ECHANGE DE PRISONNIERS AU YEMEN

Echange de prisonniers au Yémen, invasion saoudienne avortée contre Midi
 

Neuf Saoudiens "retenus au Yémen" ont été échangés contre 109 Yéménites arrêtés dans les zones d'opération près la frontière sud de l'Arabie saoudite, a annoncé ce lundi la coalition militaire dirigée par l’Arabie Saoudite et qui mène depuis un an une offensive contre le Yémen.

"Neuf détenus saoudiens ont été récupérés et 109 yéménites, arrêtés dans les zones d'opérations militaires", ont été remis à la partie yéménite, a déclaré la coalition.

Pour sa part, le porte-parole officiel du mouvement Ansarullah Mohammad Abdel Salam a souligné sur son compte sur Facebook que « les premiers points de l’entente liés au volet humanitaire ont été mis en œuvre. Un échange de prisonniers a eu lieu ce dimanche après-midi. La partie saoudienne a reçu 9 détenus et nous en avons récupéré 100. Ils ont été faits capturés sur les fronts internes des combats », a-t-il expliqué.

Un premier échange avait été annoncé le 9 mars, en même temps qu'une trêve humanitaire à la frontière saoudo-yéménite. Un caporal saoudien avait été remis aux autorités de son pays et sept combattants houthis avaient pu regagner le Yémen.

Dans son communiqué lundi, la coalition indique que le second échange a eu lieu dans le cadre de cette trêve.

Le nouvel échange de prisonniers intervient après l'annonce d'un cessez-le-feu au Yémen à partir du 10 avril et de la reprise huit jours plus tard des négociations de paix au Koweït, sous l'égide de l'ONU.


Invasion avortée


Sur le terrain, les combattants yéménites ont avorté une tentative d’invasion d’envergure contre la ville frontalière de Midi au nord du Yémen.

Cette attaque a duré pendant toute la journée de dimanche,  sous une couverture aérienne de la part de la coalition dirigée par l’Arabie Saoudite. Les assaillants ont subi de lourdes perte, affirment des sources propres à la chaine de télévision AlManar.

Combats à Maareb

Des sources médiatiques pro-saoudiennes ont confirmé dimanche la mort de commandant de la soi-disant « armée nationale » le colonel Saleh ben Saleh Chaddadi, par les tirs de l’armée et des comités populaires yéménites dans des combats à Abdiyeh, Maareb. 

Ces mêmes sources ont indiqué que Chaddadi a péri lors d’une tentative d’infiltration en direction du Mont Kharfane, dans la province de Maareb jouxtant la province al-Baydaa.

Des dizaines de mercenaires ont trouvé la mort alors qu’ils tentaient d’avancer vers des positions de l’armée dans ledit mont.

Chaddadi est l’un des proches du commandant de la troisième zone militaire Abdel Rab Chaddadi, nommé par les forces de l’invasion.

 

Source: Spécial notre site

28-03-2016 - 10:14 Dernière mise à jour 28-03-2016 - 10:24 | 55 vus
 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau