L'ARABIE CHERCHE A SE SORTIR DU BOURBIER YEMENITE

Sep 08, 2015 18:24 UTC
 
Les Saoudiens cherchent à se sortir du cloaque yéménite

Les Saoudiens cherchent à se sortir du cloaque yéménite

IRIB- Riyad envisagerait de construire un canal maritime reliant le sol yéménite à la mer Arabe...,

manière de contourner le détroit stratégique d'Hormuz!! "Il s' agirait d'une voie de transit destinée au trafic maritime. "Le canal en question sera baptisé du nom de Roi Salman et il sera construit sous son règne. Cette voie maritime ferait partie des eaux territoriales saoudiennes et elle s'étendrait, depuis Khour al-Adid, située entre les Emirats et le Qatar, jusqu'à la mer Arabe. Ce canal serait long de 950 kilomètres. En effet, les côtes saoudiennes ne donnent pas sur la mer Arabe, ce qui n'est pas le cas de Hadramout, de Chabwa, d'Al-Mahra, toutes, au Yémen, et situées au large de la mer Arabe". Le centre d'études affirme que le canal en question est destiné à transiter le pétrole du Qatar, des Emirats, du Koweït, et ce, pour contourner l'emprise iranienne sur le détroit d'Hormuz. Ce canal aura 630 kilomètres de sa longueur, en terre saoudienne, les 320 kilomètres restant étant situés au Yémen. Le canal aura une profondeur de 25 kilomètres et une largeur de 150 mètres. Le centre en question promet, ensuite, monts et merveilles aux Yéménites, victimes, depuis six mois, de la boucherie saoudienne : cet ouvrage créerait un million d'emplois, pour les Yéménites, et ferait du Yémen un paradis!!!! Le centre prétend, ensuite, qu'il existerait deux voies alternatives au "canal de Salman" : " L'une d'entre elles passe par Oman, car la trajectoire saoudienne présente un problème: la profondeur du canal, au Yémen, pose problème, car, en Arabie, la terre est située à 300 mètres au-dessus de la mer, alors qu'à Oman et au Yémen, cette hauteur atteindrait les 700 mètres. Quoi qu'il en soit, le trajet emprunté par les pétroliers réduirait de moitié, par rapport au détroit d'Hormuz. Mais ce projet est-il réalisable?  Les experts politiques soulignent l'échec de la campagne de bombardement saoudienne contre le Yémen et les divergences profondes qui opposent, désormais, les officiers émirats à leurs homologues saoudiens, accusés de les avoir vendus à Daech. Les tentatives de division visant l'alliance Armée/Ansarallah ont, aussi, échoué, et la dernière attaque aux missiles contre les forces saoudo-émiraties en est la preuve. Le Yémen est loin d'être une proie facile...

http://francophone.sahartv.ir/infos/article-i3530-y%C3%A9men_l'arabie_1_l'iran_0_!!!!!

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau