instances internationales d'organiser un dialogue dans un endroit neutre, Abd Rabbo Mansour Hadi a invité au dialogue en Arabie Saoudite. Ce qui complique les choses et montre que l'Arabie ne cherche pas de solution politique à la crise.

Echec saoudien cuisant

L'Arabie trompe le monde en annonçant la fin de son offensive. Mais depuis 40 jours, les bombardements se sont intensifiés. Rien n'a changé.

Aujourd'hui, l'objectif de l'offensive devient de plus en plus clair. Les forces politiques et le peuple yéménite affichent leur rejet de la domination saoudienne.

Aucun signe d'affaiblissement n'est décelé. Au contraire, les forces yéménites reprennent l'initiative et poursuivent leur avancée. Plus de 150 raids saoudiens ont été menés à Aden. Ceci démontre la progression des yéménites.

Le monde doit assumer ses responsabilités pour lever le blocus saoudien, et permettre l'acheminement des aides médicales et alimentaires à l'intérieur du pays. Le monde et les organisations internationales parlent d'une situation humanitaire catastrophique. Ceci n'ébranlera point la force et la décision des combattants libres. Faire pression sur les combattants en tuant leurs familles est une politique défaitiste.

Au Liban, au cours de la guerre de 33 jours, tout a été détruit, mais cela a poussé la résistance à réaliser à tout prix la victoire.
Ce que vous faites ne mènera nulle part, ce que vous faites vous rendra plus laides que vous l'êtes actuellement. Mais  rien n'affectera le moral du peuple yéménite. Les pays du monde et surtout islamiques, doivent œuvrer pour faire passer les aides et percer le blocus. Les peuples aussi doivent assumer leur responsabilité.

Malgré cette situation humanitaire, le peuple est plus décidé à repousser l'offensive.

Passons en Irak:

Après le contrôle de Daech de certaines provinces irakiennes et ses menaces de s'étendre dans plusieurs pays, une coalition internationale a été mise en place. Nous avons dit que les Etats-Unis ne sont pas pressés pour combattre Daech. Au contraire, ils vont exploiter cette situation pour diviser les pays de la région selon des critères sectaires et raciaux.

L'objectif américain est de partager les pays pour en créer de faibles pays en état de guerre. Nous sommes face à un projet de conflits intestins qui dureront des années. Aujourd'hui les Américains ont dévoilé leurs intentions. La première mesure prise par le congrès est le projet de loi qui stipule la livraison d'armes aux sunnites et aux kurdes irakiens sans recourir au gouvernement.

C'est le début de la politique de la division. Lorsque la Marjeiya (plus haute référence religieuse chiite: ndlr) a appelé à défendre l'Irak, elle n'a pas fait la distinction entre telle ou telle province.

La province Salaheddine est sunnite et de nombreux éléments des forces de la mobilisation populaire y sont tombés en martyre. Le gouvernement et le parlement irakien ainsi que les instances religieuses ne se comportent pas sur des bases confessionnelles. Il existe une tentative américaine de saboter la lutte du gouvernement irakien contre Daech pour trouver un prétexte afin de livrer des armes aux autres communautés du pays.

La Marjiya et le gouvernement ont réclamé de toutes les forces politiques d'être prudents face à cette mesure américaine.
Aux peuples et aux gouvernements de la région: Sachez que cette mesure est un prélude à une phase très dangereuse, celle du partage des pays de la région, à leur tête l'Arabie Saoudite.

Par le passé, lorsque les bandes sionistes ont commencé à mettre la main sur la Palestine, on nous disait cette question concerne l'Irak, ne vous vous mêlez pas. Mais le sort des peuples de la région est unique.

Ne répétez pas les erreurs des anciennes générations. Face à ce projet dangereux, quel sera le sort des peuples de la région lorsque leurs pays seront divisés? Comment pourra-t-on assurer le développement et les besoins de ces peuples une fois leurs pays effrités?

Nous appelons à éteindre cette fitna avant qu'elle ne soit appliquée pour pouvoir saboter d'autres complots.

Passons en Syrie:

Après la prise des groupes armés d'Idlib, nous avons fait face à une campagne de rumeurs mensongères sur les pages de socialisation. Une guerre psychologique a été menée pour profiter de chaque exploit ennemi afin de détruire le moral de la population. Ces rumeurs se sont fondées sur des éléments confessionnels.

Après la chute de Jisr el-Choughour, ils ont prétendu que le régime est fini, que l'armée s'effondre, que les alliés de la Syrie l'ont délaissée, que la situation est très compliquée. Ils ont dit qu'un grand nombre d'alaouites se dirigent vers les frontières libanaises et que le Hezbollah fait pression sur le gouvernement libanais pour leur permettre d'y entrer. Ceci est sans fondement.

C'est une guerre psychologique qui veut entamer le moral du peuple syrien, dans le but de réaliser des objectifs qu'ils n'ont pu réaliser pendant des années de guerre.
1-    Que personne ne prête attention à ces rumeurs. Les Syriens doivent réaliser qu'il s'agit d'une guerre psychologique, et ceci n'est pas nouveau. Les circonstances en Syrie datant de quatre ans auparavant étaient plus difficiles encore et ces rumeurs n'ont pas été réalisées.
2-    Ce qui est dit à propos de la position iranienne n'est pas vrai. Il y a quelques jours, Sayed Khamenei a dit que son pays négocie seulement du nucléaire et qu'il ne renoncera jamais à la Syrie. Même la Russie a réitéré son appui à son allié. Cherchons les faits sur le terrain pour comprendre si le régime s'effondre réellement.

Comment prétend-on que le régime s'effondre alors que des exploits quotidiens sont réalisés? Dans la guerre, remporter un round de combats ne signifie pas remporter la guerre. Ce qui a eu lieu à Idlib n'est qu'une victoire dans un round de la guerre. Notre camp a remporté plusieurs autres batailles. La situation à Idlib changera avec la poursuite des combats inchallah. Mais ce qui est à remarquer, c'est qu'au Liban, certaines parties sont vraiment pressées de célébrer une victoire quelconque, et quand ils comprennent la situation sur le terrain, ils réalisent qu'il ne s'agit même pas d'une victoire d'envergure.

3-    A notre cher peuple syrien, nous, au Hezbollah, confirmons que nous resterons toujours à vos côtés, et que nous serons là où nous devons l'être. Nous sommes entrés en Syrie à la base d'un diagnostic clair et logique, selon lequel, les groupes terroristes cherchent à détruire la Syrie, le Liban et la région entière. Figurez-vous ce qu'ils auraient fait si ces groupes avaient triomphé en Syrie.

Passons au Liban:

Plusieurs questions importantes sont à évoquer: les menaces israéliennes, la situation interne, la paralysie des instances constitutionnelles, le plan sécuritaire dans la Banlieue Sud, les assassinats de certains frères à Aïn el-Helwé.

Je voudrais aujourd'hui parler seulement de la situation sur le terrain à l'Anti-Liban et reporter les autres questions pour les prochains discours:
Concernant le Qalamoun: Quand j'ai parlé il y a un certain temps de l'après "fonte de la neige", j'avais dit que le Liban sera face à une échéance.

Contrairement aux allégations des médias adverses, ces propos ont été tenus avant les derniers développements à Jisr el-Choughour, et donc, ils n'ont rien à voir avec les derniers événements.

Nous étions au courant des intentions des groupes armés qui projetaient de mener des attaques au Liban. Regardez comment depuis la fonte de la neige, ces groupes lancent des attaques et tuent des gens au Liban, comme c'est le cas à Aarsal.

Au sujet de l'Anti-Liban, nous ne parlons pas d'une menace virtuelle, mais d'une offensive effective à travers les attaques contre des positions de l'armée, l'occupation de larges pans dans le jurd, les attentats permanents contre l'armée et contre les civils à Aarsal, la poursuite de la détention des militaires libanais, le bombardement de la région et les menaces de poursuivre ces bombardements. Donc, ces menaces sont effectives, réelles.


Incapacité de l'Etat

L'Etat n'est pas capable de traiter avec cette menace. Il n'est pas capable de libérer les soldats ni de protéger les régions exposées aux attaques terroristes. Il est clair que l'Etat n'est pas capable de protéger la patrie.

Face à cette incapacité, nous allons assumer cette responsabilité. Nous n'avons fait aucune déclaration officielle sur les plans du Hezbollah. Oui, il existe des préparatifs que les gens observent. Nous n'avons pas parlé de l'ampleur de cette bataille, ni de son délai, ni de ses objectifs. Cette bataille aura lieu, et le Hezbollah ne commentera pas cette affaire.

Lorsque l'opération débutera, tout le monde rapportera les faits sur le terrain. Il n'est pas de notre intérêt de parler des détails de la prochaine bataille.
Certes, nous assistons à des intimidations et à des critiques, comme quoi la résistance doit assurer l'unanimité des forces politiques. Si nous attendons cette unanimité, il n'y aura pas de résistance, ni contre l'occupant sioniste, ni contre les groupes terroristes.

C'est un devoir religieux et patriotique que tout le monde doit assumer. Certaines forces nous soutiennent politiquement, nous les remercions. Quant à nous, nous nous sacrifions pour protéger notre peuple.
Même ceux qui ont financé les groupes armés réalisent  que ces derniers n'ont pas de valeur, ils appliquent une version déformée de l'Islam, et constituent une menace pour tout le monde et une menace pour l'islam.

Pendant ce temps, et en attendant que l'autre partie comprenne le danger des groupes takfiristes, nous comptons sur Dieu et c'est Lui qui nous assure la victoire dans toutes les grandes batailles dont l'objectif est de protéger les lieux saints et la patrie. La victoire est ainsi une victoire divine.
Que la paix de Dieu soit sur vous.


Source: Spécial notre site

05-05-2015 - 22:18 Dernière mise à jour 05-05-2015 - 22:32 | 558 vus
 
 
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau